profoto logoProfoto est fondée en 1968, à Stockholm, par le photographe et ingénieur Eckhard Heine et le détaillant de matériel photo Conny Dufgran, tous les deux Suédois.

Leur relation démarra lorsque M. Dufgran vendit à M. Heine un nouveau flash - qui ne fonctionnait pas. Ennuyé par le flash défectueux, Heine rentra chez lui et inventa un nouveau type de flash, se concentrant sur la durabilité. En marchant simplement à travers Stockholm pendant 2 semaines, il en vendit 25. Profoto était né.

Quelques mois plus tard, Eckhard Heine et Conny Dufgran lancèrent à l'international le nouveau générateur Pro-1 lors de la Photokina à Cologne.

Nous nous penchons aujourd'hui sur la gamme de flashes électroniques monoblocs D1.

La gamme se compose de trois torches de 250 W.s, 500 W.s et 1000 W.s.

Les torches sont disponibles à l'unité ou en kit de 2 têtes (Basic ou Studio).
L'accessoire de base est le parapluie, mais il existe des kits d'accessoires en fonction de pratiques : Portrait ou Packshot.

Pour notre part nous avons testé un kit D1 Studio comprenant deux têtes 250 W.s et deux parapluies.

Présentation

L’ensemble du kit est proposé dans un grand en longueur semi-rigide. Nous sommes particulièrement sensibles à la présentation des produits et nous tenons à préciser que Profoto est le seul constructeur à proposer ses kits emballés dans des cartons dignes de ce nom. La photo se passe de commentaires.

profoto D1 250 test review vue générale du kit
L'ensemble du kit.

profoto D1 250 test review carton transport
Le carton de transport.

Le sac est de très bonne facture. Il est rigide et semble paré à de nombreux déplacements. Ses dimensions lui permettent d'être facilement transportable. L'ensemble du kit est assez léger, même si les accessoires fournis ne sont pas suffisants pour réaliser des éclairages de base. Des poignées et une sangle épaule sont présents. Nous aurions apprécié de pouvoir disposer de petites roulettes pour vadrouiller confortablement sur de longs trajets à pieds.

Les dimensions du sac sont assez réduites. En effet, à l'intérieur le rangement se fait au centimètre carré. Chaque élément trouve sa place, mais il est impossible de transporter autre chose dans le sac. Les torches disposent d'un emplacement dans une mousse rigide thermomoulée : c'est superbe, mais l'ensemble manque de flexibilité.

Énorme avantage : on peut installer les deux trépieds dans le sac !

profoto D1 250 test review sac de transport
Le sac de transport.

Le kit reçu contient les éléments suivants :

* 2 X torche monobloc (alimentation incluse dans la torche) de 250 Joules
* 2 X alimentation secteur
* 2 X parapluies
* 2 X trépieds
* 1 X câble de synchronisation
* 1 X DVD

Les torches sont très compactes et légères. Chaque torche dispose d'un nez devant lequel se trouve un diffuseur. À l'intérieur, vous trouverez la lampe pilote (de 300 W !!) et le tube éclair.

profoto D1 250 test review tête flash
La tête D1 250.

À l’arrière vous trouverez une interface de réglage simple et efficace : bouton d’alimentation secteur, bouton pour allumer la lampe pilote (plein régime ou proportionnelle), bouton pour activer le mode cellule et le récepteur IR intégré, bouton pour le signal sonore de recyclage, etc. Vous disposez également d'un écran de contrôle électronique pour afficher la puissance et régler les canaux de synchronisation radio (manipulation très facile). La puissance du flash se règle à l'aide d'un potentiomètre cranté sur 6 diaphragmes avec une précision de 0,1 diaphragme : c'est rapide et précis à manipuler. Il est assez rare de disposer d'une précision sur 6 diaphragmes sur ce type de flash !

profoto D1 250 test review interface
Interface de contrôle arrière.

Le design est très élégant et discret. Les torches sont vraiment compactes. Elles sont réalisées dans un plastique très rigide qui semble robuste et plutôt agréable au toucher : vous n'avez pas l'impression de manipuler un jouet !
Petits détails importants, les câbles d'alimentation sont équipés de bandes auto-agrippantes pour pouvoir les plier convenablement. Cela peut sembler futile, mais ce genre de petits détails font la différence sur le terrain.

La rotule de fixation sur trépied est elle aussi en plastique, mais ici encore elle semble solide. Elle est très rapide et préciser à utiliser.
 
profoto D1 250 test review rotule
Rotule de fixation sur trépied.
 
Voici la fiche technique des torches (des données que nous allons en partie vérifier) :

* Puissance : 250 Joules ou W.s
* Nombre guide théorique : NC
* Nombre guide mesuré : NC
* Temps de recyclage (1/1) : 0,1 - 0,8 seconde
* Temps de l’éclair : 1/1000 - 1/2600
* Température de couleur : 5600 K
* Portée mode cellule / radio : NC
* Pilote : 300 W

Les trépieds livrés assez lourds et compacts. Ils sont donc assez stables. Ils disposent de 2 sections développables et sont compensés par air afin d'éviter mes mauvaises manipulations. La hauteur maximale est toutefois peu juste.

profoto D1 250 test review trépied du kit
  Les trépieds livrés en kit.

La monture qui permet de fixer les accessoires est la même pour toutes les torches Profoto. Les D1 sont donc compatibles avec l'ensemble des accessoires Profoto.
La torche dispose d'un diffuseur en sortie de son nez qui permet d'homogénéiser la lumière issue de la torche. À noter qu'il faudra démonter (très délicatement) le filtre diffuseur pour remplacer la lampe pilote par exemple. Le tube éclair est lui installé dans un réflecteur argenté.

profoto D1 250 test review vue générale de la tête profoto D1 250 test review diffuseur
profoto D1 250 test review vue tube éclair
La tête du flash et son tube éclair.

Le système de fixation se fait à l'aide d'un collier autour du nez de la torche. Le tout est maintenu grâce un système de serrage en caoutchouc antidérapant. Il est alors possible d'orienter les accessoires comme bon vous semble et d'approcher ou d'éloigner les parapluies du nez de manière assez précise grâce aux indications présentes sur la torche. C'est de loin le meilleur système que nous ayons rencontré jusqu'à présent.

profoto D1 250 test review système fixation accessoires
Nez optique de la torche.

Dans le kit qui nous a été livré, nous avons essayé un petit parapluie.

Les parapluies sont parfaits. Ils sont présentés dans une petite housse de protection. Ils viennent se fixer sur le haut de la torche grâce à un chemin pour le pied.


Parapluie.

Au catalogue on peut trouver toute une série d’accessoires. Le catalogue Profoto étant particulièrement impressionnant.

* Réflecteurs en tout genre
* Grilles nid d’abeille
* Coupe flux
* Bol beauté et accessoires
* Boîtes à lumière
* Fresnel
* Système de synchronisation sans fil
* Batterie externe
* Lightball
* Bol beauté
* Snoot
* ...

profoto D1 250 test review catalogue accessoires


Question tarif (prix public conseillé) :

* D1 250 : 926,90 € TTC
* D1 500 : 1046,50 € TTC
* KIT D1 Basic 250 (2X250 + sac + Synchro filaire) : 2032 TTC
* KIT D1 Studio 250 (2X250 + 2 parapluie + 2 pieds + sac + Synchro filaire) : 2271,20 € TTC
* Boîte à lumière 60 x 60 cm : 345,64 € TTC
* Boîte à lumière strip 30 x 120 cm = 424,58 TTC
* KIT accessoires Portrait : 919,72 € TTC
* KIT accessoires Packshot : 1656,46 € TTC

Les tarifs sont très élitistes pour les simples photographes amateurs avec un kit de base à presque 2300 € pour du 250 Joules. Les accessoires sont eux aussi très cher. Bien entendu ces tarifs sont à mettre en rapport avec la qualité de construction et la longévité du matériel.

Au laboratoire

Quelques remarques sur le nombre guide et notre mode opératoire :
Le nombre guide est une méthode de calcul d'exposition au flash simplifiée pour les photographes.
C'est le produit du réglage de diaphragme et de la distance flash-sujet pour une sensibilité ISO donnée:

Nombre guide (pour une sensibilité ISO donnée) = Diaphragme x Distance flash-sujet

Contrairement aux photos prises en lumière continue, le temps d'exposition n'intervient pas. En effet, le temps du flash (de 1/1000 s au 1/30000 s) est toujours bien plus court que la vitesse de synchronisation permise par l'appareil photo.
Nous mesurons le nombre guide avec nos instruments qui nous fournissent une mesure spectrale.
La méthode de calcul du nombre guide est normalisée par l'ISO. Autant dire qu'il est peu aisé de les falsifier.

Voici les résultats obtenus avec le Profoto D1 250 :
profoto D1 250 test review gradation et nombre guide
 
Le rapport entre gradation et nombre guide est un excellent. Par contre, le nombre guide maximal du Profoto D1 250 est plutôt décevant. À sa décharge, il n'était pas équipé d'un bol réflecteur puisque le kit n'en contient pas. Avec un nombre guide de 23, la torche fait moins bien qu'un flash cobra lambda. Il est clair que ce n'est pas la même chose compte tenu des possibilités de façonnage de lumière que propose le système Profoto, mais bon !
Pour disposer de plus de puissance, il faudra passer directement aux modèles 500 W ou 1000 W nettement plus chers.

Pour s'en convaincre, nous avons "bracketé" quelques vues afin de vérifier si nos divers instruments de mesure n'étaient pas complètement dans les choux.
 

Sujet à 1 mètre du flash : 100 ISO f16

Sujet à 1 mètre du flash : 100 ISO f20


Sujet à 1 mètre du flash : 100 ISO f22
 

Gradation et température de couleur

profoto D1 250 test review gradation et température de couleur

La température de couleur est par contre problématique. Premièrement, elle est beaucoup trop froide à pleine puissance. Il est très probable que le filtre diffusant ne soit pas complètement neutre.
De plus, on constate un écart de TC de 600 K entre la puissance la plus forte et la plus faible. C'est conséquent.

L'indice de rendu des couleurs

L'indice de rendu des couleurs, ou IRC, est un chiffre normalisé, compris entre 1 et 100, indiquant la fidélité des couleurs restituées par une source de lumière. Plus l'IRC est élevé, plus la source de lumière est susceptible de restituer des couleurs aux teintes fidèles.
Par exemple, une ampoule à incandescence (ampoule standard) aura un IRC proche de 100. Une lampe au sodium basse pression, comme celle utilisée pour l'éclairage urbain de nuit, aura un IRC très faible (20-25).

Pour calculer l'IRC, on se base sur certaines références:
- 8 couleurs précises (les TCS01 à 08). Plus tard, la CIE (instance de normalisation) préconisa l'addition de 7 autres couleurs (les TCS09 à 15), plus saturées.
- des illuminants références supposés parfaits, à savoir la lumière du jour (pour les températures de couleurs élevées) ou le corps noir en chauffe (pour les températures de couleurs basses).

Pour plus d'information sur l'IRC, nous vous recommandons les pages Wikipedia :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Indice_de_rendu_de_couleur
http://en.wikipedia.org/wiki/Color_rendering_index

Dans le premier graphique, nous détaillons l'IRC, couleur par couleur.
Sur la première ligne est représentée la couleur telle qu'elle devrait être restitué par un illuminant parfait de même température de couleur que la source de lumière testée.
Sur la seconde ligne, ces mêmes couleurs restituées par la source de lumière.
Ces deux lignes de couleurs sont purement indicatives puisque la différence perçue entre les deux dépend également du réglage couleur de votre écran. Nous les avons représentés selon l'espace sRGB.
La dernière ligne indique le Ra (IRC) couleur par couleur. L'IRC final est une moyenne de tous les Ra.

Voici les résultats de nos mesures:
 
profoto D1 250 test review indice de rendu des couleurs

profoto D1 250 test review gradation et indice de rendu des couleurs

La conclusion risque d'être la même pour tous les flashes. Les IRC mesurés serviront surtout à être comparé à d'autre type d'éclairage, comme les ampoules à basse consommation d'énergie et les LED.
Sans surprise, les ampoules au xénon délivrent une lumière très proche de la lumière du jour. Elles ont un excellent IRC. En réduisant la puissance du flash, l'IRC reste quasi-constante. Un bon point.

Dans la pratique

Sur le terrain, les flashs sont très agréables à utiliser. Tout est rapide et simple à manipuler. Les accessoires se montent et se démontent à la vitesse de l'éclair. En parlant de vitesse, les modèles Profoto sont de loin les plus rapides que nous ayons testés. Il ne faut que 0,7 seconde pour recycler à pleine puissance : c'est très impressionnant.

profoto D1 250 test review exemple avec parapluie profoto D1 250 test review exemple nu
À gauche avec parapluie, à droite nu.

Verdict

Profoto est une marque incontournable dans le monde du flash. La majorité des studios de prise de vue professionnels en sont équipés. Elle dispose d'une gamme de flashes monoblocs et d'une gamme sur générateur.

La conception des torches est presque irréprochable. Elles sont compactes, discrètes et légères. L'interface de commande est simple, mais efficace. Les torches Profoto disposent d'un nez allongé qui leur permet d'adapter un système de zoom astucieux en fonction de l'accessoire utilisé ("zoom system"). Le module de fixation des accessoires est parfait: simple, rapide, et précis.
Le kit est livré dans une configuration basique: deux torches, deux trépieds, deux parapluies. Le tout présenté dans un sac de transport très pratique.

Le modèle 250 W est assez limité en puissance. Il dispose d'un nombre guide de 23. Même si ce n'est pas le même système ni la même utilisation, par comparaison, l'ensemble des flashes cobra testés fait mieux en la matière ! De plus, la température de couleur à pleine puissance est beaucoup trop froide et se réchauffe trop vite en baissant la puissance. Par contre, le temps de recyclage est hallucinant, avec en moyenne 0,7 s à pleine puissance. Le plus rapide jamais testé jusqu'à maintenant.

Le kit complet de base est proposé à un peu moins de 2300 euros TTC. Le tarif est donc particulièrement élitiste, compte tenu en plus du prix des accessoires. C'est pourtant le prix à payer pour rentrer dans l'univers de l'éclairage Profoto, un des plus réputés du monde !

Notez qu'une version "Air" propose un pilotage distant des flashes sans liaison filaire. Vous pouvez ainsi gérer plusieurs groupes de flashes tout en restant devant votre ordinateur (un plug-in gratuit est également disponible pour le logiciel Capture One Pro.)

Points forts

Points faibles

Design et conception de haut niveau

Puissance trop faible

interface de contrôle simple et efficace

Température de couleur trop froide et variante avec la gradation

Qualité de construction

Prix (torche et accessoires)

Temps de recyclage très rapide

 

Système de fixation des accessoires précis et modulable

 

Qualité des accessoires

 

Sac de tranport du kit

 


PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation