Faire de la photo tout en participant à l'avancée de la science peut sembler farfelu, mais c'est pourtant loin d'être incompatible.

C'est ce que propose par exemple Project Pressure. Le principe est assez simple. Vous comptez croiser un glacier incessamment sous peu ? Prenez-le en photo et envoyez le cliché avec les coordonnées GPS et l'orientation aux responsables du projet. Il s'agit en fait de collecter des photographies des différents glaciers du globe, afin de documenter leur évolution et leur potentielle disparition. Grâce aux photographies récoltées, une grande base de données sera mise en place, participative et accessible à tous. Elle permettra de suivre l'évolution de la fonte des glaciers, année après année.

© 2013 - Corey Arnold

Lancée par le photographe danois Klaus Thymann, cette belle initiative aussi bien artistique que scientifique devrait donner quelques idées aux chercheurs du monde entier.

Le projet a déjà séduit nombre de prestigieux sponsors et soutiens, tels la NASA, Polaroid, PhaseOne, l'Unesco, The Lighthouse Foundation ainsi qu'Adventure and Science.

La collecte des contributions issues de particuliers ne sera mise en place qu'en 2015, mais vous pouvez d'ores et déjà envoyer vos clichés à l'équipe. Contactez-les d'abord par mail afin d'obtenir plus d'informations sur les photos déjà existantes dans leur base de données. Plus les nouvelles prises de vues seront "proches" des précédentes (en localisation, angle de vue, etc.), plus l'équipe pourra en tirer d'informations quant à l'évolution du glacier. Vous pourrez ainsi participer à ce grand projet de collecte de données.

Les prises de vues seront dévoilées sur MELT, la plateforme participative et base de données en ligne du projet, sur laquelle vous pouvez déjà localiser et voir les premiers glaciers photographiés.



Project Pressure n'est pas le seul à solliciter les photographes amateurs pour enrichir sa base de données scientifiques. Plus proche de nous, le Muséum national d'histoire naturelle propose aux Français de contribuer à l'observation de la biodiversité via le projet Vigie Nature, en prenant en photo les insectes, oiseaux et plantes qu'ils rencontrent au fil de leurs promenades.

Et pour les plus connectés d'entre vous, l'application PlantNet vous propose de photographier avec votre smartphone les plantes sur votre chemin. Vous pourrez les comparer sur leur base de données, obtenir et partager des informations sur le végétal en question, et contribuer ainsi à l'enrichissement de la documentation.

Amis photographes, vous l'aurez compris : la science n'attend que vous !

> Le site de Project Pressure (en anglais)
> Le projet Vigie Nature du MNHN
> L'application smartphone PlantNet
PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
Science participative et photographie



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation