Nikon 24-120 mm f/4G ED VR test review verdict

Succéder au décevant 24-120 mm f/3,5-5,6 pouvait sembler chose aisée. Pourtant, la nouvelle version à ouverture constante f/4 ne remplit pas complètement son contrat.

Si nous n'avons rien à redire sur la qualité de fabrication, la nouvelle formule optique déçoit un peu.
Le piqué est globalement plus satisfaisant que sur la précédente version, mais la périphérie de l'optique manque clairement de punch. Le vignetage est beaucoup trop marqué sur pratiquement toute la plage focale à f/4 et la distorsion trop  visible à 24 mm et de 35 à 120 mm...

Si ces défauts sont facilement corrigés sur un ordinateur avec un logiciel comme Nikon Capture (200 euros) ou DxO Optics Pro (130 euros), il est regrettable de devoir retoucher tous les fichiers JPeg et Raw pour en améliorer la qualité. Ces défauts seraient plus "acceptables" si les boîtiers Nikon traitaient ces défauts à la volée lors de l'enregistrement des fichiers JPeg. Malheureusement il n'en est rien et seule l'aberration chromatique latérale est  éliminée sur les JPeg (le vignetage est normalement corrigé sur les JPeg, mais sur nos exemples, il est encore très visibles); les fichiers raw doivent malheureusement faire avec. 

Ces défauts sont difficiles à accepter pour une optique avec un "liseré doré" qui sera vendue pratiquement 2 fois plus chère que la précédente version. Certes, le 24-120 mm f/4 est équipé d'une nouvelle version du système de stabilisation optique impressionnante d'efficacité et le système autofocus ne souffre pas de défaut, mais cela suffit-il ?

Par sa plage focale très intéressante, cette optique intéressera sans doute les primo accédants qui accepteront les défauts pour disposer d'une optique polyvalente. Les photographes déjà équipés de la version à ouverture glissante f/3,5-5,6 y réfléchiront sans doute plusieurs fois avant de craquer.

Points forts

Points faibles

Excellente stabilisation optique

Vignetage trop marqué à de f/4 à f/5,6 sur toute la plage focale

Piqué plus qu'honorable au centre

Distorsion bien visible à 24 mm et au télé

Autofocus rapide et silencieux

Aberrations chromatiques latérales visibles sur les fichiers bruts

Fabrication de qualité et belle finition

Aberrations chromatiques longitudinales visibles

Plage focale très intéressante pour un format 24x36

 

Bonne gestion du flare

 

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation