Dans la gamme reflex Sony, 3 boîtiers disposent d'un capteur APS-C 14,2 millions de pixels, les Alpha 350, 380 et 550. Ce dernier se démarque nettement de ses deux congénères en intégrant un capteur APS-C de type CMOS EXMOR (les autres sont CCD) qui devrait assurer une meilleure gestion du bruit électronique dans les hautes sensibilités.

En outre, le Sony Alpha 550 dispose de la dernière génération de l'électronique de traitement des images BIONZ. Concernant les réglages, le boîtier s'avère assez avare avec seulement deux niveaux de réglage de la correction du bruit : normal et élevé. Pour récupérer des images non traitées, il faudra donc se rabattre sur les fichiers Raw.

En mode normal, les résultats sont remarquables, surtout si l'on compare les résultats aux images des autres boîtiers de la gamme. Le gain est très net et l'A550 ne se hisse pas encore au niveau des meilleurs boîtiers sur ce segment (Nikon D90 ou Canon EOS 500D), les progrès réalisés par Sony sont appréciables. Jusqu'à 400 ISO, les images sont pratiquement exemptes de moutonnement et les images sont très propres. Les dégradations dues au traitement du bruit électronique commencent à être visible à 800 ISO (affichage écran 100%) avec une légère perte de détail. À 1600 ISO, les corrections sont plus délicates et le moutonnement beaucoup plus visible, mais le grain n'est pas coloré et reste assez agréable. À 3200 ISO, le lissage est déjà beaucoup plus sensible : les détails sont dilués. Le grain reste toutefois assez agréable et ne présente pas trop de patches colorés. Les images consevent une bonne colorimétrie ce qui est très appréciable (certains concurrents comme le Nikon D90 délivre des images moins constrastées) et la dynamique reste d'un bon niveau.

Les deux niveaux au-dessus sont nettement moins convaincants avec un grain bien présent (qui reste malgré tout assez fin) et vous remarquerez des zones colorées à 12800 ISO dans les zones sombres et les aplats. Si la sensibilité 6400 ISO pourra être utilisé selon la taille du tirage et le post traitement, les 12800 ISO seront à réserver aux cas extrêmes.

Pour l'instant, DxO Optics Pro 6 n'est pas encore compatible avec les fichiers ARW du Sony Alpha 550. Il faudra donc attendre patienter pour traiter les images avec le logiciel.

Sur un tirage A3+ les 14,2 millions de pixels permettent d'avoir un moutonnement fin assez agréable et les images à 3200 ISO sont parfaitement utilisables pour des impressions en 40x30 cm.

Sony A550 : Réduction du bruit standard 200-1600 ISO
Sony A550 : Réduction du bruit standard 3200-12800 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (200-400-800-1600-3200-6400-12800 ISO)

Sony A550 : Réduction du bruit élevé 200-1600 ISO
Sony A550 : Réduction du bruit élevé 3200-12800 ISO
Sony A550 : Réduction du bruit standard et correction de lumière élevée 200-1600 ISO
Sony A550 : Réduction du bruit standard et correction de lumière élevée 3200-12800 ISO

Vous pouvez comparer le Sony Alpha 550 avec le Nikon D90, le Canon EOS 500D ou l'Olympus E-620.

Nikon D90 : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Nikon D90 : Réduction du bruit standard 1600-6400 ISO
Canon EOS 500D : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Canon EOS 500D : Réduction du bruit standard 1600-12800 ISO
Olympus E-620 : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Olympus E-620 : Réduction du bruit standard 1600-3200 ISO

Creative Commons License
test sony alpha 550 by renaud labracherie est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation