Le Tokina 11-16 mm f/2,8 ATX Pro DX est construit en 11 groupes de 13 éléments dont deux à faible dispersion et deux lentilles asphériques. Le diaphragme est muni de 9 lamelles, ce qui laisse augurer un joli flou d'arrière-plan. L'angle de vision varie de 104° à 83° et la distance minimale de mise au point est de 30 cm.

Ce petit zoom grand-angulaire (5 mm seulement...) peut sembler anecdotique. Pourtant, le choix de limiter la plage focale a une conséquence intéressante : une ouverture constante à f/2,8. 

Encore une fois méconnue, cette optique complète pourtant deux autres productions de la marque un 16-50 mm f/2,8 et un 50-135 mm f/2,8 permettant ainsi de couvrir un range allant de 11 à 135 mm soit quasiment 16 à 200 mm en équivalent 24x36 mm avec une ouverture constante de f/2,8.
Tokina 11-16mm f/2,8 ATX Pro DX test review prise en mainTokina 11-16mm f/2,8 ATX Pro DX test review prise en main
Le Tokina 11-16 mm est livré avec un pare-soleil imposant, mais utile pour les limiter le flare.

Les dimensions externes de ce zoom sont assez compactes : 89,5x 84 mm et le filtre est de 77 mm. Beaucoup de références sont disponibles dans ce diamètre sur le marché. Notons aussi que le fût ne s'allonge pas quelque soit la longueur de focale, il est donc possible de monter des filtres sans recommandations particulières. Enfin son poids de 560 g participe la compacité de l'ensemble.

La finition est vraiment remarquable. Le toucher de l'objectif inspire confiance et la baïonnette en métal fait bonne impression. Bien que la plage focale ne soit pas très large équivalent 16-24 mm en 24x36 mm) la bague de zoom est fluide, large et précise. Notons la présence agréable, mais pas indispensable d'une fenêtre de distance de la mise au point. La bague AF est fluide et souple et se débraye par un système de Clutch pour passer en mise au point manuelle.


Tokina 11-16mm f/2,8 ATX Pro DX test review prise en main
Le Tokina 11-16 mm f/2,8 ne dispose pas de joint d'étanchéité au niveau de la baïonnette pour limiter les intrusions d'eau et de poussière.

Au niveau de l'autofocus, la version Nikon ne propose pas de motorisation intégrée (contrairement au modèle Canon). Il faudra donc soit utiliser des boîtiers experts soit se passer de l'autofocus.

Tokina 11-16mm f/2,8 ATX Pro DX test review prise en main
Le système autofocus fonctionne bien avec le Nikon D7000.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation