Si le capteur 4/3" d'Olympus est déjà connu (il équipe la lignée Pen depuis son introduction), la marque affirme avoir amélioré le composant pour une meilleure gestion du bruit électronique. Le Pen E-P3 est-il le meilleur Micro 4/3 du moment pour travailler dans les hautes sensibilités ?

JPeg

Rien à redire sur les premiers paliers de sensibilité ISO. Les images délivrées par le E-P3 sont exemptes de bruit électronique à 200 et 400 ISO. Il faudra regarder à la loupe les images à 800 ISO (100% sur écran) pour apercevoir les premiers lissages des plus fins détails. De fines marbrures violacées font également leur apparition sur les fonds unis, mais sont difficiles à mettre en évidence. Il faut grimper à 1600 ISO pour vraiment voir les défauts du traitement du bruit électronique : les marbrures violettes sont plus visibles et le lissage plus prononcé. Quoi qu'il en soit, les images sont encore parfaitement exploitables pour un tirage grand format 30x45 cm.

3200 ISO marque un palier. Le traitement du bruit électronique est ici plus visible : lissage important, pixels aberrants, baisse de la dynamique. Au-delà, les images sont nettement plus détériorées : la granulation devient grossière, les couleurs bavent un peu, les détails disparaissent. Il sera plus prudent de retravailler ses images ou d'utiliser les filtres créatifs pour limiter les dégâts.

Pixum partenaire de Focus Numérique pour l'évaluation de la qualité des imagesPour l'observation de la qualité des images en format 30x45 cm, nous réalisons un tirage chez notre partenaire Pixum. Cela nous permet de comparer facilement les appareils à la plus basse sensibilité et à 3200 ISO.


Olympus E-P3 : Réduction du bruit standard 200-1600 ISO
Olympus E-P3 : Réduction du bruit standard 3200-12800 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (200-400-800-1600-3200-6400-12800 ISO)


Vous pouvez également comparer les résultats du Pen E-P3 avec le Panasonic G3, l'Olympus Pen E-P2 et le récent Sony NEX-C3.

Naturellement, le Pen E-P3 sera facilement confronté au Panasonic G3 qui intègre un nouveau capteur LiveMOS de presque 15 Mpx. Sur le traitement du bruit électronique, le G3 prend l'ascendant sur son nouveau concurrent à partir du 3200 ISO. Le Pen E-P3 décroche alors que le G3 de Panasonic conserve encore une belle tenue. Le grain reste fin, peu coloré et le lissage modéré. Même à 6400 ISO, le compact de Panasonic conserve une longueur d'avance.

Panasonic G3 : Réduction du bruit standard 160-800 ISO
Panasonic G3 : Réduction du bruit standard 1600-6400 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (160-200-400-800-1600-3200-6400 ISO)


Face au "futur ancien" modèle grand public E-PL2 (le E-PL3 est déjà annoncé pour la rentrée), le Pen E-P3 se démarque par une meilleure du bruit électronique. L'évolution annoncée par le constructeur est bien là, mais est-elle suffisante ? Aux sensibilités les plus élevées (3200 et 6400 ISO), le rendu des images du E-P3 est meilleur : grain plus fin et moins coloré, lissage moins important. La différence est facilement visible.

Olympus E-PL2 : Réduction du bruit standard 200-1600 ISO
Olympus E-PL2 : Réduction du bruit standard 3200-6400 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (200-400-800-1600-3200-6400 ISO)


Le capteur CMOS de Sony intégré au NEX-C3 reste encore une référence, même si les concurrents talonnent désormais le dernier NEX. Le Pen E-P3 reste en retrait par rapport au petit compact à l'écran orientable.

Sony C3 : Réduction du bruit standard 200-1600 ISO
Sony C3 : Réduction du bruit standard 3200-12800 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (200-400-800-1600-3200-6400-12800 ISO)


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation