J'ai découvert les images de Bryan Peterson dans un de ses ouvrages, Pratique de l'exposition (chroniqué), que j'avais particulièrement apprécié. Les images sont certes un peu datées et délicieusement typées des années 80, mais les exemples étaient souvent pertinents.
Avec Pratique des vitesses lentes, Bryan Peterson s'attaque au deuxième élément du couple ouverture/vitesse tout en n’oubliant pas la sensibilité.

pratique des vitesses lentes Bryan Peterson

En photographie, si l'on omet la sensibilité ISO, une photo bien exposée peut être réalisée avec plusieurs couples diaphragme/vitesse et imaginons que la photo que vous souhaitez immortaliser nécessite une ouverture à f/5,6 et  un temps de pose de 1 s, la photo pourra être également réussi à f/4 avec 1/2 s de pose, f/8 avec 2 secondes de pose, f/11 avec 4 secondes de pose, f/16 avec 8 secondes de pose...
Pour un paysage ou un sujet immobile, les résultats seront probablement identiques avec une profondeur de champ certes différente, mais avec un sujet mobile, les clichés seront totalement différents et c'est à ce principe et ces résultats que le livre s'intéresse.

Si le titre de l'ouvrage fait référence aux vitesses lentes, Bryan Peterson parle également des vitesses plus rapides pour figer un mouvement, une action, mais il fait effectivement la part belle aux vitesses d'obturation lentes, celles qui permettent, par des flous plus ou moins maîtrisés, de créer du mouvement par des filés, des "coups de zoom", ou un éclair de flash sur le second rideau.

L'auteur passe également en revue différentes techniques pour diminuer le temps de pose par d'ajout d'un filtre gris neutre (dégradé ou pas) ou la sous exposition (avec un traitement des fichiers Raw) et termine plus classiquement par des problèmes de composition (remplir le cadre, utiliser la diagonale...)
Ceux qui connaissent déjà Pratique de l'exposition, seront sans doute un peu surpris de retrouver des exemples déjà utilisés et cités en référence dans le premier ouvrage, mais Pratique des vitesses lentes vient bien en complément du premier livre et vous retrouverez le caractère narratif des explications de Bryan Peterson qui ne se contente pas d'indiquer ses choix techniques, mais les inscrit dans l'histoire et le contexte de la photo qu'il nous raconte.

pratique des vitesses lentes aux éditions Pearson 

Pratique des vitesses lentes, par Bryan Peterson, éditions Pearson, 160 p., 21 euros.


PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation