Le communiqué de Sigma parle de "repositionnement tarifaire". Soit. Mais dans les faits, l'ampleur du "repositionnement" sonne plus comme un sabrage des prix des boîtiers estampillés Merrill.
Sigma DP1 Merrill

Les compacts DP1 Merrill, DP2 Merrill et DP3 Merrill voient ainsi leur prix de vente conseillé fondre, passant de 949€ à 549€ . La baisse est substantielle, même si le prix de vente réel des DP est déjà assez largement inférieur aux 949€ mentionnés. On trouve ces boîtiers autour des 700 - 750€. Mais à vrai dire, peu importe... la baisse est impressionnante. 


Côté reflex c'est encore plus abrupt, le prix de vente conseillé pour un SD1 Merrill passant de 2 049€ nu à 999€. Et en kit avec un 17-50mm F2.8 le SD1 passe de 2 599€ à 1 299€. Voilà qui replace les Merrill de manière spectaculaire. A plus de 900€ conseillés et 700€ réels en magasin les DP étaient trop chers face à une concurrence de plus en plus féroce. Reste à voir comment ce "repositionnement" se traduira en magasin, et surtout comment Sigma gèrera les clients ayant acheté leur boîtier à l'ancien tarif. On comprendra aisément que ces derniers se sentent un peu amers. Ceci dit la marque n'en est pas à son coup d'essai, le passage du SD1 au SD1 Merrill ayant vu le boîtier perdre autour de 5 000€ en prix public d'un seul coup !

Rappelons que le capteur Foveon Merrill couplé aux optiques des DP offre une précision d'image rarement atteinte sur un boîtier plus «conventionnel». Dommage que les capteurs de la marque perdent pied dès 800 ISO.

> Test Sigma DP2 Merrill
>
Test Sigma DP3 Merrill
> Test Sigma SD1 Merrill
Source : Sigma France
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation