On aurait tort de croire qu’il est simple de réaliser des tirages photo « grand format » avec ce type d’imprimante. Le tirage jet d’encre numérique est comparable au tirage photo argentique traditionnel, il apporte une contrainte supplémentaire : l’écran !

Généralement les retouches des photos sont réalisées sur cet écran et on ne demande qu’une seule chose à son imprimante : reproduire avec précision et exactitude l’image que l’on observe à l’écran. Pour réussir cela, il ne faut pas avoir peur d’user du papier et de l’encre pour les nombreux tests à réaliser avant d’obtenir le résultat voulu.

On peut comparer l’utilisation d’une imprimante avec son pilote à l’utilisation d’un reflex numérique en JPEG. L’appareil applique automatiquement et systématiquement des traitements spécifiques aux images afin d’optimiser leur rendu sur le tirage. C’est le travail du RIP (Raster Image Processor) associé au pilote d’impression et au système de gestion de la couleur.

Au même titre qu’il est impossible d’obtenir une même image avec un Canon et un Nikon à cadrage et paramètres de prise de vue équivalents, il est impossible d’obtenir le même résultat avec une imprimante Canon, Epson ou HP.

Il est particulièrement difficile de pouvoir prendre le contrôle total de son imprimante et de maîtriser ainsi le rendu esthétique de ses tirages. Cette opération nécessite un investissement temporel et financier que peu d’utilisateurs peuvent se permettre. La majorité des utilisateurs doivent se contenter des automatismes embarqués et peuvent uniquement intervenir sur les différents paramètres accessibles via le pilote de leur imprimante. Cependant, quel plaisir de pouvoir réaliser chez sois ses propres tirages photo. Quel plaisir de voir l’image apparaître au fur et à mesure en sortant de son imprimante. C’est presque comme regarder une image se former dans un bac de révélateur en tirage argentique noir et blanc.

Les résultats de ces tests comparatifs ne sont qu’une proposition. En effet les paramètres en jeux dans la réalisation de tirages jet d’encre sont beaucoup trop nombreux pour pouvoir tirer des conclusions fermes et définitives. Les tests ont été réalisés dans des conditions « normales » d’utilisation, c’est à dire telle qu’un utilisateur lambda. Bien entendu, avec du temps et du matériel spécifique (RIP d’impression par exemple) il est possible de venir corriger (dans une certaine mesure) les différents défauts que nous avons soulevés.
Ces trois imprimantes donnent des résultats très satisfaisants qui conviennent parfaitement à une grande majorité d’utilisateurs novices ou experts.

L’HP Photosmart Pro B9180 convient parfaitement pour un photographe professionnel qui désire disposer d’une chaine de production complète. En effet la qualité de construction, la rapidité et le rapport coût/tirage restent les plus avantageux sur ce modèle. Même si elle n’utilise pas autant de couleurs d’encres que ses concurrentes et dispose d’une résolution d’impression inférieure, la qualité des tirages est au rendez-vous malgré un léger manque de saturation dans les bleus et les rouges. Cette imprimante est moins adaptée à des utilisateurs amateurs. En effet malgré un prix d’achat très attractif, ses dimensions, son poids et le prix des cartouches à l’achat peuvent refroidir certains particuliers.

 

Points forts

Qualité de fabrication professionnelle
Ecran LCD et rangement cartouches
Prix
Restitution des détails dans les ombres
Restitution des teintes chair

Points faibles

Vibrations et niveau sonore
Prix de l’encre
Nombre de cartouche
Plateau de chargement supports épais

La Canon Pixma Pro 9500 Mark II est un outil parfait pour les photographes amateurs et experts qui désirent se faire plaisir en réalisant des tirages à domicile. Son encombrement et son design en font un objet qui prendra facilement sa place sur un bureau. Les encres Lucia sont les moins chers comparées à ses concurrentes. L’imprimante est simple à utiliser et livré avec tous les accessoires nécessaires y compris le logiciel de retouche d’image (Adobe Photoshop Element 6). Mis à part quelques déceptions au niveau de la restitution des teintes chair, la qualité d’impression est bien présente et ravira tous les utilisateurs.

 

Points forts

Design
Prix de l’encre
Discrétion
Restitution des détails dans les hautes lumières

Points faibles

Connectiques
Restitution des teintes chair

L’Epson Stylus Photo R2880 est probablement la grande gagnante au niveau de la qualité d’impression. Densité des noirs, gamut, saturation, reproduction des teintes chair ; les résultats sont excellent avec tous types de visuels. Cependant la qualité de construction et l’ergonomie viennent entacher le palmarès de cette belle machine. Elle est plus adaptée à des utilisateurs experts qui sauront passer outre ses défauts et tirer le meilleur parti de ses capacités. Son utilisation est peu adaptée aux professionnels : changement de cartouche noir photo et noir mat, lenteur.


 

Points forts

Chargement papier rouleau
Encombrement
Pilote d’impression
Saturation et gamut

Points faibles

Finition et design
Prix
Changement encre noir mat et noir photo
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation