Fujifilm X100 : les meilleures offres

Vitesse obturation et ouverture

Le X100 dispose d'un obturateur intégré dans l'optique (obturateur central) qui permet de grimper à des vitesses de synchro flash rapides (1/1000 s), mais malheureusement limite les vitesses d'obturation classiques comme suit.

fujifilm x100 test review vitesses d'obturation

Ainsi, par une belle journée ensoleillée, il sera difficile d'utiliser la plus grande ouverture (f/2) même à 100 ISO sans risquer la surexposition. C'est pour cela que Fujifilm propose un filtre ND (Densité Neutre) de 3 IL pour compenser cette faiblesse. Toutefois, il est regrettable que le filtre ND ne soit pas automatiquement mis en place lorsque la vitesse d'obturation n'est pas assez élevée. Celle-ci s'affiche en rouge et il serait pertinent de proposer l'utilisation du filtre ND par une simple validation. Ci-dessous, l'exemple d'une surexposition typique lorsque le X100 est en mode priorité ouverture à f/2 (200 ISO) par une belle journée ensoleillée.

Marque : FUJIFILM
Modèle : FinePix X100
Vitesse : 10/10000 s, ouverture : f/2.0
Sensibilité : 200 ISO
Focale : 23 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Fujinon 23 mm f/2

Fichiers bruts

Le X100 enregistre les fichiers bruts dans un format propriétaire (.RAF). Vous ne pouvez ouvrir, pour l'instant, les fichiers qu'avec le logiciel livré en standard. Une fois de plus, l'utilisation d'un format ouvert serait un plus indéniable.
Nous reviendrons prochainement sur les fichiers bruts du X100 qui pourraient bien réserver de petites surprises notamment au niveau de la gestion de la sensibilité ISO.

Mise à jour au 14 avril 2011

Pour l'analyse des fichiers raw du X100, nous utilisons les données disponibles sur DxOMark.

Dans un premier temps, nous nous intéressons aux valeurs de sensibilités ISO mesurées face à celles annoncées par le constructeur. Le graphique délivré par les analyses DxOMark sont...étonnantes. En effet, le capteur du X100 ne semble tout simplement pas dépasser 1000 ISO ! Toutes les mesures à 1600, 3200 et 6400 ISO donnent les mêmes résultats : 1000 ISO. En pratique, les fichiers bruts à 1600, 3200 et 6400 ISO sont identiques (je n'ai pas pu vérifier cette information, le format .raf étant propriétaire et pas franchement observable avec DCRaw). 

Cette "bizarrerie" n'est pour pour autant pas une nouveauté et d'autres boîtiers procèdent de la même manière, notamment pour les valeurs ISO très élevées. En effet, pour augmenter la sensibilité ISO des images, les constructeurs ont deux stratégies : soit augmenter le signal au niveau du capteur, soit procéder par traitement logiciel. Pour le X100, les ingénieurs ont choisi une stratégie mixte : le signal est amplifié au niveau du capteur jusqu'à 1000 ISO, les autres valeurs supérieures sont obtenues par traitement des données. 

Quoi qu'il en soit, les résultats du X100 sont très bons (le grain est magnifiquement contenu et très agréable à l'œil) et c'est bien là l'essentiel.

Fujifilm X100 raw sensibilité ISO

Il est intéressant de comparer les résultats du X100 avec deux autres boîtiers équipés d'un capteur APS-C : le Nikon D7000 (16 Mpx) et le Nikon D300s (12 Mpix). Face au D7000, les mesures DxO indiquent que le compact expert de Fuji est en retrait, le X100 se positionnant plutôt comme un frère jumeau du Nikon D300;


Fujifilm X100 raw gestion du bruit électronique comparaison D700 D300 Nikon

Au niveau de la dynamique des fichiers, la différence entre les capteurs est encore plus flagrante. Le D7000 propose une étonnante dynamique que les deux autres capteurs peinent à rattraper. Toutefois, le X100 montre également une meilleure dynamique que le D300s, notamment lorsque la sensibilité ISO augmente.

Fujifilm X100 raw dynamique comparaison D700 D300 Nikon


Fujifilm X100 : les meilleures offres
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation