Samsung NX10 visée

Samsung n'a pas souhaité rompre totalement le design du NX10 avec celui des reflex actuels. Les raisons sont sans doute multiples : séduire le photographe qui apprécie l'univers du reflex numérique et ne pas "froisser" les possesseurs de reflex qui ne voudraient pas utiliser "une sorte de compact amélioré". Certains sont partisans de ce design, d'autres auraient sans doute aimé une forme plus singulière. Quoi qu'il en soit et pour se rapprocher de l'utilisation d'un reflex, le Samsung NX10 dispose d'un viseur intégré contrairement aux compacts à objectifs interchangeables micro 4/3 d'Olympus ou Panasonic qui peuvent bénéficier d'un viseur électronique optionnel.

Avec le NX10 vous pourrez donc au choix porter l'appareil à l'oeil ou viser à bout de bras comme bon vous semble. Bon point, le viseur électronique est équipé d'un détecteur de présence qui permet de basculer automatiquement de la visée écran au viseur à l'approche du visage, une option efficace dont devraient s'inspirer Olympus et Panasonic.

Depuis le Panasonic G1, nous n'avons plus "peur" de mettre un oeil dans un viseur électronique, les progrès dans ce domaine sont considérables et nous sommes loin des viseurs désastreux des bridges. Le viseur du NX10 n'est pas désagréable et propose une définition VGA (640x480 pixels pour 921 000 points) assez fine. La trame de l'affichage est certes visible, mais l'ensemble reste détaillé. En comparaison avec les viseurs des Panasonic G1/GH1 et Olympus VF-2, le modèle du Samsung est un peu en retrait, notamment en terme de précision. Pour autant, le viseur électronique permet de cadrer facilement en plein soleil avec un assez bon niveau de contraste. La visée électronique permet en outre de bénéficier d'un cadrage 100% et de pléthore d'informations et notamment un histogramme d'exposition.Vous pouvez également vérifier, en temps réel, les options de prise de vue (balance des blancs, profondeur de champ...) et profiter d'une loupe lors de la mise au point manuelle. Enfin, la visée nocturne est également un peu facilitée par une amplification du signal (avec présence de bruit à l'écran).

Bien sûr, vous pouvez opter pour la visée sur écran et bénéficier de tous les avantages de l'écran AM-Oled de Samsung (7,6 cm, 640x480 pixels). Celui-ci est superbe, fluide et offrant des angles de vue très larges. Le plus impressionnant reste sans doute le niveau de contraste très important : les noirs sont vraiment noirs. Le seul reproche que nous pourrions faire concerne le traitement antireflet et "antigras" pas franchement encore au point. L'AM-Oled a encore d'autres avantages comme une construction très fine (la finesse du NX10 est en partie due à la présence de cet écran) et une consommation moindre, jusqu'à 8 fois moins qu'un écran LCD classique selon le constructeur.

Au final, le photographe dispose donc de deux solutions pour visée que vous préfériez le cadre fermé d'un viseur électronique (il est parfois pratique de pouvoir isoler son regard pour mieux cadrer) ou une plus grande visibilité de la scène. Bon point donc.


Autofocus

La mise au point est un autre élément critique des appareils qui ne disposent plus de visée reflex. Sans elle, il n'est plus possible d'utiliser un système de détection de phase et il faut se rabattre sur un système de détection de contraste (celui qui équipe majoritairement les compacts numériques actuels) souvent moins rapide, le système devant tâtonner pour savoir dans quel sens réaliser la mise au point.

Sur ce plan, le travail des équipes de Panasonic a été déterminant, la série G proposant un système AF par détection de contraste plutôt rapide et pertinent.

Les ingénieurs de Samsung semblent également avoir bien planché sur le sujet et en labo, le NX10 se révèle plutôt brillant, que l'on soit avec le 30 mm f/2 ou le 18-55 mm f/3,5-5,6.

Comme pour les autres appareils, nous avons utilisé une mire ISO 12233 (résolution) bien contrastée comme référence et placé l'appareil à 80 cm avec un éclairage correct. La mise au point est réalisée juste après la mise sous tension.

Samsung NX10 autofocus test review

Avec le 17 mm f/2, le temps de latence de la mise au point est d'environ 1/2 seconde, ce qui n'est pas ridicule et place le NX10 au même niveau que le Pen E-P2 d'Olympus. Le GF1 équipé du 20 mm f/1,7 est une fois de plus légèrement plus rapide (environ 0,4 s).

Samsung NX10 autofocus test review

Plus surprenant; avec le 18-55 mm f/3,5-5,6, la latence de mise au point est beaucoup plus courte et le NX10 requiert environ 0,3 seconde pour caler son objectif. Sur ce test, le NX10 est donc le compact à objectifs interchangeables le plus rapide du moment. Il est intéressant de noter que le 18-55 mm est également très silencieux lors de la mise au point. Ce qui est délicat pour la mesure du temps de latence AF, mais très appréciable sur le terrain.

Il convient toutefois de nuancer ces résultats presque idylliques. Sur le terrain, le Samsung NX10 s'avère bien moins performant notamment sur des scènes peu contrastées sur lesquelles le compact n'arrive tout simplement pas à faire le point. En basse lumière, le bilan n'est pas non plus très flatteur et le système peine réellement à faire le point sans l'aide violente de la lampe verte d'assistance. 

Au final, le bilan est mitigé. Le Samsung NX10 est performant dans des conditions idéales, mais perd parfois les pédales sur des scènes plus complexes ou lorsque la lumière vient à manquer. Les ingénieurs de Samsung planchent encore sur le sujet. Espérons qu'il ne faille pas attendre la prochaine génération d'appareils pour bénéficier d'améliorations dans ce domaine.

NOTE (17/02/10) : Samsung vient d'annoncer une mise à jour 1.1 de son micrologiciel pour les deux optiques NX (30 mm et 18-55 mm) qui devrait améliorer l'autofocus. Nous reviendrons donc rapidement sur ce thème, avec un NX10 à jour.

NOTE (10/03/10) : Après la mise à jour du compact NX10 pour les deux optiques 30 mm et 18-55 mm, les mesures de l'autofocus ne sont pas vraiment différentes. L'autofocus est aussi rapide et la mise au point continue toujours aussi sèche.
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation