PMA 2009 : En ouverture du salon de la photo de Las Vegas (PMA), Sony présente le Cyber-shot HX1 (529 euros). Un bridge grand-angle et long zoom (28-560 mm, 20x), doté d'un écran LCD orientable de 3 pouces (230 000 points) et d'un capteur 9 Mpix rapide, qui permet plusieurs nouvelles fonctionnalités comme une rafale à 10 i/s ou un nouveau mode panoramique à main levée.

Sony Cyber-shot HX1 face


Sony Cyber-shot HX1 (529 euros) - télécharger la fiche technique complète
Capteur : CMOS Exmor 9,1 Mpix effectifs, 1/2,4 pouce
Zoom optique : 20x, 28-560 mm, f/2,8-5,2, macro 1cm
Stabilisation optique : oui
Autofocus : module AF sur 9 points. Mode centré, spot AF, flexi spot AF, semi manuel, manuel
Écran LCD : 3 pouces, 230 000 pixels monté sur rotule (axe horizontal)
Format des images JPeg
Viseur : électronique (0,2 pouce, 201 600 points)
Sensibilité : 125-3200 ISO
Rafale : 10 i/s en pleine définition
Dimensions / poids 11,5 x 8,3 x 9,2 cm / 453 g boîtier nu
vidéo : HD : 1080p (1440x1080 pixels, 30 i/s), 720p et VGA
Support mémoire / alimentation : Interne 11 Mo, Memory Stick Duo, Pro Duo, Pro Duo High Speed et Pro HG Duo / batterie Li-Ion (390 photos norme CIPA)


Le format bridge que l'on enterre régulièrement à mesure que les prix des reflex baissent, n'a une fois de plus pas dit son dernier mot. Olympus multiplie sans cesse les zooms, Canon ajoute la vidéo haute définition tandis que Casio et Sony jouent les appareils photo ultra rapides.

En effet, le dernier né de la gamme Cyber-shot, le HX1 intègre un capteur CMOS que nous connaissons déjà depuis quelque temps. Développé par Sony, mais utilisé la première fois par Casio, cette technologie de capteur a donné ses lettres de noblesse aux bridges Exilim Pro EX-F1 ou Exilim FH20 avec des cadences rafale de 60 ou 40 i/s en 6 millions de pixels. Plus récemment, Ricoh a utilisé ce capteur dans le nouveau compact CX1 dans une nouvelle orientation : la dynamique des images. La rapidité du capteur sert alors à capturer 2 images consécutives privilégiant pour l'une les hautes lumières, pour l'autre les ombres afin de le recombiner au mieux.

Avec le HX1, Sony a choisi d'utiliser le nouveau capteur CMOS dans une utilisation classique : la rafale. Le bridge est capable d'avaler 10 i/s selon la capacité de la carte. Une belle cadence qui rivalise avec les meilleurs reflex professionnels du moment. Reste à voir comment le module autofocus réussira à fonctionner. Outre la rafale, le HX1 dispose d'un intéressant mode panorama inédit. En effet, une fois le mode activé (sur la molette), il suffit d'enfoncer le déclencheur et de balayer la scène horizontalement ou verticalement pour créer le panoramique. L'appareil assemble alors la série d'images (10 i/s) pour créer le cliché étendu.
Ce mode rafale rapide est également employé pour réduire le bruit électronique par empilement de 6 images. Un mode antibougé utilise également cette rafale pour limiter le flou. Des fonctionnalités déjà présentes sur les modèles Casio.

Le HX1 hérite en partie des recherches sur la gamme de reflex Alpha. En effet, le capteur CMOS 9 Mpix est estampillé Exmor et intègre donc des convertisseurs analgoique/numérique pour chaque colonne de pixels. Cette technologie permet en outre de traiter les parasites du signal au niveau des convertisseurs. En toute logique, les images devraient donc présenter moins de bruit. Il faudra toutefois juger sur pièce, le capteur CMOS du Canon SX1 n'ayant pas apporté un gain réellement significatif dans ce domaine. Les transferts de technologies ne se limitent pas au capteur. Ainsi, le zoom 20x est griffé Sony G (et non Carl Zeiss comme sur les précédents modèles) et dispose d'un élément asphérique et d'un élément ED (Extra Low Dispersion) pour assurer à la fois un meilleur pique sur toute la surface de l'image, une limitation de la distorsion et le traitement des aberrations chromatiques. Le processeur de traitement des images, Bionz, profite également des recherches de la division reflex. On profitera donc de la technologie D-Range Optimizer pour un meilleur équilibrage des ombres et des hautes lumières.

Pour le reste, le HX1 présente une fiche technique relativement classique, mais très alléchante. On retiendra l'écran LCD 3 pouces orientable (sur l'axe horizontal). Malheureusement, celui-ci n'affiche "que" 230 000 points. On aurait bien sur préféré 460 000 voire 920 000 (comme sur le Ricoh CX1) pour plus de confort, surtout que la visée électronique n'est pas "extraordinaire" contrairement à celle du Panasonic G1. La prise en main du bridge est très agréable et le finition soignée. L'appareil dispose de nombreux raccourcis et notamment une touche personnalisable peut être assignée aux fonctions de détection de sourires, de réglage de la balance des blancs ou de sélection du mode d’exposition. On appréciera également la présence des modes d'exposition P,S,A et M associées à une molette cliquable pour passer facilement d'un paramètre à l'autre. On regrette que les ingénieurs nippons n'aient pas intégré le mode d'enregistrement Raw pour les photographes les plus exigeants.

Enfin, cerise sur le gâteau, le Sony Cyber-shot HX1, à l'aide de son capteur CMOS, filme en Full HD 1080p (1440x1080 pixels, 30 i/s. L'image est ensuite étirée en 1920x1080 pixels pour un gain de place non négligeable). Le son est enregistré en stéréo (les 2 entrées sont situées derrière le flash). Le bridge est également capable de filmer en 720p (beaucoup plus facile à exploiter) et en VGA. Le boîtier dispose d'une sortie HDMI, mais l'on regrette déjà l'absence d'une entrée son pour un enregistrement de meilleure qualité.

Le Sony Cyber-shot HX1 devrait être disponible à partir du mois d'avril 2009 pour 529 euros.


Sony Cyber-shot HX1 dessus
Sony Cyber-shot HX1 côté
Sony Cyber-shot HX1 dos
Source : Sony France
PARTAGER
NOS FORMATIONS

FOCUS NUMERIQUE & RDV Photo vous proposent toute l'année des formations photos.

Contact LES RDV PHOTOS Charte de la vie privée