La photographie HDR "High Dynamic Range" que l'on traduit en photographie à grande gamme dynamique est une technique photographique permettant de dépasser les limites des appareils photo pour des scènes avec beaucoup d'écart de luminosité. Je compare volontiers cette technique à la peinture où la grande majorité des scènes possèdent des différences de luminosité impossible à capturer en photographie classique.

Pour mieux se rendre compte de l'intérêt de la photographie HDR, rien de mieux qu'un exemple concret.

Voici une scène avec l'arrière de l'Opéra Garnier à Paris au moment du coucher de soleil, le soleil se couche sur la droite. Cette photo est celle que me propose mon appareil photo comme étant l'image correctement exposée

Photographie correctement exposée de l'Opéra Garnier La photographie normale (non HDR) correctement exposée de l'Opéra Garnier.

Photographie HDR de l'Opéra Garnier La photographie HDR de cette scène

Si on analyse la photographie normale, on constate que l'écart de luminosité est élevé entre les bâtiments et le ciel, un choix doit être fait pour savoir quel élément de la scène sera correctement exposé. Ici la mesure de lumière s'est effectuée sur les bâtiments et ce sont ces derniers qui sont correctement exposés. On se retrouve alors avec une partie de la photo qui ne correspond plus à notre vision au moment de la prise de vue, ici le ciel est très clair et une grande partie est complètement blanche. Cette zone blanche est un phénomène appelé « zone cramée » qui correspond à une sur exposition de cette zone.

Pour obtenir la photographie HDR avec tous les éléments de la scène correctement exposés, il faut apporter plus d’informations sur les zones sombres et les zones claires. Cela se fait par l'apport de photos sous-exposées et sur-exposées qui vont être fusionnées en une seule photo. On réalise autant de photo que nécessaire pour capturer tous les tons sombres et les tons clairs. Dans l'exemple de l'Opéra Garnier, voici les deux autres photos sources qui ont servi à la création de la photographie HDR en plus de la photographie correctement exposée présentée plus haut.

Photographie sous exposée La photographie sous-exposée permettant de capturer les tons clairs ici le ciel.

Photographie sur exposée La photographie sur-exposée qui récupère les tons foncés des bâtiments.

Comme on peut le voir, la photographie HDR permet d'outrepasser les limites de la photographie conventionnelle, on peut tendre vers ce que l'oeil du photographe a vu d'une scène et ne plus craindre ni les zones sombres ni les contre-jours.

Intérêt de la technique

L’intérêt de la photographie HDR est simple : dépasser les limites de votre appareil photo.

La plupart du temps les photographes sont obligés de composer leurs scènes avec cette contrainte. Cette limite en photo se nomme la dynamique d’une image, cela représente la capacité d’un appareil de prise de vue à emmagasiner les informations lumineuses entrant dans le boitier au travers de l’optique. Lorsque la dynamique de l’image est plus importante que la normale nous nous trouvons bien en présence d’une image à grande gamme dynamique en anglais High Dynamic Range Imaging. En opposition au terme HDR on désigne les photographies normales avec peu de dynamique par le terme LDR pour Low Dynamic Range ou petite gamme dynamique.

C’est une technique photographique comme peut l’être la pratique de la macro/proxy photographie ou la photographie panoramique par assemblage en ce sens qu’elle ne demande que quelques habitudes pour être utilisée. Un grand avantage de la technique HDR est qu’elle est cumulative avec d’autres techniques, ainsi vous pouvez faire des photographies panoramiques en HDR, faire des pauses longues avec des filtres gris, faire de la macro en HDR, … Pour la photographie panoramique cela se révèle être un très bon couple pour les scènes où le soleil fait parti des compositions par exemple.

Rendus possibles

En photographie HDR on distingue trois types de rendu :

  • - le rendu réel / naturel
  • - le rendu extraction de texture
  • - le rendu impressionniste

Ces différents rendus sont là pour permettre au photographe de donner à ses photos plusieurs styles et ambiances. Chaque rendu à ses avantages et ses inconvénients tant d’un point de vue artistique que technique.

Le rendu réel / naturel appelé TTHDR pour True Tone HDR (traduit en grande gamme dynamique à ton réel) est un rendu dont on ne peut distinguer s'il s’agit d’une photo normale ou d’un traitement HDR. Seuls les yeux avertis des photographes peuvent distinguer une dynamique de lumière étendue et en conclure qu’un appareil photo n’aurait pu prendre une telle scène avec une seule photo. La photographie HDR en rendu réelle peut aussi gagner en dynamique par rapport à une photo seule et néanmoins conserver des zones très sombres ou très claires pour renforcer l’aspect d’une photographie normale.

Photographie TTHDR scène de nuit Photographie TTHDR ou HDR réel / naturel. Les écarts de luminosité en photo de nuit justifient l'emploi de la prise de vue HDR. Temps de pause le plus rapide 0,6 sec, le plus long 65 secondes.

Photographie TTHDR temps brumeux Percer au travers de la brume est un des avantages du HDR, ici combiné avec des filtres gris.

Le rendu d’extraction de texture se rapproche du rendu qu’ont certaines peintures ou jeux-vidéos lorsqu’ils tendent à reproduire le plus fidèlement un rendu réel d’une scène. Visuellement on distingue ces photos par un contraste plus élevé faisant ressortir tous les détails des textures. En comparaison avec la vision du photographe au moment de la prise de vue, la scène est plus renforcée en contraste global et contraste local en plus de bénéficier de la dynamique étendue.

Photographie HDR extraction de texture, isolation sujetPhotographie HDR d'extraction de texture. L'extraction de texture permet de détacher un sujet et donner plus de valeur à un ciel fade.

Photographie HDR extraction de texture, mise en valeur des détailsPhotographie HDR d'extraction de texture pour la mise en valeur des détails.

Le rendu impressionniste se distingue des autres rendus par un décalage complet de la réalité vis-à-vis de la scène capturée. Les zones de contrastes sont lissées voir inversées, les contrastes et la saturation des couleurs sont augmentés au-delà du raisonnable. Ce traitement se reconnaît aussi par les halos lumineux autour des sujets et parfois un bruit numérique accentué. Outil artistique sur-utilisé par les photographes, c’est une technique à manipuler pourtant avec parcimonie, en effet tous les sujets ne se prêtent pas à un tel traitement. La raison de cet usage intensif est liée au fait que jusqu’il y a peu, les logiciels de traitement HDR demandaient beaucoup de temps de traitement par photo pour arriver à un résultat réel ou étaient tout simplement incapable de fusionner les photos sources avec un rendu réel. À présent les dernières générations de logiciels ont permis d’inverser cette tendance et il est bien plus rapide et facile de réaliser des photos HDR réalistes.

Photographie HDR impressionniste, lissage luminosité Photographie HDR impressionniste. La luminosité de la scène est lissée, les contrastes et les couleurs renforcés.

Photographie HDR impressionniste, détourage du sujet avec un halotPhotographie HDR impressionniste. Le sujet est mis en valeur par un halot lumineux, le rendu accentue l'effet chromé de l'appareil et le ciel est structuré pour mieux le lier avec l'appareil.

Comme vous avez pu le constater, la photographie HDR est à la base une technique de contournement des limites de nos appareils photo mais aussi une manière pour le photographe de s’exprimer avec des rendus artistiques.

Ici s'achève la première partie de notre dossier consacré à la photographie HDR. Dans le prochaine chapitre, nous aborderons le mois prochain les aspects plus techniques et pratique pour créer des images à grande gamme dynamique.


--------------------------------------

Livre photographie HDR par Pierre-Henry Muller

À l'occasion de la sortie de son deuxième livre sur la photographie HDR, Pierre-Henry Muller, vous présente cette technique en deux parties. Ce premier article sera consacré à la présentation de l'utilité, de l'origine et des rendus de la photographie HDR. Le deuxième article vous montrera comment créer une image HDR de la prise de vue au traitement final en passant par un logiciel de traitement HDR.

Vous retrouverez toute l'actualité HDR sur le blog consacré à la photographie HDR ainsi que sur le forum dédié aux techniques HDR. Pour rappel nous avions déjà parlé de son premier ouvrage sur la photographie HDR ainsi que de son projet de création de portfolio pour les artistes nommé Folieo.



PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation