Enfin ! Tamron se lance réellement sur le marché des focales fixes et annonce un 35 mm et un 45 mm dans sa gamme SP. Les deux objectifs inaugurent un nouveau design plus haut de gamme que par le passé (la stratégie Sigma est passée par là) et ils partagent tous deux une grande ouverture de f/1,8 ainsi que la stabilisation optique !

Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD

Le premier objectif de la gamme SP (SP pour Super Performance) ne date pas d'hier. C'était en 1978 et c'était déjà une focale fixe : un 90 mm f/2,5. Depuis, on connaît davantage la gamme pour sa série de zooms à ouverture constante f/2,8 et stabilisés (le trio 15-30 mm f/2,8, le 24-70 mm f/2,8, le 70-200 mm f/2,8), un très remarqué 150-600 mm f/5-6,3 et le 90 mm macro f/2,8.

Avec ces deux nouveaux objectifs, Tamron s'ouvre encore plus aux photographes experts et professionnels très attachés aux focales fixes. Bienvenue donc au Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD et au Tamron SP 45 mm f/1,8 Di VC USD.

Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD

Au programme du SP 35 mm f/1,8 Di VC USD, on retrouve une formule optique avec 10 lentilles réparties en 8 groupes incluant 2 verres asphériques moulés XGM, 1 verre XLD (eXtra Low Dispersion), 1 verre LD, le traitement eBand et BBAR et le revêtement fluorine.

Le SP 45 mm f/1,8 Di VC USD dispose d'une formule optique avec 10 lentilles réparties en 9 groupes incluant 2 verres asphériques moulés XGM, 1 verre LD, le traitement eBand et BBAR et le revêtement fluorine.

Les deux objectifs dispose d'une motorisation USD et d'une stabilisation optique VC.

Tamron SP 45 mm f/1,8 Di VC USD

Le choix de deux focales aussi proches est assez étonnant. Elles sont assez peu éloignées et s'adressent aux photographes de reportage, de rue, de paysage (dans une certaine mesure) et de portrait. Montés sur un reflex équipé d'un capteur au format APS-C, le 35 mm se transforme en 52,5 mm et le 45 mm se transforme en 67,5 mm. Tamron a donc misé sur des focales standards.

Le choix d'une ouverture maximale de f/1,8 pour des focales fixes haut de gamme est lui aussi surprenant. Sur ce point, la concurrence se positionne sur des optiques f/1,4. La volonté de Tamron a été d'opter pour le meilleur rapport performance / encombrement / poids, quitte à rogner un peu sur la luminosité de ces nouveaux objectifs.

Y a-t-il une grande différence entre f/1,4 et f/1,8 ? En luminosité, non, car cela correspond à 2/3 d'IL qui seront compensés par la présence d'une stabilisation optique. Par contre, pour ce qui est du bokeh, pour un 35 mm à la pleine ouverture et sur un sujet à 2 m, la profondeur de champ passe de 2,98 cm pour une ouverture de f/1,4 à 3,85 cm pour une ouverture de f/1,8. Dans ces conditions, le flou d'arrière-plan n'a pas du tout le même rendu. En attendant les tests, vous pouvez simuler le bokeh dans différentes configurations sur dofsmulator.net.

Un effort considérable a été porté par Tamron sur le design. La finition est très élégante, épurée et donne un sentiment de haut de gamme. Les deux objectifs partagent une large bague de mise au point, un indicateur de distance de mise au point dynamique et deux interrupteurs (l'un pour l'autofocus et l'autre pour la stabilisation optique). Un logo SP apposé sur une pastille en relief vient souligner un peu plus la finition soignée. Sur la base de l'objectif, Tamron a apposé une bague couleur or du plus bel effet qui signe la nouvelle marque distinctive de la gamme SP. Bien entendu, ces deux objectifs sont conçus pour résister aux conditions extrêmes de prise de vue avec 5 joints d'étanchéité.

Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD

Pour ce qui des mensurations, le 35 mm et le 45 mm pèsent respectivement 480 g et 540 g ; leur encombrement est de plus de 8 cm pour le 35 et plus de 9 cm pour le 45. Ils sont donc relativement compacts et légers. En comparaison, le Sigma 35 mm f/1,4 (plus lumineux) pèse 700 g et mesure 9,4 cm de long, et le Canon EF 35 mm f/2 IS USM pèse 335 g et mesure 7,9 cm de long.

Enfin, dernière particularité de ces deux objectifs : leur distance minimale de mise au point. 20 cm pour le 35 mm et 29 cm pour le 45 mm, ce qui leur assure de généreux rapports de grossissement de 1/2,5 et 1/3,4.

Les deux objectifs devraient être disponibles dès la fin septembre en monture Canon puis en Nikon et Sony (sans stabilisation optique). Pas d'information sur les prix pour l'instant.

Bien entendu, ces deux objectifs viennent concurrencer les séries A de chez Sigma (50 mm f/1,4 et 35 mm f/1,4) et les équivalents chez Canon (le nouveau 35 mm f/1,4 L USM II, le récent 35 mm f/2 IS USM) et Nikon (le récent 35 mm f/1,8). Quoi qu'il en soit, Tamron ne compte pas s'arrêter là : ce n'est que le début.

> Tous les tests d'objectifs
Source : Tamron
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation