Sony NX5 test review
Présentation du NXCAM

Depuis la sortie du  Z1 en 2005, Sony avait lancé toute une série de caméscopes de poing filmant en HDV sur cassette MiniDV.

On le sait, le Z1 a été un best-seller. Les chaînes de télévision s'en sont équipées abondamment, notamment sur la TNT, en raison de son faible coût, de sa qualité d'image remarquable alliée à une bonne compacité.

Sorti en janvier 2010, le Sony HXR-NX5 poursuit cette lignée de caméscopes HDV (Z1, Z5, Z7) surmontés d'une poignée et d'un écran monté à l'avant. Ce modèle marque toutefois une rupture historique : l'abandon de la cassette au profit de la carte mémoire. Un changement de support qui s'accompagne aussi de l'abandon du format HDV (Mpeg-2) au profit du format AVCHD (Mpeg-4) dont on connait la difficulté de gestion en post-production. Sony a d'ailleurs banni le terme AVCHD de son caméscope préférant l'appeler NXCAM.

Il existe néanmoins encore des milliers de vidéastes qui utilisent les cassettes et Sony ne va pas abandonner le système HDV du jour au lendemain. La transition se fera progressivement, car il y a un marché pour cela, tout en le complétant avec le nouveau système Hybride qui permet d'enregistrer sur cassette et/ou sur Compact Flash comme le Sony HVR-Z7. Toutefois, les cassettes sont bien mortes. Certes elles avaient l'avantage d'être un support d'archivage bon marché et surtout très fiable (elles ne plantent pas). Mais dès que vous aurez travaillé avec un appareil sans cassette, vous ne reviendrez pas en arrière. Beaucoup d'utilisateurs de la Sony HVR-Z7 l'ont compris le jour où ils ont filmé avec une Compact Flash.

Les débouchés "clients"du NX5 sont assez variés. L'optique associant un grand-angle et un zoom puissant en font une bonne caméra de reportage pour les JRI d'autant qu'elle est très compacte. Sa bonne sensibilité en faible lumière et son enregistrement hybride sur mémoire flash et cartes mémoire séduira également les freelance du film de mariage. Enfin, sa prise HD-SDI lui ouvre les portes du client broadcast. Le spectre est donc très large. Son seul problème : le format AVCHD qui risque de lui mettre à dos tous les monteurs professionnels, notamment ceux qui travaillent sur Final Cut Pro (transcodage des rushes obligatoire).

Principales caractéristiques

Le NX5 présente des caractéristiques tout à fait convenables à ce prix, et même en amélioration par rapport au HVR-Z5.

L'optique offre une certaine polyvalence en tournage, car elle possède un grand-angle de 29 mm associé à un zoom optique 20x puissant. Elle est de plus équilibrée par le stabilisateur d'image optique en mode "Active" qui a largement fait se preuves puisqu'il permet de filmer en marchant sans à coup (la caméra semble flotter). Enfin, le NX5 intègre 3 filtres à densité neutre (ND) pour atténuer la surexposition.

Le NX5 est doté de 3 capteurs CMOS Exmor 1/3 de pouce avec technologie ClearVid. Ce système optimise la résolution et la sensibilité en cas de faible luminosité par rapport aux capteurs CCD classiques qui ont quasiment disparu du paysage. Le NX5 utilise également la technologie Exmor de réduction du bruit, qui est un système de réduction du bruit de pointe donnant une image bien plus claire.

Le NX5 peut filmer en HDTV 1920x1080 pixels selon 3 niveaux de débits : 24, 17, et 9 Mbps. Le FullHD est disponible en balayage entrelacé (50i) et progressif (25p). Le NX5 peut également filmer en 1280x720 pixels en 50p, et en 720x576 pixels (25p et 50i).

L'enregistrement HDTV 1080 est basé le codec AVCHD, qui utilise l'algorithme de compression MPEG-4 H.264 (utilisé sur les DVD HD Blu-Ray). Il utilise toutefois un débit binaire maximum bien plus élevé de 24 Mbps (variable) et un audio PCM linéaire ou stéréo Dolby Digital (AC-3), ce qui garantit des images et un son de très bonne qualité. Hélas, cette "super compression" nécessite une configuration "super musclée" pour faire du montage et décoder chaque clip. Certains logiciels, comme Final Cut Pro d'Apple, ne gèrent même pas ce format et nécessitent un plug-in pour fonctionner.  À noter que l'enregistrement en SD (576 lignes) s'effectue, lui, en MPeg-2 qui ne pose aucun problème au montage.

Côté stockage, le NX5 est compatible avec deux types de cartes mémoire : les Memory Stick PRO Duo et les SDHC. On peut également lui joindre une unité de stockage à mémoire Flash en option. On note également l'apparition d'un GPS intégré afin de géolocaliser les différentes scènes.

La fiche technique du NX5 est téléchargeable sur le site de Sony en PDF.

 
Format : AVCHD FX (24 Mbps) 1920x1080/50i, AVCHD FH (17 Mbps) 1920x1080/50i, AVCHD HQ (9 Mbps) 1440x1080/50i, AVCHD LP (5 Mbps) 1440x1080/50i, AVCHD FX (24 Mbps) 1920x1080/25p, AVCHD FH (17 Mbps) 1920x1080/25p, AVCHD FX (24 Mbps) 1280x720/50p, AVCHD FH (17 Mbps) 1280x720/50p, MPEG SD HQ (9 Mbps) 720x576/50i, MPEG SD HQ (9 Mbps) 720x576/50i (Balayage 25p)
Support : Carte SDHC / Memory Stick PRO Duo
Capteur : 3 CMOS Exmor 1/3 de pouce
Optique : Sony G 4,1 - 82 mm, f/
Zoom :  optique 20x (29,5 - 590 mm en 24x36)
Enregistrements :  1920x1080 pixels (50i/25p) - 1440x1080 pixels (50i) - 1280x720 pixels/50p - 720x576 pixels (50i/25p).
Micro intégré : Oui stéréo
Connectique : XLR, HD-SDI, Composante, HDMI, Composite, USB, casque
Dimensions : 173 x 187 x 342 mm
Poids : 2,2 kg

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation