La console TAP-In permet aux utilisateurs d'objectifs Tamron d'effectuer des opérations de maintenance et de personnalisation sur leurs objectifs compatibles. Sont concernés pour l'instant tous les "nouveaux" objectifs de la gamme SP (35 mm, 45 mm, 85 mm, 90 mm, 150-600 mm G2). À noter que les premiers utilisateurs des 35 et 45 mm devront passer en SAV afin de mettre à jour le micrologiciel de leurs objectifs avant que ces derniers soient compatibles avec la console TAP-in.
Tamron TAP-in
La console TAP-in se compose d'une sorte de bouchon arrière d'objectif (prévoir la monture de console en fonction de la monture des objectifs) relié en USB à un ordinateur. Dessus, seule une petite diode bleue permet de s'assurer que la communication entre l'objectif et la console fonctionne.

Tamron TAP-in

Lorsque l'on connecte un objectif, ce dernier est automatiquement reconnu par le logiciel qui propose éventuellement une mise à jour de firmware (micrologiciel). Si tel est le cas, le logiciel le télécharge et l'installe en quelques secondes. C'est d'autant plus pratique que les mises à jour de micrologiciel d'objectifs vont devenir de plus plus fréquentes. Habituellement, elles se font directement via le boîtier et des profils, ce qui est assez compliqué pour les objectifs non "propriétaires" — Tamron ou Sigma, par exemple.

Le logiciel dispose de trois onglets pour la personnalisation de l'optique : l'ajustement de la mise au point (le plus utilisé), la personnalisation du limitateur de distance de mise au point (si disponible sur l'objectif), la personnalisation de la mise au point manuelle continue et le mode de fonctionnement de la stabilisation optique (priorité à la visée ou à la capture). Bien entendu, l'accès à ces différentes fonctions dépend des possibilités des objectifs concernés.

Tamron TAP-in

Pour ajuster la mise au point, Tamron propose trois distances par focale. Dans le cas par exemple du 85 mm, on peut ajuster la distance minimale de mise au point (80 cm), à 3,5 m et à l'infini. Pour un zoom, le 150-600 mm G2 par exemple, c'est 2,2 m, 20 mm et l'infini sur 6 focales différentes (150, 200, 300, 400, 500 et 600 mm), soit 18 réglages possibles. Le réglage de chaque paramètre se fait de -20 à +20.

Tamron TAP-in

Pour utiliser cette fonction, il y a deux manières de faire. La première consiste à tester manuellement chacune des configurations et identifier les éventuels problèmes de front ou back focus à corriger. C'est un travail long et fastidieux. La seconde, plus empirique, consiste à corriger à la volée les défauts que vous avez identifiés à l'usage.

> Pourquoi et comment ajuster l’autofocus de son appareil photo ?
> Calibrage de l'AF : détecter les problèmes, et y remédier

La mise à disposition de ce genre de console est une bonne chose. Tamron n'a rien inventé et s'est inspiré du Dock USB Sigma qui propose le même genre de fonctions (plus développées sur la version Sigma). Cependant les fonctions de personnalisation des objectifs sont réservées aux experts.

Pour ce qui est des ajustements d'autofocus, ils sont réalisés au niveau de l'optique et non du boîtier, contrairement à ce qui est habituellement le cas. Il faudra donc penser à disposer de plusieurs jeux de réglages si les objectifs sont utilisés avec différents boîtiers : pas pratique du tout !


Lire également :
> Tous les tests d'objectifs
> Toute l'actualité
> Suivez l'actualité en direct sur la page Facebook de Focus Numérique
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation