Le système flash Visatec est développé et produit par la société suisse Bron Elektronic AG qui gère également la célèbre marque Broncolor. C'est en 1994 que la société décide de lancer une nouvelle gamme de produits sous l'enseigne Visatec. Les produits Visatec bénéficient de toute l'expérience et de l'innovation des produits Broncolor.
Bien entendu, les produits Visatec sont distribués par l'entité Broncolor en France qui dispose d'un show-room à Paris au 108 boulevard Richard Lenoir dans le 11e arrondissement.



Nous nous penchons donc sur la gamme SOLO de Visatec.
La gamme se compose de quatre torches de 130 J, 300J, 600J, 1200 J

Les torches sont disponibles à l'unité ou en kit de 2 ou 3 têtes.
On retrouve des accessoires de base dans les kits comme des réflecteurs pour parapluies, boîte à lumière, coupe flux, grilles nid d'abeille.

Pour notre part nous avons testé un kit comprenant deux têtes 300 W/s, un parapluie et un réflecteur coupe flux à volets.

 


Le kit dans son ensemble ...

Présentation

L’ensemble du kit est proposé dans un très grand sac semi rigide.

Le sac est de très bonne facture. Il est solide est bien conçu. Tout en hauteur, il est particulièrement pratique à utiliser. Même chargé il reste assez confortable et pourra sans soucis se tenir grâce aux poignées ou à l'épaule avec la bandoulière.

À l'intérieur ou retrouve un espace compartimenté modulable avec un système de parois amovibles à velcros. Les deux torches se glissent sur les côtés, l'espace central étant réservé aux accessoires. Il restera même de la place pour ajouter une multiprise et une ou deux rallonges. Par contre et c'est fort dommage, il est impossible d'y loger les trépieds.

Les trépieds sont "offerts" avec le kit et sont livrés à part sans aucune housse de transport ! C'est très étonnant compte tenu de la qualité du système de transport des deux torches ...


Le sac de transport  ...

Le kit que nouas avons reçu contient les éléments suivants :

* 2 X torche monobloc (alimentation incluse dans la torche) de 300 Joules
* 2 X alimentation secteur
* 1 X réflecteur + parapluie
* 1 X réflecteur + volets coupe flux
* 2 X trépieds "offerts"
* 1 X câble de synchro

Les torches sont assez compactes, mais un peu lourdes.



La tête Viastec Solo 800 B ...

À l’arrière on retrouve une interface de réglages simple, classique, mais efficace : interrupteur d’alimentation secteur, interrupteur pour allumer la lampe pilote (plein régime ou proportionnelle), interrupteur pour activer le mode cellule. La puissance du flash se règle à l'aide d'un potard gradué sur 3 diaphragmes avec une précision au 1/3 de diaphragme. L'interface est un peu trop rudimentaire quand on la compare à ce que proposent d'autres constructeurs. Le flash est protégé grâce à un fusible interchangeable facilement (un fusible de rechange est livré).

 

Interface de contrôle arrière ...

Le design est lui aussi rudimentaire, mais on apprécie la construction dans un boîtier métallique (assez rare) qui assure une solidité à toute épreuve. On se sent en confiance avec ce type de matériel : ils sont prévus pour durer !

La rotule de fixation sur trépied est-elle réalisée en plastique et métal : ici encore c'est du costaud.
 


Rotule de fixation sur trépied ...
 
Voici la fiche technique des torches (des données que nous allons en partie vérifier) ...
Attention au nom de la torche 800B qui n'a rien à voir avec la puissance du flash puisque la tête est bien une 300 J.

* Puissance : 300 Joules ou W/s
* Nombre guide théorique : 45
* Nombre guide mesuré : NC
* Temps de recyclage (1/1) : 1,4 seconde
* Temps de l’éclair : NC
* Température de couleur : NC
* Portée mode cellule / radio : NC
* Pilote : 150 W

Visatec offre les trépieds ! Pourquoi pas ? Cela fait un argument commercial de plus ! Étrange tout de même, car d'habitude les trépieds sont toujours livrés dans les kits ...
Quoi qu'il en soit, les trépieds sont de bonnes factures, ils sont légers et amortis par air afin d'éviter les accidents.Ils disposent de trois sections ce qui leur assure une bonne hauteur maximale.
Il disposent d'un système de serrage de la base assez original qui peut sembler fragile et gadget au premier abord, mais qui s'avère plutôt efficace. Dans la pratique, ils s'avèrent très stables.



Trépieds trop légers ...




Le système de serrage de la base ...

La plus grosse déception provient de la baïonnette qui permet d'installer les accessoires. En effet la monture brevetée des accessoires n'est pas à la hauteur de la qualité de construction de l'ensemble. Le système d'installation ne dispose pas de clic d'enclenchement ni de verrou. Dès qu'un accessoire est monté sur la torche, on peut le faire tourner à la main. Selon l'accessoire, il y a même un jeu entre la torche et la bague ! C'est invraisemblable ...
Sur certains accessoires la bague est en plastique (bol avec coupe flux) et sur d'autres en métal (bol pour parapluie) : cela manque de cohérence ! Ceci dit le système est très simple à utiliser et très rapide.

 

 
Baïonnette ...

Très bon point au niveau de la tête du flash, car la lampe pilote et le tube flash sont protégés par une cloche en verre. En cas de chute c'est la cloche qui prend et non le tube flash ! Le tube est monté autour de la lampe pilote sur un plan perpendiculaire à la base de la tête flash. C'est assez original, car d'habitude les tubes entourent la lampe pilote. Le tout est installé directement sur la tête sans aucun réflecteur ...





La tête du flash ...

Dans le kit qui nous a été livré nous avons essayé le bol réflecteur avec coupe flux et un bol spécial parapluie.

Le bol coupe flux est assez bien conçu. Ils disposent de deux grands volets qui permettent de contrôler parfaitement la lumière ... On aurait préféré 4 volets pour éviter les dégagements de lumière sur les côtés.



Bol réflecteur coupe flux ...

Le kit est également livré avec un réflecteur et son parapluie. L'ensemble est de très bonne facture.



Réflecteur et parapluie ...

Au catalogue on peut trouver toute une série d’accessoires :

* Réflecteurs
* Grilles nid d’abeille
* Coupe flux
* Boîtes à lumière
* Solospot de projection et gobos
* Système de synchronisation sans fil
* Lightball ou globo
* Snoot





Question tarif (Broncolor) :

* SOLO 400 B : 485 € HT
* SOLO 800 B : 646 € HT
* SOLO 1600 B : 808 €  HT
* SOLO 3200 B : 1615 € HT
* KIT STARTER (2X300 + 1 réflecteur coupe flux + 1 parapluie + 2 pieds + sac + Synchro filaire) : 1260 HT
* KIT STARTER PRO (2X300 + 1 réflecteur coupe flux + 1 parapluie + 2 pieds + sac + Synchro filaire + boîte à lumière) : 1296 € HT

Les tarifs sur cette gamme de produits sont assez bon marché compte tenu de la puissance des torches SOLO. Pour un peu moins de 1600 € TTC vous pouvez opter pour le kit PRO assez complet.

Au laboratoire

Quelques remarques sur le nombre guide et notre mode opératoire:
Le nombre guide est une méthode de calcul d'exposition au flash simplifiée pour les photographes.
C'est le produit du réglage de diaphragme et de la distance flash sujet pour une sensibilité ISO donnée:

Nombre guide (pour une sensibilité ISO donnée) = Diaphragme x Distance flash-sujet

Contrairement aux photos prises en lumière continue, le temps d'exposition n'intervient pas. En effet, le temps du flash (de 1/1000s au 1/30000s) est toujours bien plus court que la vitesse de synchronisation permise par l'appareil photo.

Chez Focus, nous mesurons le nombre guide avec nos instruments de mesure, qui nous fournissent une mesure spectrale. La méthode de calcul du nombre guide est normalisée par l'ISO. Autant dire qu'il est peu aisé de les falsifier.

Voici les résultats obtenus avec le Visatec 800B :


 
Le nombre guide annoncé par Visatec dans la fiche technique de son flash est de 45. Nos mesures nous indiquent qu'en réalité, il est un demi-diaphragme moins puissant. La différence est minime.
Le Visatec 800B a donc un nombre guide de 39 pour une puissance de 300 Joules. Ce n'est pas une mauvaise performance. Par contre, le rapport entre gradation et nombre guide est un peu décevant.

Gradation et température de couleur


La température de couleur du flash est plutôt constante avec la gradation. Entre la puissance la plus forte et la plus faible, on constate un écart de température de couleur équivalent à 250°K. Un bon point.
A pleine puissance, TC est un peu froide avec 5700°K mais s'équilibre rapidement en baissant le réglage de gradation.

L'indice de rendu des couleurs

L'indice de rendu des couleurs, ou IRC, est un chiffre normalisé, compris entre 1 et 100, indiquant la fidélité des couleurs restituées par une source de lumière. Plus l'IRC est élevé, plus la source de lumière est susceptible de restituer des couleurs aux teintes fidèles.
Par exemple, une ampoule à incandescence (ampoule standard) aura un IRC proche de 100. Une lampe au sodium basse pression, comme celle utilisée pour l'éclairage urbain de nuit, aura un IRC très faible (20-25).

Pour calculer l'IRC, on se base sur certaines références:
- 8 couleurs précises (les TCS01 à 08). Plus tard, la CIE (instance de normalisation) préconisa l'addition de 7 autres couleurs (les TCS09 à 15), plus saturées.
- des illuminant références supposés parfaits, à savoir la lumière du jour (pour les températures de couleurs élevées) ou le corps noir en chauffe (pour les températures de couleurs basses).

Pour plus d'information sur l'IRC, nous vous recommandons les pages Wikipedia, en particulier l'anglaise, bien plus complète sur le sujet:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Indice_de_rendu_de_couleur
http://en.wikipedia.org/wiki/Color_rendering_index

Dans le premier graphique, nous détaillons l'IRC, couleur par couleur.
Sur la première ligne est représentée la couleur telle qu'elle devrait être restitué par un illuminant parfait de même température de couleur que la source de lumière testée.
Sur la seconde ligne, ces mêmes couleurs restituées par la source de lumière.
Ces deux lignes de couleurs sont purement indicatives puisque la différence perçue entre les deux dépend également du réglage couleur de votre écran. Nous les avons représentés selon l'espace sRGB.
La dernière ligne indique le Ra (IRC) couleur par couleur. L'IRC final est une moyenne de tous les Ra.

Voici les résultats de nos mesures:
 


La conclusion risque d'être la même pour tous les flashs. Les IRC mesurés serviront surtout à être comparé à d'autre type d'éclairage, comme les ampoules à basse consommation d'énergie et les LED.
Sans surprise, les ampoules au xénon délivrent une lumière très proche de la lumière du jour. Elles ont un excellent IRC. En réduisant la puissance du flash, l'IRC reste quasi-constante. Un bon point.

Dans la pratique

Sur le terrain, les flashs sont assez agréables à utiliser compte tenu de la simplicité de l'interface. Ils sont assez robustes pour pouvoir être manipulés sans trop de précautions. Il faudra tout de même prendre garde à l'utilisation de certains accessoires qui sont fragiles. Malgré une première impression décevante, la griffe de fixation est très pratique à utiliser. Il ne faut que quelques secondes pour changer un accessoire.

Le temps de recyclage du flash est très confortable à utiliser. Il faudra en moyenne 1,5 seconde pour pouvoir recharger le flash à pleine puissance.

 

   À gauche avec le parapluie, au centre avec le bol coupe flux fermé, à droite avec le bol coupe flux ouvert ...

Verdict

Visatec Solo 800Broncolor, Visatec, difficile de s'y retrouver ! L'industriel Bron Elektronik AG a développé la marque Visatec pour proposer des solutions flash de studio "entrée de gamme" et ainsi les différencier de la gamme Broncolor. Les torches Visatec Solo sont disponibles en 4 puissances différentes (130, 300, 600 et 1200 Joules). Il faut être méfiant vis-à-vis des noms commerciaux de ces torches qui prêtent à confusion. Par exemple,la torche Solo 800B que nous avons testée dispose d'une puissance de 300 Joules et non de 800 Joules.

La conception des torches est rudimentaire, mais particulièrement efficace. C'est le seul flash que nous ayons testé jusqu'à présent monté dans un boitier 100% métal. Ce matériel est conçu pour durer. L'interface est basique, mais dispose de toutes les fonctions nécessaires. Nous ne ferons pas de commentaire sur le design qui est à l'image du système: rustique.

Notre plus grande déception se porte sur le système de fixation des accessoires.

Niveau performance, la torche Visatec répond à nos attentes. Le nombre guide est conforme aux spécifications techniques apportées par le constructeur. La température de couleur du tube est bonne et stable avec la gradation, un vrai avantage en configuration multiflash.



Le kit composé d'un réflecteur coupe-flux, d'une boite à lumière et d'un parapluie est proposé aux alentours des 1300 euros hors taxe. C'est une offre assez intéressante, mais la puissance modérée des deux torches l'handicape vis-à-vis de la concurrence.

Points forts

Points faibles

Simplicité de l'interface

Système de fixation des accessoires

Qualité de construction

Qualité de certains accessoires

Proctection du tube flash

Pas de sac de trasnport pour les trépieds

Temps de recyclage confortable

Rapport gradation / nombre guide un peu décevant

Qualité du sac de transport

 

Température de couleur stable

 



PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation