Sur le NEX-5N vendu en kit avec le 18-55 mm, l'écran LCD tactile est le seul moyen de visée. Nous l'avons vu lors de la prise en mains, l'écran est monté sur une double charnière qui permet d'incliner l'écran vers le haut ou vers le bas. Les angles de visions sont larges et l'écran est consultable, même si l'on tient l'appareil sur le côté.

Globalement, l'affichage est fluide en pleine lumière, vous noterez toutefois une légère saccade en intérieur ou lorsque la lumière diminue fortement en soirée par exemple. En plein soleil, l'écran est difficile à lire et le traitement antireflet peu efficace. La fonctionnalité tactile n'arrange rien et les traces de doigts viennent rapidement perturber la lecture. Il existe bien un mode "soleil" qui augmente fortement la luminosité, mais qui rend les couleurs folle et draine rapidement toute la batterie. 

Sous le spectrophotomètre

Nous avons passé l'écran du NEX-5N sous notre sonde i1 Pro de X-Rite et nous obtenons les résultats suivants :

- Gamma moyen à 2,1. Bon point. L'écran restitue correctement les valeurs à la fois dans les hautes et les basses lumières.
- DeltaE 94 moyen : 5,5. Le rendu des couleurs n'est pas très fidèle, mais pas complètement fou (en dessous de 6 cela reste juste correct). Il sera difficile de se fier à l'écran.
- Temperature des couleurs : 10580 K !!. Le rendu est semble-t-il très froid. Effectivement, les images sont clinquantes, mais la valeur semble très élevée et difficile à confirmer sur l'écran.

Sony NEX-5N test review mesure écran
De gauche à droite : gamme, température de couleur et DeltaE94.

De manière assez logique, les résultats sont assez proches de ceux obtenus avec le NEX-C3.

Bien sûr, nous regrettons l'absence d'un viseur électronique sur le NEX-5N. Il faut se tourner avec le luxueux NEX-7 présenté ce matin pour trouver un viseur intégré. Toutefois, il est possible de fixer un viseur optionnel identique sur la nouvelle griffe flash du NEX-5N (les autres modèles ne sont pas compatibles) pour bénéficier d'une excellente visée électronique. En effet, le viseur est identique à ceux que l'on trouver sur l'Alpha 77 ou le Sony NEX-7 et donc capable d'afficher 1024x768 pixels sur une dalle Oled. Nous avons pu déjà admirer la fluidité et la précision de l'écran sur un Alpha 77. Certes, la dynamique est réduite par rapport à un viseur optique, mais la visée 100% et la lisibilité dans la pénombre sont d'excellents atouts. Reste le prix. À 350 euros, le viseur est un bel investissement.

Sony NEX-5N test review viseur électroniqie optionnel
Le viseur électronique optionnel est onéreux, mais permettra de viser dans n'importe quelles conditions lumineuses.

Autofocus

Sony annonce avoir amélioré les algorithmes pour la mise au point automatique. Nous étions donc curieux de vérifier les éventuels changements.
Après le passage en studio, nous obtenons les résultats suivants :

action temps
cadence commentaires
Mise sous tension
(temps nécessaire pour obtenir la première image sans mise au point)
0,8 s / correct
Latence au déclenchement  0,03 s / bon
Autofocus lumière 0,3 s s bien
Autofocus pénombre (3 lux)
avec lampe d'assistance
0,7 s s correct
Globalement, les performances sont assez proches de celles obtenues avec le NEX-C. L'autofocus est un peu plus réactif en pleine lumière, mais plus lent en basse lumière. Sur le terrain, la différence est peu sensible et le NEX-5N reste très agréable à utiliser, mais les modèles Micro 4/3 les plus récents sont un peu plus réactifs.

Rafale

Le NEX-5N atteint bien 10 i/s en mode JPeg (autofocus et mesure bloqués sur la première image). Le compact tient la cadence sur 10 vues en monde JPeg Fine (carte SDHC USH-I Panasonic) et sur 5 clichés en mode Raw + JPeg. 
En mode classique, la rafale "tombe" à 3 i/s sur un nombre illimité de vue.
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation