Sony HXR-NX70 test review avis vue arrière

Prise en mains

En ouvrant le carton, le NX70 se présente comme une caméra à monter en kit à partir de cinq éléments : le boîtier, l'adaptateur XLR, le micro canon, la batterie et le pare-soleil. 
Ce n'est pas nouveau sur un caméscope de poing compact chez Sony, mais la différence est que le cordon d'alimentation du bloc XLR se connecte cette fois à la griffe intelligente et non pas sur une prise DIN classique. Ce point est à surveiller, car le débranchement inopiné de cette prise est très facile. Il nous a suffi de laisser la caméra dans une sacoche pour retrouver la prise défaite en voulant filmer.

Avec ou sans bloc XLR ?

En configuration "pro", l"adaptateur XLR offre toutefois l'avantage de faire corps avec une poignée de transport qui se visse à la griffe et qui se montre bien pratique pour les plans en plongée et contre-plongée. L'installation du micro Sony ECM-XM1 dans la pince est plus facultative. Son principal intérêt est de cumuler un son d'ambiance avec celui d'un micro mono d'interview puisque les 2 canaux sont enregistrables simultanément.

Bien sûr, le caméscope peut fonctionner sans le bloc XLR puisqu'un micro stéréo est intégré à la coque et qu'une entrée mini-jack permet de raccorder un micro externe. Cette configuration "grand public" rend le boîtier plus léger, moins encombrant et plus discret. On l'utilisera dans des tournages nomades pour faire des plans d'ambiance par exemple ou des interviews à la sauvette avec un petit micro.

Sony HXR-NX70 test review avis la batterie Sony HXR-NX70 test review avis détail du bloc XLR
La batterie est bien protégée dans son coffre.
Le bloc XLR est alimenté sur la griffe "intelligente".

Reste l'installation de la batterie (NP-FV70) qui n'est pas banale. Habitué des caméscopes, le reflex est de chercher le "creux" généralement situé à l'arrière du boîtier, mais ici rien ! On comprend alors rapidement que la cachette se trouve sous une trappe au cœur même du caméscope. Cette ergonomie n'a rien d'une fantaisie, mais vient d'une nécessité d'assurer la protection anti-pluie et anti-poussière du NX70. À l'abri dans un coffre, la source d'alimentation est totalement protégée de l'eau. Le logement permet de recevoir une batterie de plus grande taille et de plus longue durée.

Reste le cinquième élément : le pare-soleil. Rien de très sorcier cette fois puisqu'il se visse sans problème sur l'objectif et dispose d'un cran d'ouverture des volets. À noter que le pare-soleil, outre sa fonction "anti-rayons de soleil", assure également une protection anti-choc et anti-pluie du caméscope.

De façon générale le boîtier du NX70 en plastique est robuste, équilibré et bien fini. C'est une vraie qualité sur ce type de caméra de poing, car nous n'avons jamais souffert d'une fatigue au poignet comme c'est le cas sur le Panasonic AG-HMC41.
Sony HXR-NX70 test review avis tout équipé

Viseur et écran : le grand confort

Pour une fois nous pouvons dire que le viseur est de bonne qualité et qu'il n'est pas seulement une alternative à l'écran quand le soleil tape trop fort. Nous l'avons d'ailleurs plus utilisé que l'écran sachant que notre test s'est effectué à l'occasion d'une série de reportages au salon du Bourget, par temps de pluie.

La qualité du viseur s'explique d'une part grâce à l’œilleton large et confortable qui isole totalement l'oeil du monde extérieur, et d'autre part sa résolution tout à fait exceptionnelle de 1,22 mégapixels.

Bien sûr l'écran tactile n'est pas en reste. Sa dimension de 8,8 cm offre une surface très appréciable pour lire les clips mais aussi naviguer dans les rubriques du menu même avec un gros doigt.

Vraiment anti-pluie

Nous avons utilisé le Sony NX70 au salon du Bourget en juin dernier par temps pluvieux. Une aubaine pour tester la résistance de la coque à l'eau ! Le résultat est sans appel : oui le NX70 fonctionne sans problème sous une averse. Attention, nous n'avions pas connecté le bloc XLR ni de micro externe, car les accessoires, eux, ne sont pas étanches !

Nous n'avons pas d'images de nos péripéties aquatiques, mais cette photo prise par un visiteur lors du salon NAB aux États-Unis sur le stand de Sony nous a semblé assez convaincante.


La mémoire pleine

L'ensemble des boutons est regroupé à l'arrière comme souvent chez Sony. Les clips étant enregistrés sur une mémoire flash de 96 Go, on ne se préoccupe pas d'insérer une cassette ou une carte mémoire. Mais si cela vous manque sachez qu'un slot à carte SD/Memory Stick est disponible au dos du boîtier. Une telle capacité mémoire offre une large autonomie et s'inscrit dans le caractère nomade du NX70. Partir loin c'est prendre le risque de ne trouver aucune boutique aux alentours. Avec 96 Go en stock et un slot à carte, vous pouvez stocker jusqu'à 9 heures de vidéo en qualité HD FX (la meilleure) et jusqu'à 3 heures sur une Memory Stick de 32 Go. Partez l'esprit tranquille !

Réglages et menu tactile

Le NX70 dispose d'un menu tactile qui a récemment fait son entrée sur les caméscopes professionnels. Sur le NX70 cette intégration est plutôt réussie, car seuls les réglages ponctuels y sont inclus. Sony a maintenu les fonctions les plus courantes directement sur le boîtier comme le commutateur auto/manuel au dos ou le sélecteur zoom/focus/iris assigné à la bague d'objectif. Le menu tactile, lui, gère essentiellement la configuration du caméscope comme le débit d'encodage (28 Mbps, 24 Mbps, 17 Mbps, 9 Mbps, 5 Mbps), le type de balayage (50p, 50i, 25p) ou le format audio.

Sony HXR-NX70 test review avis l'écran LCD de 8,8 cm Sony HXR-NX70 test review avis sélecteur de fonction pour la bague de zoom
Un large écran tactile de 8,8 cm pour 920 000 pixels. Le sélecteur Zoom/Focus/Iris d'assignation pour la bague.

L'écran tactile gère également la lecture des clips qui s'affichent sous forme de vignettes animées. Les vidéos sont automatiquement regroupées par séquence et par jour à savoir qu'une suite de rushes filmés dans la même journée s'affichent sur une même page tandis que ceux de la veille apparaitront sur une autre page de l'écran. Il suffit de faire défiler les pages avec le doigt comme sur un iPhone. Ce classement temporel des rushes est très pratique et permet de rapidement trouver un clip ou une interview effectuée quelques jours auparavant. C'est un gain de temps précieux pour le montage puisqu'il permet de sélectionner les clips à copier sur un disque dur externe sans PC, notamment pendant le trajet de retour d'un voyage.

Sony HXR-NX70 test review avis l'affichage en mode lecture Sony HXR-NX70 test review avis classement des clips
L'affichage sur l'écran en mode Lecture. Le classement automatique des clips par date.

Voici une vidéo montrant la manipulation du menu tactile du NX70 capturée depuis la sortie vidéo du boîtier.


Qualité d'image

Aux vues de nos tests effectués en laboratoire, les performances du NX70 sont similaires à celle de son petit frère HDR-CX700 vendu en gamme grand public (même capteur, même optique et encodage identique en 50p). Le piqué est plutôt bon et équivalent à celui du Canon XA10 et du Canon XF100. La colorimétrie est en revanche plus pâle et moins contrastée que les modèles Canon. Enfin, en basse lumière sous un éclairement de 3 lux, le Sony NX70 est moins sensible que le Canon XF100 bien que son capteur Exmor R conserve une image propre et quasiment sans bruit avec une optique f/1,8.

Comparatif entre le Sony HXR-NX70 et le Canon XA10 (images téléchargeables en pleine définition par un clic-droit).

sony HXR-NX70 test review avis qualité des images Canon XA10 test review avis qualité des images 
 Sony NX70 : bon piqué  Canon XA10 : bon piqué, mais du moiré sur les lignes
sony HXR-NX70 test review avis qualité des images  Canon XA10 test review avis qualité des images
 Sony NX70 : colorimétrie assez fidèle  Canon XA10 : les couleurs sont plus contrastées
 sony HXR-NX70 test review avis qualité des images basse lumière  Canon XA10 test review avis qualité des images
 Sony NX70 à 3 lux (mode Auto)  Canon XA10 à 3 lux : plus visible mais bruité (mode Auto)

Le moins qu'on puisse dire est que le Sony HXR-NX70 propose l'embarras du choix en terme de débit et de qualité d'image. La meilleure qualité disponible est le mode HD PS qui correspond à 1920x1080 pixels en 50p en 28 Mbps. Pour générer un tel débit, le NX70 utilise un codec MPEG-4 différent de l'AVCHD (qui est limité à 24 Mbps).

Les autres débits (24, 17, 9 et 5 Mbps) diminuent la qualité mais étendent aussi la durée de stockage sur la mémoire interne puisque le poids des fichiers est réduit. Gardez en effet à l'esprit qu'un clip filmé en Full HD 50p sera non seulement plus lourd en mémoire mais aussi plus gourmand en ressource informatique en post-production. Nous y reviendrons plus loin.

Deux points sont également à signaler : le NX70 ne filme pas en 720p (standard HDTV aux USA) et propose l'enregistrement en SD 576 lignes (encore sollicité dans certains médias d'Afrique).

sony HXR-NX70 test review avis qualité des images grand-angle
sony HXR-NX70 test review avis qualité des images télé
En grand-angle 26,3 mm En zoom 10x

Un atout considérable du NX70 est son stabilisateur d'image à mode "actif". Ce steadyshot issu des caméscopes grand public de Sony mêle un traitement numérique à une stabilisation optique qui amortit tous les mouvements verticaux. Le résultat est étonnant pour ne pas dire déconcertant, car même en remuant le caméscope de haut en bas, l'image reste totalement stable. Cela permet de filmer des interviews sans trépied ou de filmer en marchant sans à-coup.

La qualité d'image du NX70 est aussi renforcée par le grand-angle de 26,3 mm qui offre une large perspective pour filmer des paysages ou cadrer une personne.

Post-production

Sous son appellation NXCAM, le Sony NX70 est avant tout un caméscope AVCHD. Ce format basé sur un codec MPEG-4/H.264 est issu du marché grand public et s'est progressivement imposé sur le segment professionnel d'entrée de gamme depuis deux ans.

Nous avons souvent critiqué ce format, car l'AVCHD est un format très compressé qui pose des difficultés de vélocité au montage. Beaucoup de monteurs constatent des saccades en lecture et des latences lors de l'édition sur la timeline ce qui incite à transcoder ses clips en MPEG-2 pour une gestion plus fluide. Les choses ont néanmoins changé depuis un an, car les solutions de montage se sont adaptées. Le logiciel Sony Vegas Pro dont la dixième version gère parfaitement l'AVCHD est un exemple.

Note : Le montage des clips 1080/50p a posé quelques soucis durant le test, car Vegas Pro 10 refusait obstinément d'afficher la piste audio des clips. Après avoir contacté Sony Software, une mise à jour très récente de Vegas Pro 10.0e vient d'être lancée qui règle le problème.

Rappelons que le Sony NX70 peut transférer ses clips vers un disque dur externe sans passer par un ordinateur. Cette nouveauté est très intéressante, car elle permet de dérusher préalablement ses clips sur l'écran LCD puis de les copier sur un mini-disque dur que l'on transmettra au monteur.
Sony Vegas video pour le montage vidéo

Exemple en vidéo

Nous avons testé le Sony HXR-NX70 à l'occasion d'un reportage pour le site info-aviation.com. La vidéo a été montée sous Vegas Pro 10 à partir de rushes filmés en 1080/50p. La caméra filmait en mode automatique. Deux micros étaient branchés au bloc XLR : le micro de la présentatrice qui était un Sennheiser MD46,  et le micro canon Sony ECM-XM1 fourni pour le son d'ambiance. Au final, nous n'avons gardé qu'une seule piste audio selon les plans (interview ou plan d'ambiance). Le montage a ensuite été exporte au format MP4 en 1080/25p et téléchargé sur vimeo.com.


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation