En marge du levé de rideau sur les NEX-3 et NEX-5, Sony présentait un moke-up d'un caméscope grand public à objectifs interchangeables qui devrait être rapidement disponible (sans doute cet été). Retour sur ce prototype qui vient déjà jouer les trublions à peine la caméra Micro 4/3 de Panasonic dévoilée.

Matthieu Lanier Sony France

Matthieu Lanier, responsable marketing imagerie numérique de Sony France

Focus Numérique : Alors que Panasonic positionne sa nouvelle caméra Micro 4/3 pour un usage professionnel, Sony annonce un caméscope à objectifs interchangeables plutôt orienté grand public. Pourquoi un tel choix stratégique ?

Matthieu Lanier : Avec ce caméscope nous cherchons effectivement à séduire les utilisateurs experts en vidéo, mais pas les professionnels. Nous avons déjà une large gamme de matériel pour les professionnels qui ont des besoins très spécifiques. Dans un premier temps, nous souhaitons donc défricher de nouvelles terres en vidéo avec un produit totalement nouveau et polyvalent. La cible est donc clairement les personnes férues de vidéo, qui passent beaucoup de temps à la réalisation de films et pour le montage vidéo. La monture E apporte également plus de souplesse et une compatibilité avec les objectifs de notre nouvelle gamme d'appareils NEX.
Nous sommes bien sûr conscients que ce type de produits intéresse également les professionnels et rien n'est exclu pour la suite.

Focus Numérique : Une gamme d'objectifs spécialisés pour la vidéo est-elle prévue (course de mise au point manuelle plus longue, ouverture importante...) ?

Matthieu Lanier : Dans la mesure où ce caméscope n'est pas encore disponible, il ne m'est pas possible de répondre à cette question.

Focus Numérique : Le Sony NEX-5 délivre une vidéo AVCHD 1080 entrelacée. Pourquoi ne pas proposer un mode progressif et ce dernier mode sera-t-il présent sur le futur caméscope ?

Matthieu Lanier : Sur un téléviseur Full HD, les sources entrelacées sont automatiquement affichées en progressif et au final, la différence de qualité entre une source entrelacée et progressive est difficile à percevoir. Par contre au niveau de la prise de vue, le traitement d'images pleines nécessite un processeur plus puissant et donc plus cher que nous réservons aux caméscopes plus haut de gamme. Concernant l'intégration des modes progressifs sur le prochain caméscope, il est encore trop tôt pour en parler.

Sony caméscope à objectifs interchangeables
Le caméscope Sony à objectifs interchangeables présenté au mois d'avril 2010.


PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation