Le Pen E-PL1 n'est livré qu'avec un seul logiciel, [ib], qui ne fonctionne qu'avec Windows. Les utilisateurs de Mac OS X ou de Linux devront utiliser une autre solution pour visualiser les JPeg. Pour les fichiers Raw (format propriétaire), le problème est plus délicat puisqu'il faudra attendre le bon vouloir des éditeurs pour qu'ils mettent à jour les logiciels de développement des fichiers Raw (Adobe Lightroom, Apple Aperture ou Bibble). Olympus prévoit un nouveau logiciel (Olympus Viewer 2), mais pour l'instant celui-ci n'est pas encore disponible.

Olympus E-PL1 logiciel test review
ib intègre une carte pour géolocaliser les images. Pour l'instant, aucun modèle de la marque n'intègre un dispositif GPS, mais cela ne devrait pas tarder. En attendant, vous devez marquer manuellement vos images.

ib requiert l'importation de toutes les images dans sa base de données. Une étape qui peut s'avérer longue et fastidieuse si vous avez déjà un nombre conséquent d'images. Le logiciel propose ensuite de géolocaliser les images et de reconnaître automatiquement les visages. Le procédé de reconnaissance fonctionne plutôt bien, mais là aussi, la procédure s'avère longue si l'on traite plusieurs centaines d'images.

Olympus E-PL1 test review logiciel
Toujours pratique, mais fastidieuse à mettre en oeuvre, la reconnaissance des visages fonctionne plutôt bien avec ib.

L'interface du logiciel est plutôt réussie et le logiciel plutôt simple à prendre en main. Les options sont toutefois peu nombreuses notamment au niveau de la retouche et ib ne dispose pas d'outil de tampon par exemple pour effacer des éléments parasites ou un histogramme d'exposition modifier une image. Vous retrouverez par contre les classiques effets (flou, saturation, contraste...), mais également des outils pour corriger la distorsion (!) ou améliorer automatiquement une image.
Les filtres présents sur le compact sont également disponibles dans le logiciel (Monochrome, Sépia, Dégradé, Flou artistique. Étonnamment, vous ne retrouverez pas tous les filtres comme pop art, film granuleux, sténopé ou le très intéressant mode "^maquette" diorama. Pour retrouver tous les filtres artistiques, vous devrez passer par les fichiers raw. Petit point très vite énervant, il n'est pas possible de passer d'une correction à une autre sans valider un OK dans les différentes fenêtres. Dommage.

Olympus E-PL1 test review logiciel

ib permet également de développer les fichiers raw. Là aussi, les options sont limitées et vous retrouverez les paramètres de base (température des couleurs, contraste, netteté, filtre antibruit...), mais toujours aucun histogramme ou outils pour développer finement une image (retouche sélective par exemple). En outre, ib ne permet pas de prendre le contrôle d'un appareil Pen à distance. Pour l'instant, cette fonctionnalité n'est pas implantée dans cette catégorie de compacts à objectifs interchangeables.

Olympus E-PL1 test review



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation