Nouvelle catégorie d'accessoires testés sur Focus : les systèmes de déclencheur de flash. Nous inaugurons avec le modèle Flash Wave III proposé par la société coréenne SMDV et distribué en France par nos amis de chez MMF-Pro.

flash wave III test review avis

Problématique

Une très grande majorité des adeptes de la photo au flash ne jure que par des configurations en déporté. Le ou les flashes sont en effet désolidarisés du boîtier et positionnés stratégiquement pour obtenir l'éclairage voulu sur la scène à photographier. Dans cette configuration, un problème se pose.

Comment faire pour pouvoir synchroniser le départ des éclairs de flash au moment de la prise de vue ?
Il existe beaucoup de solutions à ce problème qui dépend du type de flash utilisé (flashes cobra ou flashes de studio), du type de configuration (synchronisation filaire ou sans fil), de l'environnement dans le lequel se trouvent les flashes (synchronisation sans fil par infrarouge ou radio) et des informations nécessaires à transmettre (mesure TTL ou manuelle).

Avec une configuration de flashs cobra, le problème est moins complexe, les reflex disposant souvent d'un système de synchronisation sans fil embarqué.
Bien entend,u il faut que le ou les flashes cobra associés soient compatibles avec ce système. Les flashes de reportage sont en effet synchronisés grâce au petit flash d'appoint (intégré) qui émet une salve d'éclairs codés en infrarouge afin de transmettre les informations TTL aux flashes déportés et synchroniser les éclairs. Ces systèmes sont très pratiques, car ils permettent de pouvoir contrôler et doser à distance les différents flashes utilisés en mode esclave.


Le nouveau canon EOS 600D capable de contrôler et synchroniser sans fil
et à distance les flashs cobra de la gamme Speedlite par infrarouge.

Par contre cette configuration montre vite ses limites. En effet, pour que cela fonctionne, il faut que les récepteurs IR des flashes esclaves soient orientés vers le flash popup de l'appareil (sans obstacle physique entre eux) et soient à relative courte distance. Pour des configurations complexes ou en extérieur, le système capitule.

Une solution consiste à passer en filaire, mais cela nécessite autant de câbles de synchronisation que de flashes esclaves et un sabot TTL adapté pour répartir les infos envoyées depuis la griffe porte accessoire du boîtier. De plus la longueur des câbles devient rapidement un second problème...


Connecteur triple pour flash cobra Sony.

Une autre solution consiste à utiliser un système de synchronisation sans fil radio. Il faut alors utiliser un émetteur à monter sur la griffe porte accessoire de l'appareil et des récepteurs sur chaque flash. Dans une configuration multiflash, on peut penser qu'il suffit d'avoir un seul récepteur sur un flash et que les autres se déclenchent en mode cellule. Cependant il est assez rare de trouver des modes cellule sur les flashes de reportage.
Contre coup de cette solution, on perd les informations TTL. Il faut donc aller régler manuellement la puissance de chaque flash esclave. Quoi qu'il en soit, il faut comprendre que ces configurations en multiflash sont souvent gérées en manuel.

Avec une configuration de flashes studio,
le problème est plus simple. En effet les flashes de studio fonctionnent et sont utilisés en manuel uniquement : exit le TTL ! De plus ils sont majoritairement tous équipés d'un mode cellule. Grâce à cela, il suffit de synchroniser un flash pour tous les autres partent en même temps !


Flash de studio monobloc Bowens Gemini :
mode cellule et borne de synchronisation filaire par jack.

 

Généralement et historiquement, on synchronise les flashes de studio en filaire avec un simple câble PC. Avec le développement des solutions sans fil, les habitudes changent.


Câble de synchronisation PC standard.
 
On trouve désormais des solutions sans fil radio ou infrarouge. On monte toujours un émetteur sur le boîtier relié à la griffe porte accessoire ou bien connecté à la prise de synchro PC. Puis il suffit de relier un récepteur à un seul des flashes et de régler les autres sur le mode cellule. Les problématiques entre un système radio ou infrarouge sont les mêmes qu'avec les flashes corbra.

Présentation du système Flash Wave III

Le système Flash Wave III est donc un module de synchronisation flash radio.
Il est relativement simple et se compose d'un modèle d'émetteur et d'un modèle de récepteur. Pour le mettre en place il vous faudra acquérir au moins ces deux éléments voir plusieurs récepteurs en fonction de votre configuration.

flash wave III test review avis emetteur / recepteur
Système Flash Wave III
1 flash cobra en déporté : 1 émetteur et 1 récepteur
x flash cobra en multiflashs : 1 émetteur et x récepteurs
flashs studio : 1 émetteur et 1 récepteur



Voici les caractéristiques principales de ce système :

Récepteur avec griffe porte accessoire permettant d'y installer d'office un flash cobra

Assez rare sur les systèmes de synchronisation, cette option est fondamentale. De plus la griffe porte accessoires est de très bonne facture voir un peu trop dure. Dans certains cas il faudra passer un peu en force pour enclencher correctement le flash cobra. De plus le récepteur dispose également d'un pas de vis standard métallique qui permet donc de la fixer très simplement sur un trépied sans rotule ou accessoire supplémentaire !
On peut donc aussi bien utiliser ce système pour des flashs cobra que pour des flashs de studio !

Fréquence radio de 2,4 gHz
C'est donc un modèle radio très performant qui permet de pouvoir positionner ou l'on veut les flashes esclaves même s’ils sont cachés de l'APN par des obstacles.

16 canaux différents
Plusieurs canaux c'est bien, 16 c'est peut être un peu excessif. Enfin bon comme on dit qui peut le plus peut le moins. L'idée d'avoir plusieurs canaux est d'éviter les crises de nerfs lorsque plusieurs photographes utilisent le même système au même endroit ! Chacun son canal et on est tranquille.

Portée : 180 mètres
Grand avantage des systèmes radio : il dispose d'une portée exceptionnelle. 180 mètres de portée pour le Flash Wave III. de quoi faire faire un marathon à l'assistant qui doit aller baisser le flash au loin d'un tiers de diaphragme !

Fonctionne sur une plage de températures allant de -20 ° à + 50 °
Pourquoi pas ? Enfin bon à ces températures je ne vois pas quel APN peut prendre pendant très longtemps des photos ! En tout cas le système de synchronisation sera opérationnel : on est rassuré !

Vitesse de synchronisation maximale : 1/250 de seconde
Dommage que l'on ne puisse pas tirer parti de toutes les fonctionnalités de ses flashs cobra et notamment la synchronisation haute vitesse très pratique pour obtenir des effets de profondeur de champ marqué ou bien figer des scènes d'action.

Cadence à 8 ips
Le système est capable de maintenir une cadence de 8 images par secondes. C'est bien entendu à mettre en relation avec les performances en rafale de l'APN utilisé et des temps de recyclages des flashs utilisés : en moyenne 5 secondes pour des cobra à pleine puissance.

Prise en main

Le kit de base est proposé dans deux boîtes séparées : l'une pour l'émetteur et l'autre pour le récepteur. À l'intérieur on retrouve les deux modules et quelques accessoires très appréciables :

- un petit câble de synchro jack (3,5 mm) / jack (3,5 mm)  et un adaptateur de synchro jack (3,5 mm) / jack (6,3 mm)
- des systèmes de fixation adhésifs en plastiques
- une lanière
- un petit câble de synchro jack (2,5 mm) / PC

À noter que l'on peut trouver tous les câbles de raccordement spécifiques pour les flashes de studio en option. En effet certains flashs ne sont pas équipés d'une borne de synchronisation de type jack : pour pouvoir y connecter le récepteur, il faudra utiliser un adéquat.
 

flash wave III test review avis ensemble du kit
Dans les boîtes.

En main les deux modules sont plutôt de bonne facture. Le design est assez soigné ce qui est un plus. On peut noter les parties métalliques à la face et à l'arrière. Le design est presque similaire entre les deux modules, mais le récepteur ne dispose pas des côtés gris comme l'émetteur : étrange.
On note également que sur le récepteur le pas de vis et la griffe porte accessoire sont e métal ce qui est un réel plus pour éviter une usure intempestive : ces éléments sont très souvent sollicités et doivent être solides.
Par contre le sabot de fixation de l'émetteur est lui tout en plastique : dommage de ne pas aller jusqu'au bout !

flash wave III test review avis détail émetteur flash wave III test review avis détail émetteur
flash wave III test review avis détail émetteur flash wave III test review avis détail récepteur
flash wave III test review avis détail récepteur flash wave III test review avis détail récepteurRécepteur et émetteur : focus sur les détails.

Bien entendu, les deux modules fonctionnent avec des piles : 2 x AA pour le récepteur, pile plate pour l'émetteur. Les trappes d'accès sont très bien conçues et il est très simple de changer les piles sur les deux modules.
 
flash wave III test review avis détail alimentation
Changement des piles : facile !

Au niveau interface, sur le récepteur on retrouve un simple interrupteur et un panneau permettant de changer les canaux. On retrouve aussi deux voyants de contrôle lumineux permettant de vérifier que le système fonctionne correctement. Pour les branchements, on dispose de trois options : griffe porte accessoire pour flash cobra, prise de synchro PC femelle, jack (3,5 mm) femelle.
 
flash wave III test review avis détail récepteur configuration
Interface récepteur.

Sur l'émetteur on retrouve un interrupteur, un bouton de test et le panneau de réglage des canaux. On dispose aussi d'une prise jack (2n5 mm) femelle pour pouvoir le connecter à une prise synchro PC sur un APN. Un voyant lumineux permet également de vérifier que le système fonctionne correctement.
 
flash wave III test review avis configuration émetteur
 Interface émetteur.

L'interface frôle la perfection : simple et efficace !!

Dans la pratique

Dans la pratique, le système Flash Wave est très simple et très rapide à mettre en oeuvre aussi bien dans une configuration cobra ou flashs de studio. Le seul réel souci en configuration flashs de studio vient du fait que l'on ne dispose pas d'une solution pour pouvoir fixer le récepteur au trépied ou bien sur le corps du flash en lui même : il faudra bidouiller ! Quoi qu'il en soit il ne faut que quelques instants pour mettre en place le système ...
 
flash wave III test review avis mise en oeuvre

Les débutants seront probablement un peu déroutés au début par l'absence de mode automatique TTL mais avec la pratique l'utilisation des flashs se fera tout naturellement en manuel ! Cependant, c'est un réel confort de pouvoir se débarrasser d'un maximum de câble lorsque l'on réalise des photos au flash en intérieur ou en extérieur.

Verdict

Question tarif il faut compter 120 euros HT pour un récepteur et 67,50 euros pour l'émetteur. Ce matériel est donc tout à fait abordable et moins cher que ses concurrents chez Quantum ou Pocket Wizard.
Ce système est très simple à mettre en oeuvre et conviendra aussi bien aux amateurs de flashes cobra qu'aux adeptes des flashes de studio. On apprécie particulièrement la technologie de communication radio, la plus performante à ce jour. Un jour, sans doute, on trouvera des systèmes de synchronisation WiFi qui pourront en plus être pilotés depuis un smartphone ou une tablette !

C'est donc sans surprise que le système Flash Wave III reçoit notre recommandation. Cette solution est idéale pour tout photographe désirant disposer d'un système de synchronisation flash sans fil fiable et performant.
Flash Wave III recommandé

Points forts

Points faibles

Compatibilité avec les flashss cobra

Fixation flash cobra un peu dure

Technologie radio souple et efficace

Nombreux canaux de communication sans grand intérêt

Interface de contrôle simple

Pile plate pour l'émetteur difficile à trouver en cas de besoin

Mise en oeuvre enfantine

Pas de prise en compte de la mesure TTL

Design et finition

 

Rapport Qualité / Prix

 

Pour information, le kit Flash Wave III est disponible chez MMF-Pro.

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation