JVC HM150 vue de côté test review

Prise en main

Nous avons testé le JVC HM150 à Paris dans une salle de conférence puis en extérieur par beau temps.
Dans ce contexte, on apprécie de n'avoir à porter qu'une caméra de 1,4 Kg. Le caméscope s'avère idéal pour du reportage news en raison de sa compacité et de sa légèreté. Il s'allume en 6 secondes ce qui n'est pas le plus rapide du marché, les volets d'objectif s'ouvrent manuellement par un loquet sur le pare-soleil et le viseur peut fonctionner simultanément avec l'écran.

Viseur et écran

La poignée supérieure permet de porter la caméra, mais aussi de la poser sur le genou pour une meilleure stabilité tout en contrôlant l'image avec l'écran LCD qui n'est pas très large (6,8 cm) et dont la résolution est un peu moyenne (230 000 pixels) quand la plupart des caméscopes grand public haut de gamme ont un écran de 9cm pour 1 mégapixels.

Le viseur est assez gros, mais c'est surtout sa loupe et son œilleton qui donnent cet effet en isolant totalement des lumières ambiantes, car la taille de l'écran lui-même n'est pas très grande (6 mm). Sa qualité d'affichage est moyenne (260 000 pixels) et pose quelques difficultés pour la mise au point tant la loupe est profonde. Ce défaut est heureusement compensé par la fonction d'aide à la mise au point qui bascule l'image en monochrome et affiche un contour coloré sur tous les objets ou visages nets. Son activation s'effectue directement sur le boîtier grâce à un bouton situé à l'arrière. Le focus manuel, lui, s'active via un interrupteur sur le flanc de la caméra et s'effectue par une bague à l'infini non graduée.

JVC HM150 test review détail viseur JVC HM150 test review détail écran
Le viseur (6 mm pour 260 000 pixels). L'écran LCD (6,5 cm pour 230 000 pixels).

La coque du caméscope est robuste mêlant du plastique à du magnésium. La batterie fournie (BN-VF823) permet de filmer environ deux heures ce qui est pas mal. Son autonomie peut être vérifiée avec le caméscope d'une simple pression d'un bouton. La batterie se loge à l'arrière de l'appareil et il y a un chargeur séparé.

JVC HM150 test review détail batterie JVC HM150 test review détail commandes
La batterie BN-VF823 autorise 2 heures d'utilisation. Les boutons d'iris, balance des blancs et focus.

Le menu a également été relooké avec des polices plus petites et des rubriques plus sobres.

Connectique

Le HM150 comporte toutes les prises classiques sur ce segment de prix. Une sortie HDMI et une prise USB 2.0 à l'arrière de la caméra sous une trappe en caoutchouc, et une sortie A/V Composite et une sortie Composante sous l'écran LCD.

À noter que l'entrée micro mini-jack qui était présente sur la version HM100 a disparue au profit d'une prise Remote permettant de contrôler le zoom ou l'enregistrement à partir d'une télécommande de trépied. En revanche, la prise casque mini-jack est toujours là.

On trouve également 2 prises audio XLR sur la poignée avec des boutons de sélection des canaux (CH1, CH2) et de réglage du volume. Le bloc de branchement XLR se visse sur le caméscope et un câble DIN permet de le relier électroniquement à la caméra. Un micro omnidirectionnel muni d'un câble XLR est également fourni sachant que le caméscope intègre déjà un micro stéréo à l'avant. Les deux micros ne peuvent toutefois pas fonctionner en même temps.

JVC HM150 test review détail connexions XLR JVC HM150 test review détail connectique
Le bloc de prises audio XLR... ... se branche sur une prise DIN à côté de la prise Remote et de la sortie casque.

Qualité d'image

Nous avons testé la qualité d'image du JVC HM150 en laboratoire en le comparant à ses rivaux (Sony NX70 et Canon XA10) et en utilisation extérieure. Voici nos résultats :

Piqué d'image

La précision du HM150 se révèle plutôt bonne puisque sur notre mire de référence, les lignes sont bien nuancées et sans moiré. De plus, la vidéo bénéficie d'un remarquable débit de 35 MBps qui garantit un excellent piqué d'image en HDTV. Vous pouvez télécharger la mire intégrale en résolution native ci-dessous par un clic-droit puis "enregistrer l'image sous".

JVC HM150 test review précision vidéo
JVC HM150 test review précision piqué Sony NX70 test review précision piqué
JVC HM150 Sony NX70 (un peu de moiré)
JVC HM150 test review précision piqué Canon XA10 test review précision piqué
JVC HM150 Canon XA10

Sensibilité

Avec 3 petits capteurs CCD d'1/4 de pouce le JVC HM150 ne fait pas des merveilles en basse lumière. Il est même le caméscope de poing le moins performant dans ce domaine avec une image quasiment imperceptible en mode Auto sous un éclairement de 3 lux. Même en mode manuel en poussant le gain à 18 dB le sujet n'est pas vraiment visible. L'écart est très net face aux caméscopes concurrents Sony NX70 et surtout Canon XA10.

En tournage réel, vous constaterez par vous même dans notre vidéo finale que filmer dans une salle de conférence en basse lumière restitue une image très sombre.

JVC HM150 test review sensibilité Sony NX70  test review sensibilité Sony XA10 test review sensibilité
JVC HM150 : pas visible. Sony NX70 : assez visible et pas de bruit. Canon XA10 : visible, mais bruité.
JVC HM150 test review sensibilité
JVC HM150 en 1080/25p sous 3 lux en mode manuel : iris ouvert à f/1,8 et gain à 18 dB.

Colorimétrie

La colorimétrie du HM150 témoigne de couleurs assez vives avec une tendance à surexposer certaines zones. Mais à l'aide de la fonction Zebra et du filtre à densité neutre (ND) intégré à l'objectif, il est possible d'atténuer sans problème les zones trop claires. Chaque image est téléchargeable en résolution native par clic-droit :

JVC HM150 test review rendu des couleurs Sony NX70 test review rendu des couleurs Canon XA10  test review rendu des couleurs
JVC HM150 Sony NX70 Canon XA10

La balance des blancs peut être calibrée manuellement avec le bouton AWB situé devant la molette d'iris, et mémorisée sur l'un des deux profils (A, B) via l'interrupteur. On peut ainsi mémoriser un profil A avec une température d'intérieur et un profil B sur une température de lumière extérieure durant un tournage. Un mode Preset affecte automatiquement une température de 3200 kelvins à l'image. En mode FULL AUTO, la balance des blancs met un certain temps à réagir et il nous fallut attendre plusieurs secondes avant que le caméscope équilibre les couleurs une fois à l'intérieur de la salle de conférence.

JVC HM150 test review balance des blancs JVC HM150 test review balance des blancs
Il a fallu 10 secondes à la balance des blancs pour s'équilibrer automatiquement entre ces deux températures.

Qualité optique

La plage de focale du HM150 n'est pas exceptionnelle : 39 - 390 mm en équivalent 24x36. On ne dispose pas d'un grand-angle et c'est bien dommage d'autant que le zoom n'excède pas 10x. JVC souhaite sans doute inciter ses clients à s'équiper du complément optique grand-angle 0,7x en option (Réf : GL-V0746U) vendu 249 euros et du téléobjectif 1,8x (Réf : GL-V1846U).

JVC HM150 test review courte focale
En courte focale 39 mm. En téléobjectif 390 mm (zoom 10x).

Audio

Le son est enregistré au format PCM 2 canaux, 48 kHz/16bit. Le HM150 intègre déjà un micro stéréo à l'avant en plus du micro XLR omnidirectionnel. Les deux micros ne peuvent toutefois pas fonctionner en même temps.

JVC HM150 test review micro stéréo JVC HM150 test review commande audio
Le micro stéréo intégré à la coque. Les réglages des canaux XLR et du micro interne.

Des commutateurs sur le bloc XLR permettent de sélectionner le canal d'enregistrement (INPUT 1 / INPUT 2) et le niveau audio. Pour contrôler le son, on dispose d'une sortie casque mini-jack.

Cartes SD

Le débit de 35 Mbps implique d'utiliser des cartes SDHC de classe 6 minimum. Le HM150 possède d'ailleurs deux lecteurs SD situés sur la tranche inférieure, protégés par un clapet. Une diode s'allume lorsqu'une carte est à l'intérieur. Dès que la carte du slot A est pleine, l'enregistrement bascule automatiquement sur le slot B sans perte d'images. Sur ce point, le JVC GY-HM150 offre une bien meilleure souplesse que le Panasonic AG-HMC41 qui ne possède qu'un seul slot SD. De plus, contrairement aux cartes SxS des caméscopes Sony XDCAM EX, la SDHC est plus répandue, peu coûteuse, compacte et facilement lisible sur un PC. A prendre en compte lors de l'achat.

Voici un tableau dressant l'autonomie d'enregistrement selon la carte SDHC et la définition choisies :

Post-production

C'est sans doute le meilleur atout du HM150 : le choix d'un double format d'enregistrement en MP4 (pour Windows) ou en MOV (Mac).

Dans les deux cas, les fichiers sont encodés en MPEG-2 Long GOP qui est un format compressé, mais beaucoup moins que l'AVCHD. Les monteurs qui ne sont pas équipés d'un ordinateur dernier cri type QuadCore 2 pourront donc éditer sans problème les rushes du JVC HM150 avec la même fluidité que du HDV. C'est un point important.

Mais le principal avantage concerne les monteurs sur Final Cut qui pourront directement éditer en natif puisque le HM150 peut encapsuler ses rushes en QuickTime. On est ainsi dispensé d'un laborieux transcodage en Apple Pro RES 4:4:4 requis avec l'AVCHD.

Le transfert des clips sur un ordinateur s'effectue de deux manières :
- par câble USB
- en insérant la carte SDHC dans votre PC (ou Mac)

Les fichiers MP4/MOV peuvent être importés directement dans le chutier de votre logiciel de montage. Pour ce test, nous avons utilisé Sony Vegas Pro 10 qui acceptait sans problème les clips MP4. Toutefois, la carte SDHC n'est pas automatiquement détectée par le logiciel comme le serait une carte SxS de Sony. Il faut donc importer les clips en allant les chercher avec l'explorateur de périphérique. La carte contient un dossier JVC qui contient lui-même un dossier BPAV qui contient à son tour un dossier CLPR contenant tous les dossiers de clip. C'est ce dernier qu'il faudra sélectionner avant de déclencher l'importation des vidéos.

Exemple en vidéo

La vidéo ci-dessous a été filmée avec le GY-HM150. Le format d'enregistrement était du MP4 en 1920x1080 (25p) à 35 Mbps. Le son a été enregistré avec le micro XLR fourni. J'étais situé à environ 10 mètres de l'intervenant qui parle au pupitre. Le montage a été effectué sous Sony Vegas Pro 10 puis exporté sur vimeo.com en 1080/25p en MP4.


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation