Logiciel : DxO Optics Pro 7
Éditeur : DxO Labs
Site : http://www.dxo.com/fr
Applications : développement de fichiers raw

DxO Optics Pro 7 test review avisLa version 7 de DxO Optics Pro vient d'être annoncée par DxO. Au menu, quelques améliorations apportées aux outils de traitement de l'image, et surtout une refonte du logiciel rendu plus fluide et plus rapide dans ses traitements.
 
La version 7 sera disponible le 30 novembre, et bénéficie d'un rabais de lancement jusqu'au 24 décembre: l'édition standard est à 99€ au lieu de 149€ alors que la version Elite est vendue 199€ au lieu de 299€. 

De plus les personnes ayant acheté DxO Optics Pro 6 après le 1 septembre se verront offrir la mise à jour vers la v7. Les autres auront droit à un prix spécial sur leur mise à jour (sans plus de précision). 

Parmi les griefs fait aux précédentes versions de DxO Optics Pro, l'un des points récurrents était une relative lourdeur. Et une certaine lenteur à l'export des fichiers.  

Pour la version 7 les équipes de DxO ont donc mis le paquet sur cet aspect précis des choses. Et le résultat est un franc succès. Oh même avec un PC puissant on continue de voir des petites "roulettes" de temps à autre, mais l'impression de lourdeur est grandement gommée.

GP-GPU: des temps de traitement boostés

Mais c'est à l'export que les choses sont transfigurées. DxO Optics Pro 7 prend en effet en charge l'accélération GPU à l'export. Pour ceux qui ne connaîtraient pas la technique, il s'agit d'exploiter le GPU (le processeur graphique) de votre carte graphique. Ce dernier est en général puissant, et n'était habituellement sollicité que pour faire tourner un jeu 3D. D'où l'idée d'utiliser cette réserve de puissance dormante pour aider le CPU (processeur) à calculer des tâches lourdes. Les premières application à en bénéficier ont été les encodages vidéo. Le traitement d'images étant lui aussi parfois lourd à gérer, il est logique et légitime de le voir exploiter. 
Saluons au passage le choix de DxO de choisir OpenCL pour exploiter le GPU au lieu de CUDA. Ce dernier choix aurait limité l'usage du processeur graphiques aux seules cartes nVidia, alors que l'OpenCL, standard ouvert, est supporté par AMD-ATI, Intel et nVidia. Attention, l'accélération OpenCL n'est malheureusement disponible que sur Windows, la version Mac OS X ne profite que de l'optimisation classique des algorithmes du logiciel. 

Un petit coup d'oeil sur des outils d'analyse permet de voir rapidement qu'Optics Pro 7 utilise bien le matériel à sa disposition. Lors des phases d'export la totalité des coeurs logiques et physiques sont utilisés.

DxO Optics Pro 7 test review optimisation et utilisation GPU

Et l'activation du support de l'OpenCL dans les options du logiciel permet de très bien solliciter la carte graphique également. L'image ci-dessous montre bien sous la flèche verte des pics d'utilisation du GPU, montant quasiment à 100%. A chaque pic correspond le traitement d'une image. Tout fonctionne exactement comme il le devrait !

DxO Optics Pro 7 test review optimisation et utilisation GPU

Et dans la pratique, l'activation du support de l'OpenCL débouche sur de gros gains de temps. Nous avons fait le test sur un lot de 30 fichiers RAW sur lequel nous avons appliqué l'autoréglage de réduction du bruit, puis que nous avons redimensionné en sortie Jpeg. Verdict : 166s avec notre seul Core i7 2600k, et 77 s en y ajoutant le GPU. Un résultat on ne peut plus concluant !

DxO 7 test review chargement des modules
Si le couple appareil / optique est connu de DxO Optics Pro 7, le logiciel s'occupe de rapatrier automatiquement les données pour optimiser le traitement des images.

On notera au passage un point que DxO pourrait corriger : l'éditeur continue de recommander le traitement des images 2 par 2 dans le paramétrage du logiciel. Or dans la pratique, aligner le nombre d'images à traiter sur le nombre de coeurs physiques dont dispose le processeur s'avère bien plus efficace. Pour nos 30 images, avec l'OpenCL activé, le traitement a pris 106s en configurant le traitement des images deux par deux, et 77 s quatre par quatre. Recommander un traitement des images par deux semble donc un peu futile. On regrette toutefois que l'application en soit pas optimisée 64 bits. Sans doute dans une prochaine version.

Un masque de netteté amélioré

La fluidité et la vitesse ont été l'un des aspects centraux de la nouvelle version, mais DxO s'est aussi penché sur le traitement de l'image. Et l'un des points améliorés est celui des masques de netteté. L'outil existait déjà dans les précédentes versions. Mais il a été enrichi d'un curseur "Bords" permettant d'appliquer le traitement de manière progressive dans le champ. On pourra par exemple compenser plus fortement les bords que le centre, ce qui permettra de compenser un défaut récurrent des optiques de toute marque qu'offrent souvent un centre bien mieux défini que les bords. 

DxO Optics Pro 7 test review réglage de la netteté

La netteté peut-être améliorée de manière automatique si vous avez installé le module du couple optique-capteur avec lequel la photo a été prise. Mais l'ajustement peut toujours être fait en manuel. Et ce curseur "Bord" est extrêmement pratique dans le cas d'optiques inconnues de DxO. C'est le cas de l'exemple ci-dessous fait avec un Nikkor 50 mm f/1,2 AiS. 

DxO Optics Pro 7 test review réglage de la netteté

Un menu est placardé sur un mur à gauche de la rue. Pousser le curseur Bords sur 200 en laissant le centre à 100 permet de bien récupérer les détails périphériques. 

DxO Optics Pro 7 test review accentuation netteté comparaison

Un bokeh préservé

DxO a également amélioré un point crucial: la préservation du bokeh. Appliquer trop de netteté sur l'ensemble d'une image peut en dénaturer le flou d'arrière plan, ce qui est souvent dommage. 
Dans l'exemple ci-dessous nous avons appliqué un masque de netteté sur l'ensemble de l'image, bords inclus. L'arrière plan est bien préservé, alors que l'objet net a vu sa netteté renforcée. 

Un crop de l'image avant correction :

DxO Optics Pro 7 test review amélioration du bokeh (flou arrière) 
Et après application du masque de netteté :

DxO Optics Pro 7 test review amélioration du bokeh (flou arrière)

Couleurs saturées mieux préservées

Enfin DxO Optics Pro 7 améliore la sélectivité de l'outil destiné à préserver les détails dans les couleurs fortement saturées: les zones très saturées seront préservées (curseur de protection des couleurs saturées) alors que le reste des couleurs non saturées ne seront pas affectées. Le test des bonbons est un excellent indicateur de l'efficacité de l'outil: regardez les bonbons rouges, la différence est flagrante. En appliquant en plus un masque de netteté sur l'image on parvient à un résultat très... acidulé, et détaillé, même dans les rouges. 

DxO Optics Pro 7 test review colorimétrie

Cette  nouvelle mouture est sans conteste un bon cru. En apparence peu de changements... mais la prise en charge du GP-GPU est un vrai plus qui sera salutaire pour les photographes ayant des dizaines de clichés à traiter. La fluidité a également été améliorée, même si l'ensemble reste perfectible. Zoomez à 100% sur une image et utilisez l'outil main pour vous déplacer dans l'image... quelques petits lags viendront perturber la maneouvre, ce qui n'est pas le cas dans Lightroom par exemple. De même, en plus d'un meilleur support du matériel disponible nous aurions aimé voir une version 64 bit native.

Sorti de ces quelques remarques DxO Optics Pro 7 est un outil convainquant qui nous a séduit par des traitements réussis et pertinents. DxO continue de capitaliser avec brio sur son énorme base de modules capteur-optiques... à raison.

Points forts

Points faibles

Toujours une gestion du bruit électronique étonnante

Pas de version 64 bits

Filtre d'accentuation performant (suite à l'analyse des optiques)

Pas d'optimisation OpenCL pour Mac OS X

Accélération du traitement des images grâce à la prise en charge du processeur graphique

Gestion du flux de travail encore complexe

Gestion plus fluide des images (les projets ne sont plus incontournables)

Pas de version plug-in pour Lightroom / Photoshop ou Aperture



PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation