Globalement, le Pen E-P2 expose correctement dans les situations les plus classiques, mais comme tous les systèmes automatiques (la mesure se fait ici sur 324 zones), celui-ci se fait régulièrement piéger sur les scènes délicates.

Le Pen E-P2 dispose de divers réglages pour le rendu de la luminosité des images. En plus du classique mode auto, vous disposez d'un mode Auto qui permet d'équilibrer le rendu dans les zones trop sombres et les zones trop claires

Olympus Pen E-P2 luminosité normaleOlympus Pen E-P2 luminosité normal.
Olympus Pen E-P2 luminosité Auto
Olympus Pen E-P2 luminosité normal.

Comme le montre l'histogramme d'exposition, le mode Auto permet de récupérer des informations dans les zones sombres. Par contre, les hautes lumières (le fond) ne sont pas touchées, mais le mode Auto ne permet pas de retrouver des détails dans le ciel ou les immeubles.

Ce traitement peut également s'effectuer dans le logiciel Olympus Master 2 sur les fichiers Raw, mais les réglages sont assez limités. Pour retrouver plus d'information dans les images, il est préférable de passer par un logiciel plus complet comme Adobe Photoshop Lightroom.

Olmympus Pen E-P2 test review Raw
Fichier Raw développé avec Lightroom 2.

Avec Lightroom 2, il est possible, à l'aide de l'onglet "récupération" de recouvrer des détails dans les hautes lumières. Désormais, il est possible de distinguer les fenêtres sur les immeubles qui étaient totalement invisibles sur les fichiers JPeg quel que soit le mode luminosité utilisé.
Une fois de plus, l'enregistrement Raw est primordial pour les personnes qui souhaitent conserver un maximum d'information dans leurs images.

Raw

Le Pen E-P2 délivre des fichiers bruts dans un format propriétaire (.ORF), il faut donc attendre les mises à jour des différents logiciels pour prendre en compte ce nouveau format. Une fois de plus, nous militons pour un format brut ouvert et plus universel (le DNG est un exemple) afin que les utilisateurs ne soient pas "prisonniers" d'un système et puissent utiliser et développer leurs images comme bon leur semble.

Nous effectuons avec l'aide de DxO Labs des mesures sur la qualité des fichiers raw qui permettent de définir un indice DxOMark. Attention, il s'agit ici de mesurer la qualité des images brutes avant le traitement interne des fichiers par l'appareil. Il s'agit donc d'évaluer le potentiel des fichiers raw.

L'Olympus Pen E-P2 obtient un score de 55,6 sur DxOMark et vient se loger légèrement au-dessus que les Panasonic G1 (53) et GF1 (53,4) et que son grand frère Pen E-P1, seul le GH1 est plus performant. Pour un usage plutôt familial (photo en intérieur en majorité), l'indice ISO Low-light est un critère important et le Pen E-P2 obtient le score honorable de 505, ce qui rapporté à l'échelle du boîtier correspond à environ 800 ISO. Un chiffre qui vient conforter ce que nous observions sur les fichiers JPeg dans notre étude de la gestion du bruit électronique.

DxOMark E-P1 / G1

Les mesures du SNR à 18 (rapport signal / bruit) du E-P2 sont pratiquement identiques à celles du E-P1 et des Panasonic G1/GF1.

Olympus Pen E-P2 test review DxO mark

La dynamique du capteur à 10 ISO présente une plage d'environ 10 IL équivalente aux résultats obtenus avec le E-P1. Il est intéressant de noter que la dynamique du capteur micro4/3 est largement inférieure à celle des capteurs APS-C plus grands comme le montre le graphique ci-dessous (la plage de dynamique du Nikon D90 à 200 ISO est d'environ 12 IL). Nous sommes impatients de voir les résultats obtenus par le capteur APS-C du Samsung NX10.

DxOMark dynamique Olympus Pen E-P1 / Nikon D90
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation