Sony lève le voile sur un Alpha 6300 à la fiche technique en béton armé : capteur APS-C de 24 Mpx, autofocus à 425 points (!), vidéo 4K et 120 i/s, viseur électronique, rafale à 11 i/s... mais toujours pas d'écran tactile.

Sony A6300 vue de face

Présentation

Sony ne lâche pas le morceau sur sa gamme d'appareils hybrides. Après une refonte complète de la gamme 24x36 A7 et une généralisation de la stabilisation mécanique, la marque introduit un nouveau modèle au format APS-C largement revu.

Autofocus de compétition

L'une des caractéristiques les plus frappantes quand on découvre la fiche technique de l'A6300 est sans doute le module AF. Le nouveau boîtier dispose d'un capteur 24 Mpx qui n'intègre pas moins de 425 collimateurs AF par corrélation de phase : le record toutes catégories. Pour mémoire, il était précédemment détenu par Sony toujours, sur la série 24x36 avec 399 points AF.

Le tout est complété par un autofocus à détection de contraste sur 169 points. La couverture devrait avoisiner les 100 % (elle était déjà de 93% sur l'A7R II en mode APS-C). Sony annonce un temps de mise au point de 0,05 s (il n'y a aucune information sur cette mesure), donc l'autofocus le plus rapide du moment. Dommage que la sensibilité soit limitée à -1 IL. 

Ce nouvel autofocus fonctionne également avec une optique à monture A et une bague adaptatrice, telle que la bague Sony LA-EA3. 

Sony A6300 vue de dos

Cette densité de points AF permettrait un excellent suivi d'un sujet en mouvement et, avec une cadence rafale de 11 i/s, l'A6300 devrait séduire les photographes d'action.

Le capteur, associé au nouveau processeur de traitement des données Bionz X, permet de grimper jusqu'à 51 200 ISO.

Vidéo 4K et 120 ips en 1080

L'A6300 est également capable de filmer en 4K TV (3 840 x 2 160 px) à 30/25 et 24p à 100 Mb/s (XAVC-S), mais également en HDTV 1080 en 120/100/60/50/30/25 et 24p (50 Mb/s en XAVC-S). Voilà qui permettra de réaliser des ralentis fluides en pleine définition HDTV.

Sony précise qu'en mode 4K, le boîtier utilise tous les pixels du capteur au format 16/9 pour un total de 20 millions de pixels ! La vidéo est ensuite sous-échantillonnée en 4K pour gagner en finesse de rendu. L'autofocus est également amélioré et ajustable pour plus de souplesse lors d'une transition ou le suivi d'un personnage.

Cerise sur le gâteau, l'A6300 propose également l'enregistrement en S-Log et S-Gamut afin d'améliorer le rendu dans les hautes et basses lumières (S-Log3). Et il pourrait définitivement séduire les vidéastes grâce à la possibilité de fixer un bloc XLR sur la griffe porte-accessoire. De plus, vous disposez toujours du focus peaking pour la mise au point manuelle ainsi que de zébras d'exposition. Enfin, un nouveau mode "Gamma Display Assist" facilite la mise au point en mode S-Log en proposant une prévisualisation corrigée.

Sony A6300 + 24-70 mm f/2,8

Le Sony Alpha 6300 avec la nouvelle optique 24-70 mm f/2,8 G Master.

Viseur plus précis

L'A6300 n'a pas que des entrailles : il dispose également d'un viseur électronique à 2,4 millions de points. Il s'agit de la plus haute définition proposée par Sony, mais on regrette que la marque n'ait pas profité de l'occasion pour passer ce cap, comme le propose Leica par exemple avec 3,6 Mpts.

Le boîtier profite d'un châssis en alliage de magnésium et offre une résistance à l'humidité et à la poussière renforcée. 

Prix et disponibilité

Le Sony Alpha 6300 sera disponible  à partir de mars 2016 à un prix d’environ 1 250 € boîtier nu, et 1 400 € avec l’optique 16-50 mm.

Notre premier avis

Le Sony Alpha 6300 est donc très séduisant sur le papier. La marque poursuit ardemment le développement de sa gamme de boîtiers hybrides en améliorant ses principales faiblesses que sont l’autofocus et la visée électronique.

Avec une telle fiche technique, digne d’un boîtier professionnel, on regrette que Sony n’ait pas poussé plus loin la mise à jour de son boîtier en termes d’ergonomie. La touche vidéo est toujours difficile d’accès et si l’autofocus comporte 425 collimateurs, il n’y pas de joystick dédié pour se déplacer rapidement (il faut passer par le joypad, à mon avis moins pratique). Un écran tactile pour sélectionner rapidement une zone AF aurait tout son sens. Nous regrettons également l’absence d’une seconde molette de réglage à l’avant de la poignée, l'absence de tropicalisation ou de stabilisation embarquée. Quoi qu'il en soit, nous sommes très impatients de tester ce nouveau venu sur le terrain !

> La fiche technique de l'A6300 sur le site de Sony

Lire également :
> Tous les hybrides testés
> Toute l'actualité
> Suivez en direct l'actualité photo sur la page Facebook de Focus Numérique


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation