CP+ : Sigma lance une nouvelle version de son reflex SD1, le SD1 Merrill.

Sigma SD1 Merrill  Sigma SD1 Merrill

Dick MerrillDick Merrill, décédé en 2008, était ingénieur en chef semi-conducteur chez Foveon.

Il a été l'inventeur et un des principaux développeurs d'une technologie de captation numérique basée sur l'utilisation d'un capteur photosensible conçu sur "3 couches" capable de récupérer sans matrice de bayer, les informations couleurs de la lumière qu'il reçoit. L'aboutissement de ces recherches a donné la technologie de capteur Foveon X3 46 millions de pixels (3 "couches" de 15 millions de pixels), qui équipé le reflex Sigma SD1.

Pour lui rendre hommage, Sigma a décidé de rebaptiser son reflex SD1 en SD1 Merrill. Aucun changement, entre le SD1 annoncé à la Photokina 2010 et le SD1 Merrill si ce n'est un repositionnement tarifaire conséquent.

Voir le test du Sigma SD1 sur Focus Numérique.



En effet, le SD1 (lancé en juin 2011) était commercialisé jusque ici au prix public conseillé de 7000 €, boîtier nu.
Un prix très élitiste, compte tenu des caractéristiques de l'appareil, et surtout aberrant face à la concurrence des boîtiers PRO plein format de l'époque : Canon EOS 1Ds Mark III et Nikon D3x.

Sigma SD1 Merrill

Le SD1 Merrill sera proposé, dès mars 2012 à un prix avoisinant les 2000 € !
Une baisse donc de près de 5000 € par rapport au SD1 classique. C'est tout juste incroyable !

Une explication s'impose donc. Voici les arguments de Sigma :

" Lors de sa mise sur le marché, le SIGMA SD1 était un produit révolutionnaire avec son capteur d'image directe de 46MP* qui offrait la plus haute résolution de tous les reflex numériques. Seul capteur pleine couleur au monde à même de saisir chacune des couleurs primaires (R, V et B) pour chaque pixel, le capteur d'image directe Foveon X3 apportait à la qualité d'image du SD1 une résolution inédite, tout en gardant la richesse de nuances colorées et l'effet tridimensionnel spécifique aux capteurs Foveon .

* résolution équivalente à celle d'un capteur conventionnel à filtre coloré de 30 MP.

À l'époque, cependant, nous n'avions pu lever certaines contraintes liées aux méthodes de fabrication en grande série de ce capteur révolutionnaire et le coût de revient dépassait de loin nos prévisions. Nous avions alors dû nous résoudre à fixer le prix du SD1 à un niveau élevé. Nous avons conscience de la déception qu'on éprouvée tous ceux qui attendaient cette sortie avec impatience et souhaitaient profiter de la qualité d'image réellement unique du SIGMA SD1, et ceci nous a causé également de la déception, et aussi de la peine.

Surmonter cet obstacle a été depuis la priorité pour nous et pour Foveon, et nous avons uni nos efforts pour réduire significativement les coûts de production. Au bout de près d'une année, nous sommes parvenus à les ramener près du niveau que nous nous étions initialement fixé. De ce fait, nous avons décidé de lancer une nouvelle version du SD1 que nous venons d'annoncer.
"

Ils ont travaillé durez Sigma et Foveon cette année pour pouvoir réduire la facture du boîtier de 5000 € (à peine croyable) ! Nous espérons qu'aucun compromis n'a été fait sur l'appareil ou le capteur pour réduire les coûts de production. Une autre hypothèse s'impose également : un repositionnement tarifaire forcé ! L'arrivée d'un Nikon D800 à 3000 euros capable de sortir des fichiers de 36,3 Mpx, n'est peut-être étrangère à cette baisse de prix subite.

Cette baisse de prix est sans doute salutaire pour ce reflex par certains côtés très intéressants (excellente qualité d'image dans les basses sensibiilités ISO avec un piqué hors norme) et d'autres aspects rédhibitoires (lenteur, gestion du bruit électronique...).

Toutefois, pour les acheteurs de la première heure, la couleuvre est sans doute dure, très dure à avaler...
Sigma va donc mettre en place une sorte de dédommagement pour les propriétaires d'un SD1 en leur offrant un programme de soutien spécifique. Ce programme sera basé sur un système de points qui leur permettront d'acquérir des produits Sigma jusqu'à une valeur de l'ordre de 4000 € (Prix de vente TTC). Ce programme se mettra en place après le lancement effectif du Sigma SD1 Merrill et se terminera à la fin de l'année 2012. Il sera applicable sur tous les produits Sigma, existants ou à venir dans l'année. Nous n'en savons pas plus pour le moment, mais nous reviendrons bien entendu sur ce sujet dès que Sigma aura établi les conditions précises de ce programme.

Dans tous les cas, nous sommes impatients de confronter le SD1 au futur Nikon D800E pour un match de reflex défiltrés.

Source : Sigma France
Contact Charte de la vie privée