Avec sa série de films Inoxydable, l'artiste hongrois né en 1972, Adam Magyar, nous invite à revoir notre perception des stations de métro, hauts lieux de l'individualité où règne en maître la foule.

Par une utilisation de technologies sophistiquées, il explore et déstabilise au coeur de la ville les représentations conventionnelles de l'espace-temps.

Les images irréelles en noir et blanc, faites à la caméra haute vitesse, de ce photographe autodidacte, féru de high-tech, observateur du flux de la vie aux quatre coins du monde, de Tokyo à New York en passant par Berlin, sont un savant mélange de technologie et d'art.

À bord du métro entrant en station, il déforme le temps tout en révélant des portraits d'individus dans l'attente : Adam Magyar nous insuffle une vision silencieuse et poétique des stations de métro et de leurs utilisateurs. Pour comprendre sa technique, vous pouvez vous rendre sur le site Medium.

Ces images ne sont pas sans rappeler certaines scènes cinématographiques d'anthologie, dans des films comme Grandmaster ou Melancholia.

Adam Magyar - Stainless, Shinjuku from Adam Magyar on Vimeo.


Adam Magyar - Stainless, 42 Street (excerpt) from Adam Magyar on Vimeo.


Adam Magyar - Stainless, Alexanderplatz (excerpt) from Adam Magyar on Vimeo.

PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
Les slowmotions d'Adam Magyar



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation