Sony vient de dévoiler au Japon la seconde génération de son hybride. L'A7II reste visuellement très proche de l'A7 premier du nom, et utilise toujours un capteur plein format de 24 Mpx.

Sony A72, boîtier, vu sans optique

Côté ergonomie, on notera un grip légèrement plus volumineux ainsi que l'apparition d'une molette frontale tombant sous l'index. De même, le déclencheur a été replacé sur le grip, une position plus naturelle et plus facile à trouver. Enfin, le haut du boîtier est désormais en aluminium, et la monture a été renforcée afin d'en assurer la stabilité lorsqu'elle est associée à des optiques lourdes.

Sony A7 II vue de dessus

Sony A72 de dos
La grosse nouveauté, c'est l'intégration d'une stabilisation du capteur sur 5 axes. Sony affirme que son mécanisme permet une récupération équivalente à 4,5 stops. De plus si une optique en monture E stabilisée est fixée sur le boîtier, ce dernier la détectera et ajustera la stabilisation du capteur en conséquence.

Sony A72, schéma de fonctionnement de la stabilisation optique 1

D'après la documentation publiée par Sony sur son site japonais, il semble que lorsqu'une optique E OSS est montée, la stabilisation de l'optique se charge de la correction sur deux axes (pitch et yaw) alors que le capteur compensera sur les 3 axes restants (roll, X et Y). Lorsqu'on y monte une optique A via un adaptateur (et donc certainement une optique de marque différente via un autre adaptateur), ou une optique E non stabilisée, le capteur se charge des 5 axes. C'est en tout cas une approche assez judicieuse de la part d'un Sony dont les A7 profitent à plein d'une multitude d'adaptateurs permettant d'utiliser des dizaines d'optiques de marques et de générations très différentes. Ces optiques bénéficieront désormais d'une prise de vue stabilisée, même si elles-mêmes ne le sont pas à l'origine. Et c'est un excellent argument pour celui qui voudrait passer à l'Alpha sans sacrifier sa collection d'optiques. 

Sony A72, schéma de fonctionnement de la stabilisation optique 2
Le Sony A7 II dispose (enfin) d'un capteur stabilisé et sur 5 axes !

L'autre nouveauté majeure est à trouver dans l'AF. Toujours hybride, toujours sur 117 collimateurs de corrélation de phase couplés à 25 zones de détection de contraste, il a été copieusement amélioré par rapport à la première génération de A7. Sony avance en effet une vitesse 30 % supérieure pour la nouvelle mouture, et un suivi de sujet 1,5 fois plus efficace.

Côté vidéo, des évolutions sont également notables avec le support de l'XAVC-S qui apporte donc l'enregistrement HDTV 1080 en 4:2:2 à 50 Mbps. Tout comme le A7S, le A7II propose l'enregistrement en S-Log2 qui permet, en théorie, d'encaisser de forts contrastes. Toutefois et comme nous l'avons déjà vu sur le test vidéo du A7S, l'utilisation d'un S-Log2 en vidéo avec des fichiers 8 bits n'apporte finalement pas grand chose et oblige à passer par la case étalonnage. Au passage, le A7II ne dispose toujours pas d'un enregistrement sonore stéréo. Le A7II intègre également le Timecode et le Dual Vidéo Recording pour enregistrer deux flux vidéo distincts MP4 et AVCHD.

Pour finir, voici la vidéo de présentation officielle de l'A7II :



L'A7II sera disponible au Japon le 5 décembre prochain. Il est d'ores et déjà proposé en précommande sur le Sony Store Japonais au prix de 189 880 yens, soit un peu plus de 1 300 € au cours actuel de la devise. Pour le moment, on ne sait pas encore si le boîtier arrivera en Europe, ni quand, ou à quel prix.

Mise à jour : Le Sony A7II sera disponible en Europe au mois de janvier pour 1 800 euros nu ou à 2 100 euros avec le 28-70 mm.

> Présentation de l'A7II sur le site de Sony Japon (en japonais)
> Présentation de l'A7II en anglais
Lire également :
> Test Sony A7
> Tous les COI testés


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation