photokina 2014 - Rendez-vous était pris avec le PDG de Sigma, M. Kazuto Yamaki, pour faire le point sur les nouveautés en boîtiers et optiques et parler, un peu, du futur...

Focus Numérique - Après les DP2 et le DP1 présentés aujourd'hui, un DP3 devrait rapidement venir compléter la gamme Quattro. Peut-on imaginer une gamme de boîtiers à objectifs interchangeables chez Sigma ? Cela serait un plus pour un constructeur d'optiques.

M. Kazuto Yamaki - Nous sommes toujours attentifs à ce marché. Nous avons toutefois déjà le système SD avec des objectifs interchangeables. Si nous proposions une nouvelle gamme, cela voudrait dire que nous avons deux systèmes à objectifs interchangeables. Il faudrait pouvoir assurer une nouvelle ligne d'optiques et c'est une vraie responsabilité vis-à-vis de nos clients. Nos ressources sont limitées et il ne faut pas décevoir nos clients. Techniquement, il n'y aucun problème. Actuellement, notre priorité est de développer les gammes actuelles avec ou sans objectifs interchangeables.

Focus Numérique - En deux ans, vous avez présenté de très belles optiques, comme le 50 mm f/1,4, le 35 mm f/1,4 et naturellement le 18-35 mm f/1,8. De nombreux professionnels attendent une mise à jour du trio 24x36 avec les 24-70 mm et 70-200 mm. Est-ce au programme ?

M. Kazuto Yamaki - Je ne peux pas vous répondre de manière précise, mais oui, nous devons mettre à jour ces deux optiques.

Focus Numérique - En optique, quels seront les prochains défis ?

M. Kazuto Yamaki - Je pense qu'il faut pouvoir répondre à la demande des photographes. Certains veulent des optiques compactes et légères, d'autres souhaitent pouvoir faire des vidéos, et il faut prendre en compte les capteurs très définis des nouveaux boîtiers. Il faut donc des optiques d'excellente qualité. Bien sûr, nous devons créer des optiques "classiques" comme un 50 mm ou un 24-70 mm, mais nous devons également étonner nos clients avec de nouveaux produits, cependant c'est beaucoup plus long. Sigma cherche toujours à améliorer la qualité des images, c'est notre priorité. Mais bien sûr, nous souhaitons faire évoluer le système de stabilisation ou la réactivité de l'autofocus. il faut toujours avoir un bon équilibre entre ces différents points.

Focus Numérique - Êtes-vous intéressés par la série A7 de Sony ?

M. Kazuto Yamaki - Pour l'instant non, nous n'avons aucun programme de développement pour cette série.

Focus Numérique - Vous avez actuellement une toute petite gamme d'optiques pour COI. Les consommateurs sont-ils intéressés ?

M. Kazuto Yamaki - Le succès dépend vraiment du marché. Au Japon, nous sommes satisfaits et nos optiques sont d'excellente qualité. En Europe, c'est un peu plus compliqué. Au début, la majorité des appareils vendus étaient des entrées de gamme. Nous devions donc proposer des optiques à un prix correspondant à ce marché. Désormais, il y a de plus en plus de constructeurs comme Sony ou Fujifilm qui proposent des appareils plus haut de gamme. Nous devons répondre à ces clients.

Focus Numérique - La nouvelle série DP Quattro est vraiment singulière au niveau du design. Quels sont les retours ? Votre nouveau viseur (loupe) le rend encore plus inimitable. D'autres constructeurs s'orientent vers un design un peu rétro, votre direction est plutôt moderne.

M. Kazuto Yamaki - Effectivement, la série Quattro est différente. Comme nous proposons un appareil avec une qualité d'image extraordinaire, nous souhaitions un produit également extraordinaire. Quand nous avons travaillé sur le design du boîtier, j'ai demandé à mon équipe de proposer des solutions vraiment nouvelles. Pour faire une comparaison avec l'automobile, nous voulions proposer un design qui s'approche plus des Alpha Roméo ou des Lotus que de Toyota. J'adore le design des années 1950-1960. Je pense que les objets de ces années sont vraiment superbes, et peu sont aussi élégants. Mais pour un fabricant, c'est plus compliqué. Si nous essayons de copier ce qui a déjà été fait, nous sommes souvent moins bons. Nous devons toujours créer quelque chose de nouveau.

Focus Numérique - Peut-on espérer un "relookage" complet de la série SD ?

M. Kazuto Yamaki - La gamme SD est une niche, mais nos clients sont loyaux et nous nous devons de travailler pour eux. Il y a aura une suite à la gamme SD. Pour l'instant, il est encore beaucoup trop tôt pour vous donner des détails, notamment au niveau du design.

Prise en main du Sigma DP1 Quattro
Le Sigma DP1 Quattro et son nouveau viseur optique (loupe) vendu en option.


> Toute l'actualité de la photokina 2014
PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
Sigma : rencontre avec M. Kazuto Yamaki



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation