Parmi les nouveautés Sigma du jour, en voici une qui va faire plaisir chez les amateurs de photo animalière : le fameux "Bigma", seul télézoom 10x du marché (50-500 mm), est renouvelé avec quelques améliorations en profondeur.


Le nouveau Sigma 50-500 mm f/4,5-6,3 DG OS HSM peut, à première vue, paraître décevant : il perd 1/3 EV à la plus courte focale — l'ancienne version atteignait f/4 — et il est plus gros et plus lourd que son prédécesseur, avec désormais 1970 g sur la balance et 104 mm de diamètre. C'est le revers d'une formule optique revue, avec 22 lentilles dont 4 à faible dispersion en 16 groupes.

Cependant, il convient de noter quelques améliorations. Tout d'abord, la motorisation HSM, jadis réservée à Canon et Nikon, est généralisée aux montures Pentax et Minolta/Sony. Le nouveau modèle n'aura donc plus d'autofocus avec les Pentax antérieurs au K10D, mais il sera silencieux, sans doute plus rapide et permettra de retoucher le point à volonté.

Ensuite, la stabilisation arrive. Ici, Pentaxistes et Minoltistes resteront froids — ils auront désormais le choix entre utiliser stabilisation de l'appareil et stabilisation de l'objectif —, mais les Canonistes et Nikonistes verront arriver avec joie cet équipement supplémentaire : à 500 mm et f/6,3, il fallait maintenir une vitesse de l'ordre de 1/500 s pour espérer avoir une photo nette sans pied.

Enfin, le rapport de reproduction évolue fortement : de 1:5,2, il passe à 1:3,1, la distance minimale de mise au point (à 200 mm) étant ramenée de 1 m à 50 cm. Au-delà, elle passe à 1,8 m, ce qui reste appréciable : l'ancien modèle ne descendait pas sous les 3 m aux longues focales.

À l'instar du précédent, le nouveau 50-500 mm OS HSM est compatible avec les appareils 24x36 mm comme avec les APS-C, sur lesquels il sera équivalent à un 75-750 mm (Nikon, Sony, Pentax), à un 80-800 mm (Canon) ou à un 85-850 mm (Sigma).

À noter : la nouvelle version n'est pas prévue en monture 4/3. Soit Sigma doute de la pérennité de celle-ci avec la concurrence des µ4/3, soit, plus prosaïquement, le constructeur n'a pas jugé utile de la proposer, sachant que l'ancienne version proposait déjà la motorisation HSM et que la plupart des reflex 4/3 ont une stabilisation mécanique.
PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
Sigma 50-500 mm OS HSM : le nouveau "Bigma"



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation