Précision

Avec le nouveau système NEX, Sony propose 2 nouvelles optiques en monture E : un très classique 18-55 mm f/3,5-5,6 et une focale fixe plus singulière et intéressante sous la forme d'un 16 mm f/2,8 (eq. à un 24 mm en 35 mm). Loin de vouloir faire une étude complète des performances optiques du 18-55 mm (le 16 mm est annoncé comme non définitif à l'heure de la rédaction de cet article), il semble intéressant de réaliser quelques mesures de précision pour vérifier l'adéquation entre le capteur, l'optique et le traitement interne de l'appareil à l'aide de DxO Analyser (MTF).

Nous commençons par la position grand-angle (18 mm) et à pleine ouverture (f/3,5). L'optique du kit se comporte plutôt bien puisque, au centre, l'optique ne limite pas la résolution optique du capteur (0,5 cy/px). Les résultats ci-dessous proviennent d'un fichier Raw sans accentuation logicielle.

Sony NEX-5 18-55 mm à 18 mm f/3,5 MTF DxO

La périphérie de l'image est beaucoup moins piquée et la MTF diminue plus rapidement. 

Sony NEX-5 18-55 mm à 18 mm f/3,5 bords
Avec le capteur CMOS Exmor HD à 14 Mpix, la diffraction se fait sentir dès f/11 et avec une perte de pique notable à f/16.

Sony NEX--5 avec 18-55 mm à 18 mm f/5,6

Sony NEX-5 18-55 mm à 18 mm f/5,6

Sony NEX--5 avec 18-55 mm à 18 mm f/8

Sony NEX-5 18-55 mm à 18 mm f/8

Sony NEX--5 avec 18-55 mm à 18 mm f/11

Sony NEX--5 avec 18-55 mm à 18 mm f/11

Sony NEX--5 avec 18-55 mm à 18 mm f/16

Sony NEX--5 avec 18-55 mm à 18 mm f/16

À 35 mm, le 18-55 mm se comporte de manière assez proche avec un centre piqué et une périphérie un peu plus molle. Même constat en télé (55 mm), le centre reste très bon et les bords sont un peu plus homogènes.

L'examen d'un fichier JPeg (avec un traitement interne, réglage par défaut) à f/5,6 montre une accentuation modérée (la courbe passe au-dessus de 100)î. Pour des images visuellement plus plaisantes, il sera possible de pousser le micro contraste avec un logiciel.

Sony NEX-5 MET 18-55 mm à 18 mm f/5,6 fichier jpeg

Rendu colorimétrique

En mode automatique et en extérieur, la balance des blancs du Sony NEX-5  donne de bons résultats et les images ne sont pas affectées de dominantes particulières. En intérieur et sous des éclairages généralement plus problématiques (halogène, tungstène), la balance des blancs automatique est plutôt performante avec une asse bonne compensation de la dominante orangée et une bonne restitution de l'ambiance générale.

Sony NEX-5 colorchecker lumiere jour
Ci-dessus colorchecker sous éclairage fluo lumière du jour (5300 K).

Sony NEX-5 colorchecker halogene
Ci-dessus, ColorChecker sous éclairage halogène.

Le Sony NEX-5 propose une série de modes pour le rendu des couleurs. En mode standard, le rendu colorimétrique reste assez vibrant. 

Sony NEX-5 test review couleur standard

En mode vivid (couleurs vives), le rendu est effectivement plus clinquant et certaines couleurs sont bien saturées.  De manière assez étonnante, les teintes bleues sont assez stables.

Sony NEX-5 test Review couleur vivid

En mode portrait, les couleurs sont étonnamment saturées dans les rouges. 

Sony NEX-5 test review couleur portrait

En mode paysage, les couleurs sont également plus saturées et notamment dans les verts. 

Sony NEX-5 test review couleur paysage

Enfin, en mode sunset (coucher de soleil), les couleurs sont franchement exagérées pour amplifier les tonalités chaudes de l'ambiance. 

Sony NEX-5 test review couleur sunset
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation