Sony vient enfin de lever le voile sur son nouveau reflex plein format (24x36) doté d'un capteur à 24,6 Mpix : l'Alpha 900. Son prix : 2800 euros.
Nous avons pu utiliser un exemplaire finalisé de l'appareil afin de vous livrer une première impression.

Sony Alpha 900 prise en main
Le Sony Alpha 900 et son imposant prisme.

Le Sony ''plein format'' Alpha 900 est enfin là. Après une présentation quasiment officielle lors du salon PMA 2008 sur le stand de la marque, le nouveau reflex sera disponible à la fin du mois de septembre pour un tarif fixé à 2800 euros. Son terrain de chasse ? Le domaine du semi-pro. Il viendra donc se frotter aux actuels Canon EOS 5D (et son remplaçant) et le Nikon D700, même si sa définition extrême (25 Mpix) pourrait lui permettre de titiller des boîtiers beaucoup plus onéreux.

Vous pouvez retrouver toutes les spécifications techniques de l'Apha 900 sur le site de Sony France.

La première prise en main se révèle agréable et si le nouveau Alpha 900 est un peu plus gros que l'Alpha 700, celui-ci tient bien en main, grâce notamment à un nouveau dessin de la poignée plus creusé. L'Alpha 900 nu est à peine plus lourd que son prédécesseur (850 g sans batterie), malgré la présence d'un prisme beaucoup plus volumineux. Le squelette a en effet été revu et est entièrement en aluminium (revêtement en magnésium).

Sony alpha 900 prise en main
Le châssis du Sony Alpha 900 en plusieurs morceaux.

Comme l'Alpha 700, le nouveau reflex est d'une fabrication sérieuse. Les parties caoutchoutées sont plus nombreuses et plus larges (arrière et sabot du reflex et pratiquement toute la face avant de l'appareil) pour assurer un bon maintien. La construction est également tropicalisée -- entendons par là que l'Alpha 900 dispose de nombreux joints d'étanchéité sur les touches, les molettes et les parties sensibles comme les compartiments mémoire et batterie ou la griffe du flash.

Bien sûr, ce qui marque au premier coup d'oeil, c'est la présence du prisme très proéminent de l'Alpha 900, qui a tout de suite un air de famille avec le Dynax 9, malgré la forme plus pointue du nouveau modèle.

Sony Alpha 900 prise en main
Le prisme du Sony Alpha 900 entre nos doigts.

Cette belle pièce offre au reflex plein format une visée très lumineuse (c'est réellement impressionnant) et très agréable avec un cadrage à 100% et un grossissement de 0,74x. Un nouveau système LED permet d'afficher les collimateurs AF plus facilement dans la visée. Le dépoli profite toujours de la technologie Spherical Acute Mate (bonne précision de l'image) et il est possible de changer le verre de visée sans intervention en SAV par des verres de type L pour l'architecture ou M pour une meilleure précision (Super Spherical Acute Mate). Notons cette nouveauté à notre connaissance inédite : la tropicalisation comprend un joint autour du dépoli, pour éviter l'infiltration de poussière dans le viseur.

L'importance du prisme ne permet pas de disposer d'un flash intégré, il faudra donc impérativement s'équiper d'un flash cobra comme le dernier modèle Sony HVL-F58AM, dont la tête est munie d'un système de rotation pour faciliter la prise de vue en mode portrait.

Sony Alpha 900 prise en main
Détails de la visée du Sony Alpha 900

Le dessus du Sony Alpha 900 réserve d'autres petites et agréables surprises.

Sony Alpha 900
Comme le montre l'illustration ci-dessus, la molette de sélection des modes d'exposition est largement simplifiée et ne propose plus qu'un mode Auto (toujours pratique dans l'urgence), les classiques modes P,S,A et M et 3 modes personnalisables directement accessibles. Toujours pas de mode à priorité sensibilité, fonctionnalité qui reste pour l'instant l'apanage des reflex Pentax et Samsung (et c'est bien dommage). Sur l'épaule droite, on notera surtout l'apparition d'un écran LCD de rappel des paramètres de prise de vue (21x23 mm), un nouveau venu qui a nécessité un arrangement différent des diverses touches. Ainsi, le correcteur d'exposition et la motorisation sont désormais plus accessibles pendant la visée. Toutefois, les touches WB et ISO sont toujours un peu délicates à manipuler une fois l'oeil dans le viseur.

Sony Alpha 900 prise en main
Le viseur peut être occulté par un système mécanique pour améliorer la mesure de l'exposition lors d'un travail à distance.

Le dos du Sony Alpha 900 évolue peu par rapport à son "petit" frère 700. On retrouve l'excellent écran LCD de 3 pouces capable d'afficher 921 000 points (VGA 640x480 pixels). Celui-ci dispose toujours d'un capteur pour l'orientation des menus (paysage ou portrait). Par contre, en mode lecture, cette fonctionnalité n'est toujours pas disponible. Il est toujours possible de modifier directement sur l'écran les différents paramètres de l'appareil, mais le A900 dispose toujours de nombreux raccourcis comme la mesure de la lumière, la balance des blancs, la sensibilité ISO... Une touche C est même personnalisable.

L'A900 ne dispose pas de la fonction LiveView. Dommage. Il faudra se contenter d'un système de Preview qui permet de prendre un cliché en mémoire et d'en modifier certains paramètres (exposition, balance des blancs...). Les changements seront immédiatement perceptibles et il suffira de déclencher pour réaliser alors le véritable cliché. On notera au passage la présence des connecteurs sur le flanc gauche de l'appareil (HDMI, vidéo, alimentation, télécommande...). Le compartiment mémoire intègre à la fois un emplacement CF et Memory Stick. Il n'est toujours pas possible d'utiliser les deux cartes simultanément (pour le débordement ou l'enregistrement séparé des fichiers JPeg / Raw) et il faudra sélectionner au préalable le support utilisé. Les deux détecteurs de proximité sont toujours présents sous le viseur et permettent d'enclencher le système autofocus à l'approche du visage.

Le système autofocus, justement, évolue notablement avec 9 collimateurs (8 périphériques et un central en double croix  + capteur à f/2,8) et 10 collimateurs d'assistance. Lors de nos premiers essais (il faudra développer cet aspect avec plusieurs objectifs et d'autres conditions de lumière), l'AF s'est révélé très réactif et agréable. L'autofocus de l'Alpha 700 était déjà performant, celui-ci devrait confirmer notre bon sentiment. Il est possible de réaliser une correction de la mise au point (pour corriger les front ou back focus) de certains objectifs. Vous pouvez mémoriser jusqu'à 30 configurations.

Sony Alpha 900 prise en main

Élément essentiel du Sony Alpha 900, le nouveau capteur du reflex plein format (24x36 mm) est un CMOS, doté de la technologie EXMOR (le convertisseur analogique / numérique est intégré au capteur), qui dispose d'une définition record de 24,6 Mpix ! Malgré cette augmentation vertigineuse, la taille des photosites reste raisonnable avec un pitch de 5,94 µm (soit un peu plus que les photosites de l'Alpha 700 : 5,49 µm). Les images produites mesurent 6048 x 4032 pixels !w

Sony Alpha 900 prise en main
Le nouveau capteur (à droite) est plus de deux fois plus grand que le capteur APS-C de l'Alpha 700 (à gauche).

La sensibilité nominale du capteur varie de 200 à 3200 ISO. Il est toutefois possible de "pousser" un peu le capteur sur une plage de 100 à 6400 ISO. Cette nouvelle génération de capteur CMOS est beaucoup plus performante et le bruit électronique est bien maîtrisé jusqu'à 1600 ISO (la réduction du bruit automatique s'enclenche d'ailleurs à cette sensibilité). Il est désormais possible de désactiver la réduction du bruit aussi bien au niveau de l'enregistrement Raw qu'à la production du fichier Jpeg, un plus pour ceux qui préfèrent traiter leurs images avec un logiciel spécialisé.
Les fichiers Jpeg XFINE pèsent entre 20 et 27 Mo ! Les fabricants de cartes mémoire et de disques durs ont de belles années devant eux... Pour traiter l'important flux de données, le Sony Alpha 900 est d'ailleurs équipé de deux processeurs Bionz, ce qui assure le traitement d'environ 123 Mpix à la seconde. En mode rafale, le A900 est capable de tenir une cadence de 5 i/s sur 13 vues en Raw (ou Jpeg Xfine) et un peu plus de 100 vues en Jpeg classique. Une cadence qui peut sembler un peu juste pour la photo sportive, mais là n'est pas la vocation du Sony Alpha 900.

Sans être du niveau d'un Nikon D700 (dont les photosites sont beaucoup plus gros), le Sony A900 donne de bons résultats jusqu'à 1600 ISO. Les modes 3200 et 6400 ISO sont plus hasardeux et à 6400 ISO, un post-traitement sera sans doute nécessaire. Il faudra toutefois réaliser des impressions en grands formats et multiplier les situations pour donner un réel verdict.  Vous pouvez télécharger les fichiers de la montée ISO ci-dessous, réalisés avec un boîtier définitif (attention, les fichiers font réellement plus de 20 Mo).

Sony Alpha 900 - 100 iso Sony Alpha 900 - 200 iso Sony Alpha 900 - 400 iso
100, 200 et 400 ISO

Sony Alpha 900 - 800 iso Sony Alpha 900 - 1600 iso Sony Alpha 900 - 3200 iso
800, 1600 et 3200 ISO

Sony Alpha 900 - 6400 iso
6400 ISO

Tout comme le Nikon D700, il est possible de recadrer à la volée sur le capteur afin de pouvoir utiliser les optiques APS-C (DT). Le tout en conservant une définition de 11 Mpix (en mode DX, le Nikon D700 n'offre "que" 5 Mpix) !! Petit regret cependant : contrairement aux produits Nikon, la partie inutilisée du cadre n'est pas obscurcie lorsqu'on utilise un objectif DT.

L'intégration d'un capteur plein format nécessitait de relever un autre défi : la stabilisation mécanique. Sur cette partie, le travail a été considérable, car malgré le poids du capteur pratiquement doublé, le système de stabilisation offre un gain d'environ 2,5 EV (soit le minimum du précédent système qui pouvait toutefois atteindre 4 vitesses). Il faudra donc vérifier sur le terrain.

Sony Alpha 900 prise en main
Le système de stabilisation du A900 (gauche) et du A700 (droite).

Le Sony Alpha 900 intègre toujours la fonction DRO qui permet de retrouver des détails dans les zones sombres tout en conservant des données dans les hautes lumières.

Le bruit de déclenchement est assez marqué, mais il est également assez feutré (le mouvement du miroir est assuré par deux axes). Il est désormais possible de relever le miroir avant la prise de vue.

Une poignée d'alimentation est disponible pour le A900. Celle-ci rend le boîtier beaucoup plus imposant, mais vous disposez d'un grip très complet, qui reprend de nombreux raccourcis (malheureusement pas la touche ISO) et qui assure une agréable prise en main en mode portrait. Elle permet de loger deux batteries (identiques à celle qui équipe les A200, A350 et A700) afin de doubler l'autonomie du reflex (de 880 à pratiquement 1600 vues). Son coût : 350 euros.

Sony Alpha 900 prise en main

L'offre logicielle comprend un outil spécialisé dans le traitement des fichiers Raw (Image Data Converter SR 2 qui intègre désormais un correcteur de vignetage), un navigateur de fichiers (Image Data Lightbox) et un logiciel pour la gestion du reflex à distance.

Le lancement du Sony Alpha 900 sera accompagné à la fin de l'année par l'arrivée de deux nouvelles optiques plein format dotées de la motorisation interne SSM. Il s'agit d'un 16-35 mm f/2,8 Vario Sonnar T signé Carl Zeiss (1700 euros) et un 70-400 mm f/4-5,6 G SSM (1500 euros).

sony 16-35 mm f/2,8       Sony 70-400 mm
Le nouveau télézoom 70-400 mm arbore une nouvelle robe "gris métal" pour se différencier du noir de Nikon et du blanc de Canon.

Vous pouvez retrouver une présentation du nouveau reflex plein format Sony Alpha 900 en vidéo.

Source : Sony France


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation