Nous avons vu dans le test complet du X100 que le boîtier gère remarquablement bien le bruit électronique dans les hautes sensibilités avec une plage ISO de 200 à 6400 parfaitement exploitable. Aujourd'hui, nous levons le voile sur une partie des secrets du X100 avec notamment une étude approfondie des fichiers bruts .RAF.

Pour l'analyse des fichiers raw du X100, nous utilisons les données disponibles sur DxOMark.

Dans un premier temps, nous nous intéressons aux valeurs de sensibilités ISO mesurées face à celles annoncées par le constructeur. Le graphique délivré par les analyses DxOMark sont...étonnantes. En effet, le capteur du X100 ne semble tout simplement pas dépasser 1000 ISO ! Toutes les mesures à 1600, 3200 et 6400 ISO donnent les mêmes résultats : 1000 ISO. En pratique, les fichiers bruts à 1600, 3200 et 6400 ISO sont identiques (je n'ai pas pu vérifier cette information, le format .raf étant propriétaire et pas franchement observable avec DCRaw). 

Cette "bizarrerie" n'est pour pour autant pas une nouveauté et d'autres boîtiers procèdent de la même manière, notamment pour les valeurs ISO très élevées. En effet, pour augmenter la sensibilité ISO des images, les constructeurs ont deux stratégies : soit augmenter le signal au niveau du capteur, soit procéder par traitement logiciel. Pour le X100, les ingénieurs ont choisi une stratégie mixte : le signal est amplifié au niveau du capteur jusqu'à 1000 ISO, les autres valeurs supérieures sont obtenues par traitement des données. 

Quoi qu'il en soit, les résultats du X100 sont très bons (le grain est magnifiquement contenu et très agréable à l'œil) et c'est bien là l'essentiel.

Fujifilm X100 raw sensibilité ISO

Il est intéressant de comparer les résultats du X100 avec deux autres boîtiers équipés d'un capteur APS-C : le Nikon D7000 (16 Mpx) et le Nikon D300s (12 Mpix). Face au D7000, les mesures DxO indiquent que le compact expert de Fuji est en retrait, le X100 se positionnant plutôt comme un frère jumeau du Nikon D300;


Fujifilm X100 raw gestion du bruit électronique comparaison D700 D300 Nikon

Au niveau de la dynamique des fichiers, la différence entre les capteurs est encore plus flagrante. Le D7000 propose une étonnante dynamique que les deux autres capteurs peinent à rattraper. Toutefois, le X100 montre également une meilleure dynamique que le D300s, notamment lorsque la sensibilité ISO augmente.

Fujifilm X100 raw dynamique comparaison D700 D300 Nikon

Lire également :

> Test complet du Fujifilm X100

PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
Les secrets bruts du Fujifilm x100 dévoilés



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation