Canon XA10 test review poignée avec connexions XLR
Le XA10 est la version professionnelle du HF G10 sorti en gamme grand public cette année. Sa valeur ajoutée réside dans son adaptateur XLR détachable et une vision nocturne infrarouge. Le capteur, l'optique et le processeur, eux, sont identiques à la version grand public.

Positionnement marketing

On assiste depuis 2010 à une véritable offensive de Canon sur le segment des caméscopes professionnels de poing. Pas moins de 5 modèles ont été commercialisés en seulement un an : les XF300/305 qui filment sur Compact Flash en HDTV au format MPeg-2 (4:2:2) à 50 Mbps, les XF100/105 d'un gabarit plus compact, et le XA10 qui filme en AVCHD.

Le XA10 est donc le benjamin de la famille Canon Pro avec une taille de 17 cm pour un poids de 820 grammes avec batterie et adaptateur XLR. Vendu aux alentours de 1900 euros TTC chez les revendeurs, le XA10 concurrence directement le Sony HXR-MC50 (1800 euros) qui est dépourvu de prises XLR.

Vu sa configuration "prosumer", le XA10 cible un public assez large : le journaliste-reporter qui voyage avec son caméscope en main pour fournir des images HD de bonne qualité aux chaînes de news, le réalisateur en repérage, mais aussi le passionné de vidéo. On peut éventuellement citer le freelance du film de mariage bien que le gabarit ultra-compact n'inspire pas le "professionnalisme" au client. Mais qu'à cela ne tienne, en cette période du tout "low-cost", les mentalités évoluent peu à peu.

Optique et capteur

Si le XA10 n'est pas révolutionnaire sur le plan technique, il affiche des caractéristiques tout à fait satisfaisantes à ce niveau de prix. Il possède grosso modo la panoplie standard d'un caméscope AVCHD : un capteur CMOS 1/3 de pouce et un objectif made in Canon à ouverture f/1,8. Le zoom optique 10x démarre sur une focale grand-angle de 30,4 mm ce qui offre un angle de champ assez large pour des plans paysagers ou des interviews confinées.

L'enregistrement s'effectue au format grand public AVCHD à partir du codec MPEG-4/H.264 en 1920x1080 pixels en balayage entrelacé 50i. Un mode 25p dit "Cinema" est proposé, mais il s'agit en fait d'un faux mode progressif obtenu à partir d'un désentrelacement du flux 50i (le processeur supprime une ligne sur deux). On constate d'ailleurs une légère perte de qualité sur nos images tests. Notons que le XA10 ne propose pas l'enregistrement en 50p comme la plupart des caméscopes actuels chez Panasonic et Sony, y compris en gamme grand public. Pour autant, la qualité d'image générale du XA10 est excellente et le caméscope s'en sort plutôt bien en basse lumière avec en prime un mode infrarouge que nous découvrirons plus loin.

Poignée XLR détachable

L'adaptateur XLR est l'une des valeurs ajoutées du XA10 sur son petit frère du grand public HF G10. C'est aussi un composant fondamental du caméscope professionnel, mais que ne possède malheureusement pas le Sony HXR-MC50, son concurrent direct. L'adaptateur XLR est ici fourni en pièces détachées avec une poignée et deux visses. Une fois installé, il permet de recevoir deux périphériques XLR comme un micro ou une source audio. Signalons que même sans bloc XLR, le XA10 peut recevoir un micro externe et un casque grâce à ses prises mini-jack.

 
Format : - AVCHD (fichiers MTS)
Support : - Mémoire interne de 64 Go + 2 slots SD
Capteur : - 1 CMOS HD Pro type 1/3 à 2,37 mégapixels
Optique : - Canon HD (f/1,8 - f/8), 58 mm de diamètre
Zoom : - 10x (équivalent 24x36 : 30,4 à 304 mm)
Enregistrements : - 1920 x 1080/50i ; 1920 x 1080/25p (flux enregistré 50i)
Micro intégré : - Oui stéréo
Connectique : - mini-HDMI, USB 2, Composante, A/V Composite, casque, micro mini-jack, 2 XLR
Dimensions : - 130 x 177 x 205 mm (avec parasoleil et support du microphone)
Poids : - 820 g (avec bloc XLR et batterie)
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation