Pentax 645D recommandé

À la prise en mains du 645D de Pentax, difficile ne pas être séduit par ce moyen format atypique, il faut bien l'avouer. Testé en studio, lieu de prédilection des moyens formats, le 645D est également taillé pour l'extérieur. Lors de notre séance photo, le 645D s'est magnifiquement bien comporté : la facilité de prise en mains, les nombreux raccourcis, le superbe viseur et l'autofocus performant  participent à une utilisation sans heurt dans des conditions lumineuses maîtrisées. Le rendu des images est à la hauteur des attentes : la dynamique est impressionnante et le rendu des matières et des détails remarquable. Bien sûr, il y a quelques points d'achoppement et notamment la lenteur d'écriture des images sur les cartes SD. Pourquoi n'avoir pas intégré au moins un emplacement CF en plus du format SD sachant que le boîtier n'est pas (encore ?) compatible avec les cartes SDXC plus rapides ? La difficulté de travailler en mode connecté (pas de FireWire, pas de logiciel compatible pour l'instant) peut également s'avérer un frein pour son utilisation en studio pour la photographie de nature morte ou de packshot. 

Le Pentax 645D est également très à l'aise en extérieur avec une excellente gestion du bruit électronique jusqu'à 1600 ISO et une fabrication de haute volée. Le Pentax 645D présente donc un rapport qualité/prix très alléchant pour qui souhaite s'initier en "douceur" au moyen format numérique ou pour le photographe qui voudrait faire revivre son parc d'optique 645N. À 10 000 euros nu, le 645D est l'un des moyens formats les moins chers du marché. Certes, les optiques optimisées pour le numérique ne sont pas légion  et pour l'instant, seul le 55 mm f/2,8 WR est disponible. Pentax promet néanmoins d'autres modèles pour 2011. Les anciennes optiques Pentax 645N (argentique) sont compatibles et se négocient à un tarif bien plus intéressant que les optiques Zeiss, Mamiya ou Hasselblad de la concurrence. Un photographe pourra donc se constituer un vrai système moyen format numérique à un prix des plus attractifs. 

Reste au 645D à trouver sa place. En effet, avec sa carrure tout-temps, le moyen format s'attaque frontalement aux reflex 24x36 Canon et Nikon pour le reportage. Pentax ne semble, par ailleurs, pas vraiment encline à sortir un 35 mm dans les mois à venir. C'est donc au 645D d'affronter des reflex plus rapides et plus polyvalents, mais plus chiches en terme de définition. En face, le 645D tente de s'introduire dans les studios pour concurrencer les autres moyens formats. Le principal attrait est sans doute tarifaire, mais pas seulement. Le 645D est un vrai concentré des technologies Pentax avec un vrai autofocus, une cellule d'exposition complète, un antipoussière, une interface agréable et personnalisable, un bel écran LCD 920 000 points...Des arguments dont la concurrence directe ne peut se targuer. Toutefois, avec un dos inamovible et une définition de 40 Mpx "seulement", le 645D se coupe également des marchés de la reproduction d'œuvre d'art ou les 50, 60 et désormais 80 Mpx sont appréciés, voire nécessaires.

Le Pentax 645D sera commercialisé dans une dizaine de points de vente en France et Pentax met actuellement en place un service pro pour ce produit afin d'assurer une maintenance et le prêt de produit en cas de problème.

Points forts

Points faibles

Excellente qualité de fabrication (finition tout temps)

Pas de gestion des cartes SDXC !

Viseur extraordinaire, large, précis et lumineux

Pentax 55 mm f/2,8 WR un peu décevant (bords très mous)

Excellente gestion du bruit électronique jusqu'à 1600 ISO

Interface dense qui peut démoraliser

Sortie HDMI pour vérifier les images sur un téléviseur HDTV 1080

Pas de connection FireWire, USB 3 pour travailler en mode connecté, ni de logiciel

Présence d'un niveau électronique

Couverture de l'autofocus un peu étroite

Pléthore de réglages et interface graphique séduisante

Enregistrement des images assez lent même sur des cartes SDHC rapides

Autofocus rapide et précis même sans optique SDM

Gamme d'optiques spécifiquement développée pour le moyen format numérique inexistante

Ecran LCD de qualité : bon contraste et fidélité des couleurs

 

Autonomie de la batterie étonnament longue

 

Batterie classique (la même qui équipe la série K-5, K-7...)

 

Boîtier assez compact et pas trop lourd

 

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation