Rendu des valeurs

Neutralité et bascule

Dans un premier temps, nous avons étudié la reproduction de la gamme de gris sans gestion de la couleur et avec la gestion de la couleur de l’imprimante (« laisser l’imprimante gérer les couleurs » dans le menu impression de Photoshop).

Nous avons imprimé une gamme de gris afin de mieux apprécier la neutralité d'une gamme de gris imprimée par l'Epson 4880. Pour ce test, nous avons utilisé le papier mat Ilford Smooth Fine Art ("SFA").

Les deux courbes a* et b* représentent les axes rouge-vert et jaune-bleu du L*a*b*.
Plus le a* est positif, plus la teinte est rouge, plus il est négatif, plus la teinte est verte.
Plus le b* est positif, plus la teinte est jaune, plus il est négatif, plus la teinte est bleue.
Enfin le DeltaE2000 (toujours positif) exprime la différence entre deux couleurs: ici, c'est la différence entre une gamme de gris neutre que nous exprimons. Ici, il est assimilable à une «moyenne» entre a* et b*. Plus le DeltaE2000 est grand, moins le gris est neutre.

epson 4880 test review avis rendu des valeurs

La gamme de gris imprimée sans gestion de la couleur ne présente aucune bascule de couleur apparente, qu'on l'observe à l'œil nu ou en la comparant avec nos références (DeltaE2000 aux alentours de 2). C'est un gage de qualité : les encres Ultrachrome K3 sont naturellement d'une quasi parfaite neutralité. il est également possible que l'imprimante soit calibrée en usine.

epson 4880 test review avis rendu des gris

En laissant l'imprimante gérer les couleurs, les résultats sont légèrement différents. Le graphique montre que la gamme de gris tire un peu sur les teintes froides (bleu-vert), mais le DeltaE2000 reste faible (inférieur à 4) et visuellement, la différence est difficilement perceptible à l'oeil. L'imprimante offre là encore une belle performance.
Une bonne performance.

Reproduction de la gamme de gris

Nous avons représenté la gamme de gris selon la clarté L* (échelle de clarté proche de la vision humaine) dans le graphique suivant. Les courbes représentées comparent la clarté telle qu'affichée à l'écran (en sRGB) puis imprimée. Pour une gestion de la couleur efficace, la courbe devrait être droite.

Voici les résultats obtenus avec le papier brillant Ilford Smooth Gloss:
epson 4880 test review avis rendu clarté papier brillant

La gamme de gris imprimée sans aucune gestion de la couleur est naturellement trop sombre. Pas d'inquiétude à avoir puisque l'imprimante n'est pas destinée à être utilisée avec ces réglages.
En laissant l'imprimante gérer les couleurs, les résultats s'améliorent franchement. On peut juste regretter que les ombres soient rendues trop claires.
En utilisant une solution de gestion de la couleur (profils ICC faits maisons), on pallie ce problème et la gamme de gris est reproduite parfaitement.


Les Dmax obtenues sont proches de celles que nous avions pu mesurer sur l'Epson 3880, testée précédemment chez Focus Numérique. Le fait que ces deux modèles, au fond très similaires, nous donnent les mêmes résultats n'est pas étonnant. Par contre, on reste déçu qu'ils ne fassent pas aussi bien que l'HP Z3200, qui nous avait donné une Dmax de 2,6 sur le même papier. On sait bien que l'HP ne joue pas dans la même cour par son positionnement tarifaire (6600 €), son spectro intégré et sa gestion du format A1. Mais la Dmax est surtout due aux encres, et sur ce terrain, les Vivera de chez HP font mieux que les Epson Ultrachrome K3.

Voici les résultats obtenus avec le papier mat Ilford Smooth Fine Art:
epson 4880 test review avis rendu clarté papier mat

Avec un papier mat, l'Epson 4880 gère un peu mieux les contrastes qu'avec un papier brillant. La courbe des clartés est un peu plus droite dans son ensemble, mais les ombres sont cette fois-ci un peu trop sombres.
À l'achat d'une telle imprimante, mieux vaut prévoir un peu d'argent pour l'achat d'une solution de gestion de la couleur. On évitera ainsi de gâcher trop de papier, et d'encre, à calibrer son imprimante pour un résultat aux petits oignons.


Les Dmax obtenues avec un papier mat n'atteignent pas celles des papiers brillants. Mais l'imprimante n'y est pour rien: le papier observe plus l'encre, en le diffusant dans ses fibres.
Là aussi, l'Epson ne fait pas aussi bien que les HP, qui atteint une Dmax de 1,8, et donc des noirs plus profonds.
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation