Sony PMW-350 test review

Vendu entre 19 000 et 19 500 euros TTC chez les revendeurs, le PMW-350K est aussi vendu sans optique (version PMW-350L à 17 500 euros).

On est bien sûr tenté d'évaluer sa valeur ajoutée face au PMW-EX3 (7 650 euros) qui offre déjà une ergonomie semi-épaulière, une optique interchangeable et une qualité d'image FullHD d'excellente facture. La différence est pourtant là : le PMW-350 est opérationnel en studio grâce à sa Genlock, et compatible avec l'environnement broadcast grâce à son HD-SDI. De plus, son optique 2/3 de pouce et son échantillonnage 4:2:2 remontent la qualité d'image d'un cran face à l'objectif 1/2 pouce de l'EX3 et son 4:2:0.

Toutefois, si vous limitez votre activité au reportage en freelance, l'EX3 suffit amplement. Le PMW-350 cible plutôt les professionnels travaillant pour la télévision en extérieur comme en studio. Son prix de 20 000 euros la réserve également aux budgets des boites de production.

Enfin, il ne faut pas seulement comparer le PMW-350 aux modèles de poing  moins coûteux. Cette caméra d'épaule XDCAM EX est aussi une bonne alternative pour ceux qui ne pouvaient investir dans une caméra d'épaule XDCAM HD dont le prix grimpe jusqu'à 29 000 euros.

Reste que les caméscopes évoluent de plus en plus vite avec des formats qui se succèdent à la chaîne. À l'instar de l'informatique, où les processeurs sont déjà deux fois plus rapides six mois plus tard, les caméras HD n'en finissent pas d'exploiter de nouveaux codecs et de nouveaux supports à des prix plus modestes. Sony vante désormais les vertus de l'AVCHD sur son nouveau caméscope NXCAM après avoir soutenu le Mpeg-2 durant des années. On peut donc hésiter à investir 20 000 euros dans une caméra HD quand l'entreprise-cliente fait difficilement la différence entre un film FullHD tourné avec un JVC GY-HM100 et un Sony PMW-350.
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation