Aujourd'hui, premier jour de l'IFA, Sony annonce son nouvel hybride Nex, successeur de l'incontournable Nex 5N. Nous vous présentons donc le Nex-5R, une belle évolution du précédent modèle. Au programme et dans les grandes lignes, on retrouve un module Wi-Fi pour du partage de photo et la gestion d'applications, un nouveau capteur APS-C de 16 millions de pixels avec un système d'autofocus hybride, un écran orientable et tactile avec position autoportrait et une nouvelle mollette de réglages.

Sony NEX-5R Blanc
Sony NEX 5R Wifi
Commençons par la plus grande nouveauté : l'intégration du Wi-Fi.
C'est dans l'air du temps. Les premiers à l'avoir intégré à un hybride étaient Samsung. Sony emboîte donc le pas en intégrant à son nouveau Nex-5R un module Wi-Fi. En plus des fonctions de partage en se connectant à un réseau (personnel ou hotspot), Sony intègre un système d'applications que le photographe peut télécharger afin d'ajouter des fonctionnalités à son appareil. L'influence du smartphone est bien présente ! Après création d'un compte, l'appareil se connecte à la boutique d'applications Sony (PlayMemories Camera Apps) et il est possible de télécharger et installer différents types d'applications (gratuites ou payantes). Par exemple, dès le mois d'octobre, le store disposera : 

 
* Picture Effect + (gratuit) : propose de nouveaux filtres créatifs comme Pastel, Miniature +, Toy Camera +, etc.
* Bracket Pro (5$) : propose des fonctions de bracketing sur l'ouverture, la vitesse, al mise au point et le flash
* Photo Retouche (gratuit) : offre des fonctions de retouche directement sur l'appareil
* Smart Remote (gratuit) : permet de pouvoir piloter l'appareil depuis un smartphone

Dès le mois de décembre, on trouvera également Time Lapse ou Cinema Graph. Ces applications seront proposées à des tarifs pouvant avoisiner les 10 $ (tarifs à confirmer). Il sera possible d'installer ces applications sur 10 appareils différents. Pour l'instant ces applications sont 100% made in Sony et il n'est pas prévu de mettre à disposition le SDK pour des développeurs externes. Dans le même ordre d'idée, la mise au jour du boîtier sera également accessible via le store.

Nous continuons avec le nouveau capteur hybride, embarqué dans le Nex-5R. En apparence, c'est le même que son prédécesseur : format APS-C, 16 millions de pixels, technologie Cmos Xmor. Dans la réalité il est légèrement différent. Ce nouveau capteur intègre des pixels réservés à l'autofocus à détection de phase. Le Nex-5R dispose donc d'un autofocus hybride doté d'une technologie à détection de phase (comparable à un AF classique de reflex, mais sur le capteur principal) et une technologie classique d'hybride à détection de contraste. Le passage de l'une à l'autre se fait automatiquement par l'appareil. À noter qu'il sera nécessaire de faire une mise à jour de firmware pour rendre compatibles les optiques déjà existantes avec cette nouvelle fonction d'autofocus à détection de phase.

Sony NEX-5R mode autoportrait

Même si les deux appareils semblent avoir le même design, le NEX 5R inaugure quelques nouvelles options ergonomiques très appréciables. On commence donc par l'écran arrière qui peut pivoter sur 180° et se mettre en position autoportrait. Cet écran fait toujours 7,5 cm de diagonale et propose toujours une définition de 921 000 points. L'écran est tactile et ne propose toujours pas de multipoints.

Sony NEX-5R : vue de dessus

On peut citer également l'apparition d'une grosse mollette de réglage en haut à droit de l'appareil qui rappelle l'ergonomie de NEX 7. Cette mollette est très pratique, car elle permet de pouvoir modifier rapidement et confortablement un temps de pose ou une ouverture sans devoir utiliser la molette arrière. Associé à cette dernière c'est la combinaison parfaite pour travailler Manuel. Sony introduit aussi une touche Fn (fonction) à droite du déclencheur.

Notre premier avis

Le Nex-5R est une évolution intéressante de la gamme Nex. L'apparition du Wi-Fi est une très bonne chose et ouvre l'accès à de nouveaux horizons. La possibilité de télécharger des applications pour personnaliser les fonctions de son appareil nous semble être tout simplement l'avenir. Pour ce premier essai, Sony pose les bases de ce nouveau système, même si nous ne sommes pas complètement d'accord avec certains de leurs choix : le prix des applications qui semble être élevé (10 $ pour un intervalomètre ou un système de bracketing, voilà qui est cher payé, surtout que les prochains boitiers contiendront probablement ces fonctionnalités...), le manque réel d'originalité dans les fonctions que proposent les applications, le système 100% verrouillé Sony. Soyons fous, mais pourquoi ne pas proposer un appareil photo avec deux interfaces au choix : la première 100 % constructeur et la seconde basée sur un système d'exploitation ouvert (Android). L'utilisateur pourrait tout simplement "booter" au choix sur l'une ou sur l'autre en fonction de ce qu'il souhaite faire. Il faudra maintenant voir à l'usage !

Le choix de rester sur un capteur de 16 millions de pixels nous semble le bon. Il est grand temps que la course au pixel s'arrête au profit d'une qualité d'image et d'une qualité optique mieux exploitée. L'autofocus à détection de phase couplé à la détection de contraste est dans l'air du temps (Canon EOS M et EOS 650D). La nouvelle interface avec la molette supérieure ouvre la voie à une cible de photographe plus large. Les autres spécificités techniques sont au rendez-vous : jusqu'à 10 images par secondes, 25 600 ISO, vidéos Full HD (50p, 50i). Sony conserve également les modes qui font le succès des NEX : iAuto, Auto HDR, filtres créatifs, panoramique par balayage.

On déplore réellement l'absence d'un petit flash d'appoint et de l'utilisation d'un écran tactile multipoints.

Question tarifs, le NEX 5R sera proposé à 750 euros en kit avec un 18-55 mm. Il vient donc se frotter frontalement avec le Canon EOS M, nettement plus cher (900 euros) et dépourvu de Wifi, le Lumix.

Lire également :
> Test Sony NEX 5N
> Canon EOS M
> Tous les compacts testés
> Se former à l'utilisation d'un compact à objectifs interchangeables
 
Source : Sony


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation