L'Olympus E-PL1 est livré avec une batterie BLS1, identique à celle des précédents Pen. Il souffre donc logiquement des mêmes faiblesses en matière d'autonomie, mais ce défaut est pour l'heure partagé par l'ensemble des compacts à objectifs interchangeables — on attend toujours celui qui fera plus de 400 images en une charge...

En utilisation normale, il tient tout de même la journée mais mieux vaut ne pas oublier de le mettre à charger tous les soirs. On retrouve également le chargeur basique (seule indication : le voyant qui s'éteint en fin de remplissage) et la lenteur du rechargement déjà critiqués sur les précédents modèles.

Olympus E-PL1 test review prise en main

Batterie et carte SD partagent le même compartiment, situé en-dessous de l'appareil. Sa trappe est bloquée lorsque celui-ci est sur pied, d'autant plus que le filetage n'est pas aligné avec l'objectif mais plaqué au ras de la trappe : il faudra donc démonter l'appareil de son support pour tout changement de carte ou de batterie.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation