Sony alpha 100  

Habituellement, la taille du buffer (mémoire interne de l’appareil) limite le mode rafale d’un reflex à quelques vues (moins d’une dizaine). Avec l’Alpha, Sony franchit une nouvelle barrière avec une rafale limitée uniquement par la taille de la carte mémoire. En théorie donc, vous obtenez 3 images/s sur un nombre d’images limité par la capacité de votre carte. Nos tests sont légèrement moins enthousiastes que la documentation de Sony. Nos chronos montrent une cadence plus proche du 2,5 images par seconde et un buffer qui s’essouffle au bout de 20 vues avec une carte classique moyennement rapide. Avec une carte professionnelle, la rafale illimitée devient une réalité. Si cette fonctionnalité est intéressante, je pense qu’une rafale limitée mais plus rapide serait un argument plus convaincant. Cela aurait ouvert l’Alpha 100 à la photographie sportive et il faut bien avouer qu’il est assez rare de maintenir le déclencheur appuyé plus de 10 vues. En mode Raw, la cadence ne diminue pas, mais la rafale se limite à 6 vues et à 3 vues en mode Raw+JPeg.

Sony alpha 100
 

Nous l’avons déjà évoqué précédemment, le flash intégré (nombre guide 12 pour ISO 100) n’est pas automatique et nécessite un déploiement manuel pour être utilisé. Celui-ci dispose d’un correcteur d’intensité (-2/+2 IL par incrément de 0,3 IL). Il bénéficie de la mesure multizone (sur 40 segments) et adopte la fonction ADI qui prend en compte les paramètres de la prise de vue (exposition, mise au point…) pour corriger l’intensité lumineuse du flash. Un mode WL pour WireLess permet au flash intégré de piloter des flash externes (flash HVL-F56AM, F36AM) de manière transparente. À noter qu’un éclairage pilote (qui illumine la scène pendant plusieurs secondes) permet au photographe d’apprécier la scène et de modifier l’orientation des sources lumineuses en cas de besoin. Sur le terrain, le flash donne d’excellents résultats avec une lumière agréablement répartie.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation