Epson 4880 test review recommandé

On aurait tort de croire qu’il est simple de réaliser des tirages photo grand format avec ce type d’imprimante. Le tirage jet d’encre numérique est comparable au tirage photo argentique traditionnel, il apporte une contrainte supplémentaire : l’écran !

Généralement les retouches des photos sont réalisées sur cet écran et on ne demande qu’une seule chose à son imprimante : reproduire avec précision et exactitude l’image que l’on observe à l’écran. Pour réussir cela, il ne faut pas avoir peur d’user du papier et de l’encre pour les nombreux tests à réaliser avant d’obtenir le résultat voulu.

On peut comparer l’utilisation d’une imprimante avec son pilote à l’utilisation d’un reflex numérique en JPeg. L’appareil applique automatiquement et systématiquement des traitements spécifiques aux images afin d’optimiser leur rendu sur le tirage. C’est le travail du RIP (Raster Image Processor) associé au pilote d’impression et au système de gestion de la couleur.

Il est particulièrement difficile de pouvoir prendre le contrôle total de son imprimante et de maîtriser ainsi le rendu esthétique de ses tirages. Cette opération nécessite un investissement temporel et financier que peu d’utilisateurs peuvent se permettre. La majorité des utilisateurs doivent se contenter des automatismes embarqués et peuvent uniquement intervenir sur les différents paramètres accessibles via le pilote de leur imprimante.

Cependant, quel plaisir de pouvoir réaliser chez soi ses propres tirages photo. Quel plaisir de voir l’image apparaître au fur et à mesure en sortant de son imprimante. C’est presque aussi beau que de regarder une image se former dans un bac de révélateur en tirage argentique noir et blanc.

En matière d’impression photo jet d’encre, la réputation d’Epson n’est plus à faire. Déjà le modèle Epson Stylus Photo R2880 était sorti vainqueur de notre grand test comparatif des imprimantes A3+. Avec la 4880, la qualité des tirages est encore au rendez-vous, on dispose des mêmes types de résultats qu’avec la 2880 et la
3880. Le choix va donc se porter sur des questions ergonomiques et de type de support imprimable. Question qualité des tirages la gamme Epson est, pour le moment, assez homogène.

Principal défaut (et c'est toujours le même) : une seule tête d’impression pour le noir mat et le noir photo (même problème que sur la 2880 et sur la 3880).
On peut noter également une interface "hardware" sur l'appareil qui laisse à désirer : écran trop petit, navigation dans les menus avec les boutons peu intuitive.

Par contre, on apprécie particulièrement le design, la qualité de fabrication, la gestion du papier en rouleaux, le massicot électrique et la contenance des cartouches (montant jusqu'à 220 ml). L'Epson Stylus Pro 4880 reçoit donc facilement un recommandé.

Face à l'Epson 4900

Ce test terminé, il reste à comparer ce modèle avec la nouvelle Epson 4900 (présentée à la Photokina 2010) qui est finalement la principale concurrente de la 4880. Le test de la 4900 est programmé pour le début de l'année prochaine, mais nous pouvons déjà comparer les fiches techniques. L'Epson 4900 possède désormais 11 cartouches d'encre UltraChrome HDR qui devraient offrir un gamut plus large. Toutefois, le nouveau modèle ne corrige que partiellement le principal problème de la 4880 : la gestion des encres pour papier mat et brillant. Si la 4900 dispose bien de 11 cartouches, elle n'intègre que 10 têtes d'impression. Une économie incompréhensible pour cette gamme d'imprimantes). L'imprimante s'occupe donc automatiquement du changement de cartouche (noir mat / noir brillant) avec au passage une purge d'encre (le précieux liquide...). L'Espon 4900 dispose également d'un spectrocolorimètre intégré. La motorisation est également plus rapide et Epson annonce des impressions deux fois plus rapides.
Sur le papier, l'Epson 4900 est donc une imprimante largement supérieure à la 4880, mais il conviendra d'observer la valse des prix lors de la disponibilité du nouveau modèle. En effet, avec le spectrocolorimètre, l'imprimante avoisine 3500 euros. L'Epson 4880 pourrait donc devenir un excellent modèle expert abordable. À surveiller donc, notamment lors des soldes de début d'année.

Points forts

Points faibles

Capacité importante des cartouches encre

Une seule tête d'impression pour le noir mat et le noir photo

Gestion des supports de 3 mm d' épaisseur

Ergonomie

Une très bonne gestion de la couleur

Restitution des détails dans les ombres

Gestion du papier en rouleau avec massicot

Pilote d'impression complexe

Qualité de fabrication et design

Dmax un peu en retrait

Une bonne saturation des couleurs

La résolution (rendu des détails) verticale


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation