Epson Stylus Photo Pro R3000 test review avis

La sortie soudaine de cette nouvelle imprimante A3+ chez Epson est assez surprenante. Les arguments de la R3000 (grandes cartouches, bac de chargement frontal, panneau LCD, changement automatique des encres noir photo et noir mat...) sont bien réels, mais si l'on se focalise sur la qualité des tirages, il n'y a finalement que peu de changements par rapport à la R2880 située en dessous ou la R3880 située au-dessus (A2+).

Avec une nouvelle interface, une connectivité améliorée, une plus grande capacité des cartouches, un temps d'impression plus court, pas de changement manuel des cartouches des noirs, les arguments de la R3000 face à la R2880 s'orientent clairement vers la production ! Cette machine est parfaite pour un photographe tourneur, un photographe de quartier ou un petit studio qui voudrait proposer des tirages Fine Art au format A3. La R3000 dispose d'arguments intéressants pour un investissement raisonnable pour un professionnel qui vend des tirages ou pour la préparation d'une exposition. Le plein d'encre à 250 euros reste sans doute rédhibitoire pour le photographe amateur qui réalise des tirages de manière occasionnelle. 

La R3000 est donc bien positionnée dans la gamme R3xxx semi-professionnelle et ne vient pas concurrencer la gamme R2xxx plus "amateur" avec la R2880. Celle-ci reste par ailleurs au catalogue et saura facilement séduire le photographe à la recherche d'une imprimante A3+ performante et plus abordable. Pour ces personnes, les arguments avancés par la R3000 ne sont pas indispensables. Avec l'arrivée de la R3000, les autres imprimantes A3+ (R1400, R1900 et R2880) devrait voir leurs tarifs évoluer vers le bas.

Mis à part ces réflexions de positionnement, la nouvelle R3000 est une machine très intéressante. 
La qualité des tirages est remarquable que se soit au niveau du rendu des couleurs, des valeurs et des détails.

On regrette juste des résultats assez décevants en noir et blanc avec les modes automatiques que propose Epson. Dans ce mode, il faudra passer un peu de temps pour établir de véritables profils d'impression pour exploiter tout le potentiel de l'imprimante.Toujours dans le domaine de l'impression noir & blanc, on ne comprend toujours pas pourquoi Epson s'évertue à ne pas implanter 9 têtes d'impression pour les 9 cartouches présentes ! Un choix inexplicable qui, malgré un changement automatique des encres, nécessite une purge des encres et donc une perte du précieux liquide et une perte de temps (la purge bloque la machine pendant environ une minute).

L'ergonomie avec le nouveau panneau de contrôle à l'avant est un plus indéniable : la machine est simple et ludique à utiliser. Elle est ouverte avec ses nouvelles connexions réseau : Ethernet ou WiFi.

Dernier point et non des moindres, nous regrettons que l'Epson R3000 ne soit pas estampillée Digigraphie (contrairement à la R3880 pourtant de la même "famille R3xxx, mais capable d'imprimer en A2+, élément indispensable pour le label Digigraphie), ce qui aurait sans doute contribué à élargir le spectre du label de qualité "made in Epson" et intéressé de nombreux professionnels. Cette lacune nous empêche d'attribuer notre "recommandé" à la R3000 qui l'aurait pourtant méritée pour tous les autres aspects.

Points forts

Points faibles

Nouvelles cartouches grande capacité

Pas de reconnaissance automatique des papiers Epson

Les résolutions verticales et horizontale excellentes

Toujours pas de 9e tête d'impression pour le noir mat / noir brillant

Superbe neutralité des gammes de gris

Installation rouleau un peu légère et pas de massicot intégré

Les réglages couleur Epson trés fidèles

Dmax faible en mode noir et blanc

Une bonne saturation des couleurs

Prix du plein en encre

Vitesse d'impression

Pas de certification Digigraphie

Connexions ouvertes : réseau, WiFi

Temps de purge de la tête pour les encres noires un peu long

Panneau de contrôle à l'avant avec écran LCD

 

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation