Véritable coup de cœur de la rédaction l'été dernier, le compact haut de gamme de Sony équipé d'un capteur 1" RX100 est désormais accompagné d'une version «Mark II ou M2» plus aboutie avec un capteur BSI, un écran orientable, du Wi-Fi et une griffe flash.

Sony RX100 M2 face

"Un petit compact qui tient dans la poche et qui produit de belles images" définirait le RX100 de Sony. Présenté l'été dernier, le RX100 a rapidement rencontré son public pour devenir le compact expert (capteur de taille égale ou supérieure à 1/1,7") le plus vendu en 2012 et en cette moitié d'année. Aujourd'hui, Sony présente le RX100 II, qui étrangement ne remplace pas le RX100, mais l'accompagne (pour combien de temps ?). 

Boîtier pas identique, mais presque

L'un des principaux critères du RX100 était la dimension, aujourd'hui le M2 prend un très léger embonpoint avec l'arrivée d'un écran rotatif et d'une griffe porte accessoire. Globalement néanmoins, les ingénieurs de Sony ont réussi à conserver des proportions assez proches.

Sony RX100 M2 dos

L'arrivée d'un écran LCD orientable est à saluer, car si l'écran n'est pas particulièrement brillant, il reste comme une majorité d'écrans, difficile à utiliser en plein soleil. Ici, vous pourrez à loisir l'orienter pour éviter les reflets, cadrer au ras du sol, ou surmonter un obstacle. L'écran n'est malheureusement pas tactile. Dommage, car cette fonctionnalité est réellement intéressante pour faciliter la mise au point, modifier des options, naviguer dans les options ou configurer un réseau Wi-Fi. L'écran affiche 1 229 000 points pour une définition VGA en 640x480 (4/3). Les sous pixels sont regroupés en quadruplets RVBB ou un quatrième sous pixels blancs vient rehausser la luminosité et donc le contraste.

Vue de l'extérieur, la griffe porte accessoire est également un nouvel élément. Celui-ci permet de pallier la faible puissance du flash intégré (NG 5,4 pour 100 ISO en mètre au grand-angle). Il dispose de la connectique multi interfaces qui permet de brancher différents accessoires comme une torche, un viseur électronique, un écran vidéo, un micro stéréo et même un bloc XLR. Un bon point donc, puisque le RX100M2 ne dispose pas de prise micro au format mini-jack.

Un nouvel œil : un capteur 1" (13,2 x 8,8 mm) de 20 Mpx, mais en mode BSI (Exmor R)

L'un des changements majeurs du RX100 II est l'échange du capteur Cmos classique 1" par un capteur de 20 Mpx également, mais en technologie BSI (Back Side Illuminated ou rétroéclairé). Le nouveau venu devrait être logiquement plus sensible en basse lumière et produire des fichiers moins bruités dans les hautes sensibilités. Gardez à l'esprit que les bénéfices d'un capteur BSI sont surtout visibles sur des capteurs de petite taille. Nous avons plusieurs fois posé la question et les différents constructeurs sont, pour une fois, unanimes : plus le capteur est grand, moins la technologie BSI est intéressante. C'est, entre autres, pourquoi aucun constructeur ne propose un capteur APS-C avec cette technologie.

La plage ISO s'élargit et atteint désormais 100 - 12 800 ISO (6400 sur le RX100) et peut grimper à 25 600 ISO par superposition d'images. Les ingénieurs de Sony nous promettent une meilleure réactivité de l'autofocus, notamment en basse lumière, avec l'arrivée du modèle BSI. Nos premiers essais montrent que la mise au point est toujours aussi réactive, mais il est difficile de noter une réelle différence avec le RX100. Il faudra vérifier ce point au labo avec notre chronomètre à Led.

Sony RX100 M2 vue 3_4

Les clichés que nous avons pu voir (ils viennent de Sony) montrent un gain de moins d'un IL dans les hautes sensibilités. Le RX100 propose déjà un excellent rendu dans les hauts ISO avec de belles images à 1600 voire 3200 ISO. Le RX100 II ne fera pas moins bien et c'est déjà beaucoup. Côté optique, le compact conserve le polyvalent, mais rapidement peu lumineux, 28-100 mm stabilisé et griffé Carl Zeiss (zoom 3,6x). Celui-ci ouvre à f/1,8 au grand-angle, mais la luminosité baisse rapidement à f/2,8 à 35 mm et f/3,5 à 50 mm. En mode macro, la distance de mise au point descend à 5 cm.

Wi-Fi et NFC

Les connections physiques ne changent pas et vous retrouverez une connexion micro USB pour le transfert des données et la recharge de la batterie (le RX100 II ne devrait pas être livré avec un chargeur de batterie indépendant), une sortie micro HDMI. La présence d'une puce Wi-Fi est une nouveauté. Celle-ci permet à la fois de piloter l'appareil à distance via l'application PlayMemories Mobile (iOS et Android), mais également d'envoyer les images sur son smartphone ou sa tablette. Pour faciliter la configuration (en l'absence d'écran tactile), le compact est compatible NFC (Near Field Contact). Il suffit alors de rapprocher un smartphone ou une tablette également NFC pour que les deux appareils puissent «discuter» automatiquement par Wi-Fi. Une option élégante certes, mais qui nécessite un smartphone compatible et donc généralement un modèle très haut de gamme. 

Notre premier avis

Le RX100 M2 est une belle évolution du RX100 et on se demande encore pourquoi il ne le remplace pas tout simplement. Est-ce une question de prix ? Sans doute, car à 750 euros, le nouveau compact expert atteint des sommets tarifaires. Avec ces deux boîtiers, Sony crée une gamme dans la gamme. Pas simple de s'y retrouver pour le client. 

Les ingénieurs de Sony ont su pallier certains manques du RX100 que nous avions soulevés lors de notre test. Nous apprécions l'arrivée de l'écran inclinable, le griffe porte flash compatible avec de nombreux accessoires et naturellement la version BSI du capteur. L'intégration du Wi-Fi est également un bon point pour partager rapidement et facilement ses images. Toutefois, Sony se garde encore quelques marges de progression. Ainsi, nous aurions aimé que l'écran soit tactile pour faciliter la mise au point ou le changement de certaines options. Le RX100 II n'intègre toujours pas de filtre ND intégré et l'optique toujours aucun filtage pour en visser un. Pour photographier au grand-angle et en plein soleil, une obturation au 1/2000 s s'avère souvent pas assez rapide et les images sont surexposées. Il faudra donc acheter un modèle adhésif spécifique pour adapter un filtre optique. Nous aurions également apprécié une puce GPS et pourquoi pas une connectique USB à la norme 3. 

Quoi qu'il en soit, le RX100 II devrait séduire de nombreux photographes à la recherche d'un compact personnalisable, rapide, délivrant de belles images et tenant dans une poche de pantalon.

Prix et disponibilité

Le RX100M2 devrait être disponible à partir de la mi-juillet pour 750 euros.

Lire également :

Sony RX100 : test complet
> Fiche technique complète du RX100 II sur le site de Sony France

Source : Sony France


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation