Pour la présentation du Samsung EX1 et du prochain WB2000, nous avons reçu Rachel Kim, ingénieur au laboratoire de recherche et développement de Samsung Corée. L'occasion de lui poser quelques questions sur le développement du NX10, de l'EX1, mais également sur la vision de la photo chez Samsung. 
Rachel Kim, Samsung Corée interview EX1, NX10

Rachel Kim, recherche & développement, Samsung Corée.


Focus Numérique : Avec le compact expert EX1, vous répondez à certaines attentes de nombreux photographes (ouverture à f/1,8, écran rotatif...). Avez-vous l'intention de développer une gamme de boîtiers EX ?

Rachel Kim : Effectivement, nous avons essayé de développer l'EX1 comme un fabricant d'appareils photo et non pas comme un fabricant d'électronique et je pense que le résultats est visible. Pour la question d'une gamme EX, oui, ce premier modèle ne sera pas un modèle unique et nous pensons déjà à élargir la gamme sur le segment expert.

Focus Numérique : Pour les photographes dits "experts" ou les enthousiastes, la qualité des images est un élément primordial. N'avez-vous pas peur que le NX10 concurrence fortement le compact EX1 ?

Rachel Kim : Non, nous ne pensons pas que les deux boîtiers soient concurrents. L'EX1 est pour nous un compact qui vient en complément d'un reflex. C'est un second boîtier qui tient facilement dans une poche et que l'on peut avoir tout le temps sur soi, tout en conservant une bonne qualité d'image.

Rachel
Kim, Samsung Corée interview EX1, NX10Focus Numérique : Avez-vous l'intention de développer votre propre technologie BSI ?

Rachel Kim : Bien sûr et nous travaillons déjà sur cette technologie. C'est un axe de recherche que nous explorons pour améliorer la qualité des images sur nos prochains produits. 

Focus Numérique : Est-il envisageable de concevoir un capteur BSI de grande taille ? Je pense notamment au capteur APS-C qui équipe le NX10.

Rachel Kim : Il n'y a pas de véritables contraintes techniques pour l'instant pour réaliser de tels capteurs, il faut juste trouver un bon équilibre avec le marketing... Nous explorons actuellement plusieurs possibilités pour nos prochains appareils.

Focus Numérique : La gamme NX se compose désormais d'un NX5 grand public, d'un NX10 expert, peut-on imaginer un NX encore plus haut de gamme ?

Rachel Kim : Vous voulez dire avec un capteur plein format ? Là aussi, nous explorons plusieurs voies et le capteur plein format fait partie de ces possibilités : il ouvrirait des perspectives intéressantes en comparaison avec les reflex. Mais l'aspect technique n'est pas le seul élément à prendre en compte : nous devons également composer avec le marketing et les besoin des consommateurs, et un tel appareil serait très cher. Nous travaillons sur de prochains produits NX, mais il est encore trop tôt pour en parler. 

Rachel Kim, Samsung Corée interview EX1, NX10Focus Numérique : Pourquoi l'EX1 est-il équipé d'un capteur CCD alors que le CMOS est plus adapté pour le vidéo par exemple ?

Rachel Kim : Nous devions trouver un capteur adapté à notre objectif lumineux (f/1,8) et d'assez grande taille et pour l'instant, il n'existe pas de CMOS BSI 1/1,7 pouces contrairement au capteur CCD.

Focus Numérique
: Combien d'années le développement du format NX a-t-il pris ? Et combien de personnes travaillent sur le projet ?

Rachel Kim : Nous avons débuté nos recherches sur NX il y a maintenant plus de 3 années et l'équipe NX (une équipe spécifique) compte maintenant 14 personnes.

Focus Numérique : Avez-vous l'intention, comme Sony ou Panasonic, de proposer un caméscope au format NX avec un capteur APS-C et une baïonnette pour des objectifs interchangeables ?

Rachel Kim : Je ne m'occupe pas de la partie vidéo et je ne peux pas répondre à votre question.

Focus Numérique : La course aux pixels est-elle terminée ?

Rachel Kim : Pour ma part, je pense que 10 ou 12 Mpx sont largement suffisants. Et puis, en basse sensibilité, le EX1 reste meilleur que le WB2000, bien que celui-ci profite d'un capteur BSI, du fait de la taille supérieure des photosites... Malheureusement, nous devons tenir compte des demandes du marché et la mode est à toujours plus de pixels... Le marché expert semble plus prêt à se contenter de 10 Mpx si nous nous concentrons sur la qualité d'image, mais le grand public demande 12 ou 14 Mpx.

Focus Numérique : Pour le format Raw, pourquoi avoir abandonné le format DNG au profit d'un format propriétaire SRW ?

Rachel Kim : Lors de notre partenariat avec Pentax, nous n'avions pas les compétences pour développer notre propre format d'enregistrement et nous nous sommes contentés du DNG. Désormais, nous pouvons créer notre propre format de fichier avec quelques petites améliorations par rapport au DNG, mais les différences sont minimes. Nous avons bien entendu la remarque et nous réfléchissons à proposer la possibilité de choisir entre notre format SRW et le DNG.

Focus Numérique : Ce serait une bonne idée ! Toujours sur les formats d'enregistrement, pourquoi aucun constructeur, Samsung pas plus que les autres, n'utilise le format JPeg 2000 sur les APN ?

Rachel Kim : je ne sais pas. J'ai un collègue qui travaille au JPeg Group. Je vais lui poser la question et je reviendrai vers vous..

Focus Numérique : Pour ceux qui veulent ajouter des fonctions à leur appareil, il y a actuellement peu de solutions hormis quelques "hack" de firmwares. Pensez-vous proposer des solutions à cette problématique ? Pourquoi pas des firmwares open source par exemple ?

Rachel Kim : Des firmwares open source seraient extrêmement intéressants. Mais ce serait aussi dangereux : si un mauvais logiciel détruisait un appareil photo, cela pourrait poser des problèmes de responsabilité... En revanche, nous étudions l'idée d'applications photographiques à installer dans son appareil photo, un peu à la manière de ce qui existe pour les téléphones portables.

Rachel Kim, Samsung Corée interview EX1, NX10
Rachel Kim en pleine découverte de notre scène macro.

Focus Numérique : La 3D envahi les écrans des téléviseurs et notamment les modèles Samsung. Quelle est la stratégie de Samsung photo dans ce domaine ?

Rachel Kim : Une fois de plus, nous travaillons sur cet aspect et nous examinons plusieurs possibilités, mais je ne peux pas en dire plus.

Focus Numérique : Pensez-vous que dans 10 ans, la photo 3D sera plus importante que la photo "traditionnelle" ?

Rachel Kim : Il est clair que la 3D va prendre de plus en plus d'importance en photo et en vidéo et va se généraliser dans les années qui viennent. Mais je pense que la photo 2D sera encore très forte, même dans 10 ans.




PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation