Le Samsung NX10 est équipé d'un système antipoussière par vibration du filtre passe-bas. Après 15 jours d'utilisation et pas mal de changements d'objectifs (nous avions la chance d'avoir le 30 mm, le 18-55 mm et le 50-200 mm) nous constatons la présence de nombreuses particules sur les images.

Samsung NX10 test review antipoussière avant nettoyage
En diaphragmant à f/22, les poussières sont facilement visibles sur une surface uniforme. Sur ce cliché, le contraste est volontairement poussé pour mettre en évidence les particules.
Vous pouvez visualiser l'image en pleine définition en cliquant sur l'imagette ci-dessus.

Pour information, nous avions volontairement désactivé le système antipoussière lors de la mise sous tension de l'appareil pour gagner en réactivité. La photo ci-dessus est donc représentative de l'absence de nettoyage et de l'importance du système antipoussière.  Il est par ailleurs dommage qu'il soit impossible d'activer l'antipoussière lors de l'extinction de l'appareil. Une possibilité bienvenue lors d'un prochain changement de firmware ?

Samsung NX10 test review antipoussière après nettoyage
Après avoir activé le système de nettoyage, des particules sont toujours visibles sur ce cliché à f/22
. Vous pouvez visualiser l'image en pleine définition en cliquant sur l'imagette ci-dessus.

Après plusieurs nettoyages, certaines particules ne sont plus visibles, mais certaines se sont simplement déplacées sur la surface de l'image. Le système antipoussière de Samsung n'est pas le plus performant. Il faudra procéder de temps à autre à un nettoyage manuel du capteur.

Stabilisation

Le Samsung NX10 ne dispose malheureusement pas d'un système de stabilisation intégré au boîtier (contrairement à la série de reflex GX de la marque). Il faudra donc compter avec la stabilisation optique des objectifs et malheureusement, la version pancake du 30 mm n'en dispose pas.
Nous reviendrons sur ce point lors des tests des différentes optiques.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation