Pour cette première analyse du bruit électronique, nous nous servirons des données délivrées par notre partenaire DxO Labs pour leur site DxO Mark. Vous pouvez également vérifier la qualité des images ci-dessous en cliquant sur les vignettes pour un affichage en pleine définition ou télécharger les fichiers bruts (DNG). Attention, ces derniers sont plutôt du genre...massif. À 1600 ISO, le DNG font plus de 75 Mo....Heureux les détenteurs d'un abonnement à la fibre optique !

Les premières images sont impressionnantes de détails au centre notamment (le nouveau 55 mm est étonnamment faible dans les bords et le 150 mm f/2,8 est nettement plus alléchant) et rares sont les clichés sur lesquels il est possible de voir la texture du livre. La gestion du bruit électronique est remarquable pour un boîtier moyen format. Le CCD de Kodak délivre une bonne qualité d'image jusqu'à 400 ISO et le grain est bien maîtrisé jusqu'à 1600 ISO. Au final, toute la plage de sensibilité (100 - 1000 ISO en standard et jusqu'à 1600 ISO en mode étendu) est utilisable. Une performance rare pour être souligné. Le Pentax 645D sera donc aussi bien à l'aide en studio avec un éclairage maîtrisé qu'en reportage dans des conditions lumineuses plus délicates.

Pentax 645D : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Pentax 645D : Réduction du bruit standard 1600 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (100-200-400-800-1600 ISO)



Dans un premier temps, nous nous intéresserons au bruit électronique au niveau des fichiers bruts. Sur ce plan, le nouveau moyen format (MF) Pentax 645D, qui est équipé d'un capteur Kodak de 40 Mpx déjà utilisé sur d'autres modèles MF est plutôt remarquable. Si l'on compare la montée ISO du 645D face aux deux reflex labellisés "studio" que sont les Nikon D3x et Canon 1Ds Mark III, le boîtier délivre des fichiers pratiquement identiques au niveau du bruit électronique. Cette comparaison a d'autant plus de sens que les photodiodes sont, pour les 3 boîtiers, d'une taille pratiquement identique.

Pentax 645D test review bruit électronique

Le Pentax 645D se paie même le luxe d'être plus performant sur toute sa plage de sensibilité (100-1600 ISO), que les deux reflex, pourtant des références dans ce domaine. Pour enfoncer le clou, le Pentax, qui offre une définition pratiquement 2 fois supérieure est certes plus cher que le Canon 1Ds Mark III, mais assez proche finalement du Nikon D3x.

Toutefois, les deux capteurs 24x36 se montrent plus performants concernant la dynamique des images. 

Pentax 645D dynamique comparaison Nikon D3x et Canon 1Ds Mark III

Les mesures DxO montrent ici clairement la faiblesse du capteur Kodak face aux deux CMOS plein format. Dès 200 ISO, le 645D passe en dessous des deux autres boîtiers et le reste sur toute la plage ISO. Le Nikon D3x affiche sa supériorité, notamment en basse sensibilité.

Bien sûr, il est également intéressant de comparer le MF Pentax 645D avec d'autres moyen format équivalent comme le Phase One P40+ et l'Hasselblad H3D39. Ces deux boîtiers disposent également d'un capteur d'environ 40 Mpx et les tailles des photosites sont relativement proches (de 5,93 à 6,76 µm).

Pentax 645D gestion du bruit électronique face au PhaseOne P40+ et Hasselblad H3D39

Face à ces concurrents directs, le 645D fait également bonne figure puisqu'il surclasse les deux boîtiers sur toute sa plage de sensibilité ISO. Sur la dynamique des images, le MF Pentax présente également de meilleurs résultats sur les basses sensibilités et fait jeu égal à partir de 800 ISO.

Pentax 645D dynamique comparaison Phase One P40+ et Hasselblad H3D39

Nous terminerons en comparant le 645D avec le modèle haut de gamme chez Phase One, le P65+ et le H3DII 50 d'Hasselblad, ces deux derniers dos offrent une définition supérieure avec respectivement 60 et 50 Mpx.

Pentax 645D bruit électronique comparaison Hasselblad H3DII 50 et Phase One P65+

Sur la gestion du bruit électronique, le 645D est assez semblable aux deux rivaux. Il est toutefois intéressant de noter que le MF Pentax n'offre pas une sensibilité à 50 ISO comme les deux autres dos. Une sensibilité minimale intéressante à plusieurs titres. Elle offre un rapport signal / bruit bien meilleur et en studio, cette sensibilité est souvent utilisée avec un éclairage flash. À la plus basse sensibilité, le Phase One P65+ atteint 48 dB contre presque 44 dB pour le 645D de Pentax. Il est important de noter également une grande différence : celle du prix. Les deux boîtiers à 50 et 60 Mpx étant largement plus cher que le MF de Pentax. 

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation