Tamrac Aero SpeeD Pack 85 recommande

Prise en main

L’objectif du Tamrac Aero Speed Pack est de faire rentrer dans ses entrailles tout l’attirail dont un photographe peut avoir besoin en situation de reportage. Ce n’est pas un bagage servant à transporter les affaires de l’aéroport à l’hôtel, mais bien un sac à dos que l’on va devoir porter toute la journée sur ses épaules.

Pour notre test, Le kit du reporter se composait donc d’un ordinateur portable 15 pouces, un boitier Canon EOS 5D MKII sur lequel est monté le zoom fournit en kit, à savoir le 24-105mm f/4 IS L USM, un objectif supplémentaire, ici le 24 mm Canon, le chargeur de batterie du boitier, un déchargeur de carte Epson P-6000 et son chargeur secteur, un lecteur de carte USB et des effets personnels (portefeuille, téléphone portable, baladeur MP3, passeport, carnet+stylos et magazine).

D’aspect extérieur, le sac, composé d’un compartiment photo, un espace pour loger l’ordinateur et d’une poche haute pour les affaires personnelles, fait plutôt « passe-partout », ce qui est plutôt un bon point, car il évitera d’attirer tous les regards vers vous. En revanche, notre modèle bicolore noir et rouille n'est pas des plus discret. Une version noire existe également. Sur le côté gauche, on peut trouver une poche en filet, non zippée, qui pourra accueillir une bouteille d'eau ou une gourde. Une autre poche, située à l’avant du compartiment photo, permet d’avoir à porter de main un plan. Vu sa petite taille et l’absence de fermeture, vous ne pourrez guère y loger autre chose.

  •  
  • Dimension :

    33 x 28 x 51 cm
  • Poids :

    1,9 Kg
  • Photo :

    prévu pour 1 boitier, 3 optiques, 1 flash et divers accessoires
  • Ordinateur :

    1 modèle 15,4 pouces
  • Coloris :

    rouge, gris et camouflage


Heureusement, le compartiment photo est bien mieux pensé. Celui-ci est accessible par deux entrées différentes. L’une, classique, frontale, donne accès à tout le compartiment. L’ouverture se fait grâce à un zip plutôt résistant, rendu étanche par la présence d’un rabat en tissu sur le dessus. Le deuxième accès, plus ingénieux et appelé « Dual Access System », est situé sur le côté du sac. Le zip est ici parfaitement étanche, grâce à du plastique recouvrant intégralement la fermeture. Une fois le compartiment fermé, aucune goutte d’eau ne peut passer. Vous pouvez nous croire, le sac a subi les foudres de la pluie berlinoise, et tout est resté parfaitement étanche. Cette ouverture latérale permet un accès bien plus rapide et aisé au boitier. Il n’est plus nécessaire de poser le sac à terre et d’ouvrir l’intégralité du compartiment photo, au risque de voir tout son matériel se répandre sur le sol. Il suffit de garder le sac sur une épaule, de le glisser sur le côté, et le reflex est immédiatement accessible. Très ingénieux et extrêmement pratique. L’agencement de ce compartiment est aussi très efficace. Comme sur la grande majorité des sacs photo, les mousses délimitant les différentes parties sont amovibles grâce à des scratchs. Le reflex bénéficie d’une attention toute particulière, avec la présence d’une lanière située au-dessus de l’objectif et qui permet de prévenir tout risque de chute accidentelle. Au niveau de l’espace disponible, rien à dire, tout notre encombrant matériel est parfaitement rentré. On pourra aisément troquer un ou deux chargeurs contre un objectif supplémentaire. Grâce à des mousses assez épaisses et solidement « scratchées », tout ce petit monde est parfaitement maintenu en place et efficacement protégé contre les chocs extérieurs. Sur le rabat avant, on bénéficie de deux petites poches zippées, dans lesquelles on peut glisser des papiers ou des cartes mémoire, mais pas grand-chose de plus. On retrouve ces deux poches sur le rabat latéral.

tamrac speedpack 85 test tamrac speedpack 85 test

Un ordinateur 15 pouces tient facilement dans le compartiment du sac à dos et l'ouverture sur le dessus du sac évite les éventuelles chutes.

Au-dessus de cette poche photo, on trouve un espace réservé aux affaires personnelles, avec sur le fond, deux petits filets. Malheureusement, ils sont trop petits pour pouvoir espérer accueillir autre chose qu’un passeport et des stylos. Dès que l’on y met quelque chose d’un peu épais, cela empiète sur le reste du compartiment, qui n’est lui aussi pas très grand. Un portefeuille, un carnet et le voilà très vite plein. Si cela évite d’alourdir le sac, les plus gourmands pourront regretter de ne pas pouvoir y caser un sandwich (ou alors un tout petit), et les plus frileux un pull ou un vêtement de pluie. À noter qu'il est possible de transformer le Speed Pack 85 en un sac à dos classique en enlevant la séparation entre le compartiment photo et celui des affaires personnelles.

tamrac speedpack 85 test tamrac speedpack 85 test

Le compartiment pour les affaires personnelles est un peu sous dimensionné (gauche). Une fois plein, les bretelles sont un peu "justes" au niveau du rembourrage pour porter sans contrainte.

Le dernier compartiment permet de ranger un ordinateur portable. Notre modèle 15 pouces est parfaitement rentré, ainsi qu’un magazine, mais vous pourrez aisément y glisser un 17 pouces. La fermeture zippée bénéficie du même système d’étanchéité que la poche photo latérale, et est tout aussi efficace. Le rembourrage est ici aussi parfaitement approprié, notamment au niveau du dos, et même après quelques heures de marche, on ne sent pas les coins de l’ordinateur.

Si au niveau rangement on peut difficilement trouver des critiques, on est un peu déçu par le système de portage. La poignée située sur le dessus du sac est efficace avec son grip, mais les bretelles ne sont pas à la hauteur du reste. Elles manquent un peu d’épaisseur, et on sent qu’elles tirent légèrement en fin de journée. Rien de très grave. En revanche, on regrette beaucoup l’absence de ceinture, qui permet un parfait maintien du sac en cas d’activité physique un peu poussée (léger footing, vélo, escalade de piton rocheux à mains nues…). De plus, on note l’absence de système d’accrochage de trépied.

Tout notre matériel rentre parfaitement dans ce sac et est efficacement protégé. La construction et les finitions sont plutôt bien réalisées. Si l’on excepte l’inconfort aux épaules après toute une journée de vadrouille (mais vraiment à la toute fin de journée…) dû à la faible épaisseur des bretelles, ce sac remplit parfaitement son objectif. Il mérite aisément son recommandé.

tamrac speedpack 85 test

L'espace de rangement est assez confortable et vous pouvez facilement loger plusieurs optiques en déplacement la quincaillerie (chargeur de batterie, disque dur...) dans le compartiment supérieur.

tamrac speedpack 85 test tamrac speedpack 85 test

La fermeture à glissière de la poche latérale est renforcée par un revêtement étanche (droite). L'accès au reflex par la poche latérale est vraiment très pratique sur le terrain (gauche).

tamrac speedpack 85 test

Le Tamrac Aero Speed Pack 85 et le matériel "typique" pour un reportage photo.

Points forts

Très bonne étanchéité
Grande capacité de rangement pour le matériel photo
Overture latérale astucieuse
Construction solide du sac et bonne protection des éléments à l'intérieur
Présence de nombreux petits rangements
Intérieur entièrement modulable

Points faibles

Capacité de rangement pour les affaires personnelles trop juste
Bretelles pas suffisamment rembourrées
Pas de ceinture ventrale (pour le vélo par exemple)
Pas d'accroche pour un trépied (il faut acheter des accessoires)

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation