Leaf Aptus II-12 test review

L'Aptus II-12, est avant tout un capteur pour les pros. Ça tombe bien, seuls ceux qui facturent peuvent se le payer.
Pour le reste, il a besoin de beaucoup de lumière pour exprimer son potentiel extraordinaire à 50 ou 100 ISO. On le réservera donc à la prise de vue en studio avec un éclairage totalement maîtrisé et loin des aléas d'un reportage sur le terrain sans une équipe de techniciens. Mais gageons que les 80 Mpx seront réservés à la reproduction d'œuvres ou du packshot de luxe.

Un autre problème reste naturellement les optiques. Malgré une taille de photodiodes encore importante, ce capteur est plus exigeant que les autres modèles moins définis. Les optiques doivent être calculées pour le numérique afin d'exploiter toute la définition des 80 Mpx. En production, nous remercierons donc les ingénieurs de traiter au choix les optiques ou de fournir des profils pour une correction automatique des images. Le photographe n'a pas de temps à perdre à retoucher un à un les clichés pour corriger les aberrations chromatiques ou la distorsion.

Enfin, l'autofocus est le dernier écueil à l'utilisation de ce dos. La mise au point doit être ajustée avec précision et/ou retoucher manuellement, car avec un tel niveau de définition, aucune erreur n'est pardonnée. Un AF plus performant que celui du Phase One 645 (plus de zone d'analyse) ou un dépoli et viseur plus précis sont indispensables.

Pour les photographes à la recherche de la définition maximale, l'Aptus II-12 est donc, pour l'instant, la solution idéale (et unique). Nous attendons avec impatience le modèle Phase One IQ180 qui intègre le même capteur 80 Mpx, mais qui dispose de certaines technologies "maison" comme le Sensor+ qui permet de grimper en sensibilité (3200 ISO) au prix d'une réduction par 4 de la définition. Avec un capteur 80 Mpx, cela prend un autre sens...

Points forts

Points faibles

Définition record de 80 Mpx utile dans certains cas

Mode viséee sur écran indigent

Le 80 mm Schneider Kreuznach encore vaillant même avec un 80 Mpx

Nécessite une mise au point précise et parfois une retouche manuelle

Logiciel

Autonomie du dos limitée (100 vues)

Le moins cher des capteurs 80 Mpx

La batterie du dos qui rend le boîtier incompatible avec certains trépied

Intéret de la version AptusII-12 R à capteur rotatif sur les moyens formats - 6x6 minimum

Gestion du bruit électronique médiocre au dessus de 200 ISO

Dos compatible avec toutes les marques (sauf hasselblad H3D et H4D)

Viseur prisme fixe et imprécis sur le 645DF


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation