Nouvel écran

Alors qu'Olympus avait fait le choix de diffuser massivement le Pen E-P2 avec un excellent viseur électronique qui venait se fixer sur la griffe porte accessoire et sur le connecteur, le Pen E-P3, malgré une hausse de tarif, n'est pas proposé (pour l'instant) avec ce viseur. Il faudra donc se rabattre sur l'écran arrière. Notez que le viseur électronique VF-2 reste compatible et disponible pour plus de 200 euros tout de même.

viseur électronique Olympus VF-2


Véritable talon d'Achille des précédents modèles, Olympus a revu en profondeur l'afficheur sur son nouveau compact expert. Ainsi, le Pen E-P3 troque l'écran LCD contre une nouvelle dalle Oled 610 000 points (7,6 cm) beaucoup plus confortable. Les angles de vision sont excellents, la surface pas trop réfléchissante et la consommation devrait être normalement réduite. Si l'écran est tactile, il n'est malheureusement pas orientable (contrairement à celui du E-PL3 annoncé concomitamment), ce qui aurait pu s'avérer un vrai plus pour la vidéo notamment.Olympus Pen E-P3 test review écran Oled tactile


Mesures au spectrophotomètre

Un petit passage sous notre spectrocolorimètre donne les résultats suivants :

- un contraste moyen par défaut de 2300:1 : le score est ici excellent es sans doute en partie dû à la technologie Oled. Un contraste élevé est également un bon point pour confort de visualisation en plein soleil. 
- un gamma assez variable selon la luminosité, avec une moyenne à 1,9 : les noirs sont très profonds et les hautes lumières préservées. Nous notons toutefois une forte baisse autour de 80%.
- une température des couleurs qui atteint en moyenne 6700 K : le rendu des couleurs est très légèrement froid. Les teintes seront un peu plus "brillantes".
- un rendu des couleurs Delta E94 moyen de 7,4 : au dessus de 6, le rendu des couleurs n'est pas vraiment "fidèle". L'écran du Pen E-P3 est donc sur cette caractéristique (et par défaut) insuffisamment précis pour permettre de valider des images.
Olympus E-P3 : à gauche Delta E94 et à droite température des couleurs en fonction de la luminosité.
Olympus E-P3 : mesure du gamma.

Autofocus

La réactivité de l'autofocus par détection de contraste est un point sensible des compacts à objectifs interchangeables. Dans ce domaine, Olympus a toujours accusé du retard par rapport à la concurrence et notamment face à son rival Micro 4/3 : Panasonic.

Avec la nouvelle série "2011" (E-P3, E-PL3 et E-PM1), Olympus annonce avoir nettement amélioré son système de mise au point. Le Pen E-P3 est même proclamé l'appareil avec le système autofocus le plus rapide au monde (dans certaines conditions). Qu'en est-il lors de nos tests ?

Équipé du 14-42 mm f/3,5-5,6 SMC, le Pen E-P3 se montre très impressionnant. Sur notre scène située à environ 1 et en pleine lumière (environ 3000 lux), le compact à objectifs interchangeables requiert environ 0,26 s pour réaliser la mise au point, ce qui classe le compact expert d'Olympus parmi les appareils les plus rapides du moment. 

En basse lumière (3 lux), le Pen E-P3 est par contre beaucoup plus lent. Il faut "patienter" près de 1,6 secondes pour faire le point avec la diode d'assistance (sans la diode d'assistance, le temps est pratiquement identique). Dans les ambiances lumineuses difficiles (pénombre), l'autofocus patine et s'avère moins performant que certains concurrents comme les NEX de Sony.

La latence au déclenchement (0,06 s) est plutôt dans la bonne fourchette.

action temps
cadence commentaires
Mise sous tension
(temps nécessaire pour obtenir la première image sans mise au point)
0,87 s / moyen
Latence au déclenchement  0,06 s / bien
Autofocus lumière 0,26 s s excellent
Autofocus pénombre (3 lux)
avec lampe d'assistance
1,6 s s médiocre

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation